PUBLICITÉ

À bord du Rocky Mountaineer

30 mai 2013 - Par Rose-Line Brasset

« Tant qu’à aller dans l’Ouest canadien pour la première fois, autant voir les Rocheuses de près » ai-je annoncé à mes enfants en réservant nos places à bord du Rocky Mountaineer , un train panoramique qui assure entre autres la liaison entre Vancouver et Calgary en passant par Kamloops et Banff.

A posteriori, c’est probablement l’une
des plus spectaculaires aventures
ferroviaires. C’est du moins l’avis du
National Geographic, qui a élu le trajet du
Rocky Mountaineer comme « l’un des plus
beaux voyages que l’on puisse effectuer
dans une vie ». Au départ, nous ne nous
attendions pourtant à rien de précis,
sinon à voir des montagnes : « Encore plus
hautes que les Laurentides, maman ? »
« Beaucoup plus hautes que les
Laurentides, mon chaton ! »

Après quelques jours d’activités
intensives à Vancouver, l’embarquement
se fait d’une gare réservée au Rocky
Mountaineer, tôt le matin. L’atmosphère
est à la détente, rien ne presse. Après
tout, il s’agit d’un train réservé à la
villégiature : tous les passagers sont en
vacances. Notre wagon est doté d’un
balcon d’où nous pourrons prendre
des photos. Le grand luxe ! Pendant
deux jours, le périple nous promet non
seulement des paysages extraordinaires,
mais également la vue d’animaux
sauvages et d’oiseaux de proie. Deux
heures seulement après notre départ, ma
fille, toute excitée, aperçoit justement
un grizzly. Son premier grizzly ! J’entame
« Tant qu’à aller dans
l’Ouest canadien
pour la première
fois, autant voir les
Rocheuses de près »
ai-je annoncé à mes
enfants en réservant
nos places à bord du
Rocky Mountaineer ,
un train pan oramique
qui assure entre
autres la liaison
entre Vanc ouver et
Calgary en passant par
Kamloops et Banff.
un bout de conversation avec la dame
qui prend des photos à côté de moi. Elle
et son mari sont venus d’Australie. Leurs
voisins de sièges sont originaires de
Nouvelle-Zélande et plusieurs passagers
viennent d’Angleterre et des États-Unis.
L’âge des passagers varie entre 45 et 75
ans. Tous s’accordent à dire qu’il s’agit du
« trip of a lifetime ».

FOURMIS DANS LES JAMBES NON INCLUSES

Côté confort, nos sièges concèdent
suffisamment d’espace à nos jambes
pour nous permettre de nous tenir
confortablement debout devant nos
sièges, histoire de rendre hommage au
paysage grandiose. Nous prenons le petitdéjeuner
et le lunch au wagon-restaurant :
la cuisine est exquise et abondante, notre
serveur est adorable, c’est le bonheur ! De
retour à nos sièges réservés, on ne voit
pas le temps passer. Pour les enfants,
c’est la fête, parce qu’on leur sert du
chocolat chaud et du jus d’orange à
volonté. Les parents ont droit à du vin et
de la bière… tout aussi à volonté. En fin
d’après-midi, on fait escale à Kamloops,
où nous passerons la nuit. Quoi ? C’est
déjà l’heure de débarquer ? On ne voit
décidément pas le temps passer !

Gastronomie à bord
Gastronomie à bord

KAMLOOPS

Située à 350 kilomètres au nord-est de
Vancouver, Kamloops compte autour de
90 000 habitants. L’hôtel Four Points by
Sheraton où nous logeons n’est pas le plus
prestigieux de la chaîne, mais il surplombe
la vallée du fleuve Thompson ainsi que
les montagnes, et se trouve à proximité
de boutiques, de restaurants et de lieux
de divertissement. Après l’agitation de
Vancouver, cette petite ville de style Far
West nous semble très exotique.

Four Points by Sheraton à Kamloops : vue magnifique incluse !
Four Points by Sheraton à Kamloops : vue magnifique incluse !

BANFF

Le lendemain matin, l’excitation est à son
comble. C’est que la deuxième portion du
voyage promet d’être la plus spectaculaire
et nous ne sommes pas déçus ! Le paysage
entre Kamloops et Banff est en effet à
couper le souffle. Les lacs, dont la couleur
turquoise est absolument stupéfiante, se
disputent littéralement la vedette avec
les glaciers aux sommets escarpés.
Nous perdons vite le compte de nos
« oh ! » et de nos « ah ! » émerveillés,
et prenons assez de photos pour remplir
une douzaine d’albums.

Notre estomac est loin d’être laissé pour
compte ; la gastronomie à bord est l’un
des traits caractéristiques du voyage
et l’expérience s’avère absolument
inoubliable. Un peu comme sur un
paquebot, les repas s’avèrent tous plus
délectables les uns que les autres et se
succèdent plus vite que nous pouvons en
prendre. Une fois à Calgary, nous quittons
presque à regret le personnel du train, qui
s’est montré d’une générosité et d’une
gentillesse exquises !

Si tout va si vite autour de vous que
vous peinez à retrouver votre souffle, ce
voyage, tout en langueur et en paysages
à faire rêver, est la destination toute
trouvée pour enfin trouver le moyen
de relaxer. À n’en pas douter, voilà une
expérience de voyage exceptionnelle.

Pour en savoir plus :
www.rockymountaineer.com

PUBLICITÉ
X