PUBLICITÉ

Virage familial et activités inédites pour le 33e Salon International de l’Auto de Québec

24 février 2014 - Par Gilles Levasseur

Du 4 au 9 mars prochain, au coeur de la semaine de relâche, une foule de nouveautés attendent les visiteurs au 33e Salon International de l’Auto de Québec qui, pour l'occasion, sera plus renouvelé que jamais. L’événement annuel, qui occupera pour une deuxième année d’affilée la totalité de la superficie du Centre de foires, ravira mordus et curieux de tous âges.

Mine de rien, les 62 000 personnes qui ont franchi l’an dernier les tourniquets du Salon font de ce rendez-vous automobile de la capitale le plus couru du pays en fait de nombre de visiteurs au prorata de la population. Cette année, les 26 constructeurs inscrits ont réservé 8 000 pi2 supplémentaires pour présenter leurs véhicules, « un message positif pour la région », se réjouit le directeur exécutif du Salon, Charles Drouin. Voici donc, en vrac, un avant-goût des innovations qui figurent au menu…

Les Bentley, Rolls-Royce, Ferrari, Lamborghini, Lotus, Aston Martin, Maserati et autres sont de retour dans la section « Prestige ».

 

De célèbres bolides

Les amateurs de luxueuses voitures sportives seront heureux d’apprendre qu’en partenariat avec Icar, le Salon International de l’Auto de Québec disposera d’une Ferrari et d’une Lamborghini pour permettre au plus grand nombre, non seulement de s’asseoir à bord de ces réputés bolides, mais aussi de s’y faire photographier.

Par ailleurs, l’organisation du Salon International de l’Auto de Québec est fière de présenter, en grande primeur, la Tesla Model S. De plus, sur place, deux exemplaires — dont un électrique — de la Tomahawk, voiture à assembler soi-même, fruit de l’ingéniosité d’une firme de Québec, Dubuc Voiture Super Légère. Vous appréciez particulièrement les voitures de grand luxe ? Les Bentley, Rolls-Royce, Ferrari, Lamborghini, Lotus, Aston Martin, Maserati et autres sont évidemment de retour dans la section « Prestige ».

 

Ce rendez-vous automobile de la capitale est le plus couru du pays en fait de nombre de visiteurs au prorata de la population.

 

Une zone verte toujours plus présente

La zone consacrée aux voitures vertes sera encore plus présente cette année.

Dans la Zone verte, la gamme de véhicules électriques disponibles pour les essais routiers sur un circuit de cinq kilomètres autour du Centre de foires a été augmentée. En collaboration avec le CAA, le Circuit électrique et le Gouvernement du Québec les intéressés pourront ainsi conduire sur rendez-vous une quinzaine de véhicules électriques. À signaler cette année, la présence remarquée de la déjà célèbre Tesla. On risque de se bousculer non pas aux portes, mais aux portières…

 

Joindre l’utile à l’agréable

La zone Carrières JobGo propose pour sa part en nouveauté deux simulateurs inédits. Le premier reproduit fidèlement, grâce à trois écrans, les conditions de conduite d’un camion-remorque de 53 pieds, tandis que l’autre permet, à l’aide d’un casque 3D et d’un fusil virtuel, de jouer les peintres automobiles d’un jour en s’apprivoisant au métier sur une portière. Une belle façon de s’informer tout en s’amusant ! Cette section comprendra également, avec la collaboration de plusieurs centres de formation professionnelle, une voiture et un bloc-moteur coupés longitudinalement en deux afin d’en visualiser les composantes. Autre activité qui exercera certes beaucoup d’attrait : deux simulateurs de courses seront présents au Salon afin de permettre aux visiteurs de vivre les mêmes sensations fortes qu’un pilote de F1 !

 

Virage familial

Si vous avez vu le spécial Halloween de l’émission Le Banquier en octobre dernier, sachez que l’impressionnant robot de près de sept pieds de hauteur créé par Marc de Repentigny, de Beloeil, un ancien machiniste du domaine de l’aéronautique, montrera tout ce qu’il sait faire au cours du week-end. Par ailleurs, de 9 h à 13 h le dimanche, la matinée familiale Normandin égaiera les enfants avec des activités de maquillage et les prestations d’un magicien, sans compter d’autres surprises. Ce virage famille s’exprimera aussi par un espace de jeux spécialement aménagé pour amuser les tout-petits durant la semaine. Il ne s’agira pas d’une garderie, mais les parents pourront y laisser leurs petits pour une courte période. « Nous trouvions important d’accommoder toutes les catégories de visiteurs », conclut Charles Drouin.

Vous planifiez vos activités en vue de la semaine de relâche ? Pourquoi pas un « virage » au Centre de foires ?

 

 

 

 

 

PUBLICITÉ
X