Développement

Complexe Santé de la Capitale


Publié le 08 décembre 2011 par Gilles Levasseur

L’un des plus importants centres de santé au Québec

En 2005, le prolongement de l’autoroute Robert-Bourassa était encore à l’étape des plans, et le terrain que des promoteurs convoitaient pour ériger un centre de soins de santé n’était même pas à vendre. Mais la qualité du projet présenté a séduit la Ville de Québec, qui a rendu sa réalisation possible. L’ouverture prochaine de la seconde phase donnera encore plus d’ampleur à ce complexe, l’un des plus importants du genre au Québec.

Lorsque les travaux seront complétés, au plus tard en mars 2012, le Complexe Santé de la Capitale (CSC) totalisera, dans 2 immeubles, près de 150 000 pieds carrés d’espaces locatifs — il en reste de magnifiques à louer — et regroupera près d’une centaine de professionnels de la santé. Prolongement de la phase 1, le CSC II ajoutera non seulement des services dans le domaine de la santé (radiologie, centre dentaire, orthèses et prothèses, physiothérapie, ergothérapie et kinésiologie, etc.), mais aussi des bureaux de services professionnels (institution financière, assurances générales, ingénierie, comptabilité, etc.), une aire de restauration au rez-de-chaussée (Pacini, Subway et Starbuck Café) ainsi qu’une garderie. Relié au premier immeuble par une passerelle vitrée, le second édifice s’élèvera sur 6 étages et comportera 2 niveaux de stationnement souterrain totalisant 132 cases en plus d’une centaine de places à l’extérieur. L’édifice sera même doté de douches pour les adeptes du vélo-boulot et les habitués de la salle d’entraînement, tandis que les locataires auront accès à une salle de conférence pouvant réunir jusqu’à 60 personnes avec salon privé.

Le concept mis de l’avant est celui d’offrir le plus de services de santé possible à la même enseigne.
Le concept mis de l’avant est celui d’offrir le plus de services de santé possible à la même enseigne.

Tout sous un même toit

Ouvert depuis 2005, le premier bâtiment abrite le Centre Médical Le Mesnil, qui comprend une clinique de médecine familiale et une clinique sans rendez-vous ouverte 363 jours par année, du matin jusqu’au soir. On y trouve aussi un centre de prélèvement (prise de sang, vaccins, tapis roulant à l’effort, électrocardiogramme, prise de tension artérielle) avec médecins généralistes et spécialistes, une clinique de médecine industrielle (bilans de santé et examens périodiques) et de vaccination, un programme d’aide aux employés, des services en nutrition et en psychologie, sans oublier une clinique de parodontie et une pharmacie. Le concept mis de l’avant est celui d’offrir le plus de services possible à la même enseigne. Si la première phase était presque exclusivement consacrée au domaine des soins de santé, la seconde lui réservera environ la moitié de sa superficie.

Un environnement exceptionnel

Le Complexe Santé de la Capitale jouit d’un environnement exceptionnel. Situé au cœur de l’effervescence d’un secteur en pleine expansion, il est voisin du parc de l’Escarpement et des Galeries de la Capitale. La piste cyclable est juste à deux pas ainsi que le nouveau parcours Métrobus empruntant le boulevard Lebourgneuf. L’accessibilité est donc à l’honneur au cœur d’un quartier où la verdure abonde. Et la ruelle côté nord permet d’accéder facilement au secteur Le Mesnil. « Ce terrain fut pour nous un véritable coup de cœur, explique le propriétaire du CSC, Éric Caron. D’autres municipalités souhaitaient accueillir notre projet, mais les avantages de Lebourgneuf nous ont vite convaincus de nous établir à Québec. »

Situé au cœur de l’effervescence d’un secteur en pleine expansion, soit le quartier Lebourgneuf, le Complexe Santé de la Capitale jouit d’un environnement exceptionnel.
Situé au cœur de l’effervescence d’un secteur en pleine expansion, soit le quartier Lebourgneuf, le Complexe Santé de la Capitale jouit d’un environnement exceptionnel.

Les défis particuliers d’un édifice haut de gamme

La seconde phase du Complexe Santé de la Capitale se caractérise par un immeuble haut de gamme à structure de béton. Non seulement il en résulte une insonorisation supérieure, mais l’absence de structure d’acier a également permis de retrancher quelques mètres à la hauteur totale. C’est la firme L’Intendant qui est maître d’œuvre et gestionnaire du chantier.

Les défis d’ingénierie n’ont pas manqué dans ce projet, à commencer par la nature même du sol, qui a demandé beaucoup de créativité. « Nous avons constaté que le roc se trouvait à près de 50 pieds de la surface et qu’au-dessus, une épaisse couche de glaise était incapable de supporter le poids d’une telle masse, raconte le directeur de la construction, Jocelyn Simard. Nous avons donc dû creuser des puits jusqu’au roc avant d’y couler des pieux carrés de béton de 10 pieds de côté sur lesquels nous avons solidement ancré la base de l’édifice. La problématique d’excavation s’est par ailleurs compliquée en raison de l’exiguïté des lieux, puisque le site était déjà bordé de deux immeubles, sans compter le boulevard Lebourgneuf très achalandé. Enfin, en saillie de la façade, l’édifice offrira aux regards un immense cube de verre qui donnera à l’ensemble un aspect plus massif et original. Par ailleurs, les restaurants comprendront des terrasses vitrées à l’abri du vent et des intempéries. Bref, un très bel immeuble ! »

Une expertise reconnue

Fondée par Claudio Volpato il y a 20 ans et toujours présidée par ce dernier, la firme L’Intendant compte 3 autres actionnaires, Jocelyn Simard, Michel Godbout et Marco Faucher. L’entreprise s’est signalée au cours des dernières années par des projets d’envergure. Elle a notamment signé les nouvelles serres de la compagnie Savoura, à Saint-Étienne-des-Grès, qui couvrent un demi-million de pieds carrés, ainsi que l’agrandissement de l’usine Hewitt, dans le parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures. Mais le projet qui en impose le plus est celui du complexe hôtelier de 50 millions de dollars de Groupe Le Massif, de Baie-Saint-Paul, qui s’inscrit dans la réalisation d’un centre récréotouristique quatre saisons. Le constructeur exécute aussi partout au Québec des contrats pour le compte de Costco.



Galerie de photos