PUBLICITÉ

Trouver l’amour entre L’Ancienne-Lorette et… l’Australie

10 février 2015

À 22 ans, Nadine Gervais, de L’Ancienne-Lorette, avait envie de partir à l’aventure pour découvrir les quatre coins du monde, mais elle était loin de se douter que ce périple la conduirait aux côtés de son mari et de ses enfants… aussi loin qu’en Australie !

« À cet âge-là, lorsque j’ai quitté le confort de la maison familiale de L’Ancienne-Lorette, je pensais surtout à m’évader, à apprendre l’anglais et à voir le monde, avoue la mère de Lilyanna et d’Anabelle, aujourd’hui respectivement âgées de sept et quatre ans. Mais lorsque j’ai rencontré Tim, ma façon de voir les choses a considérablement changé. »

Mme Gervais rêvait de Londres et de ses traditionnels pubs lorsqu’elle s’est envolée de Québec pour y rejoindre des copines, en 2000. Elle décroche un boulot dans une pâtisserie pour payer ses frais de logement dans une auberge de jeunesse.

« Je suis non seulement tombée en amour avec Tim, mais avec tout ce qui l’entoure : sa famille, ses amis et le rythme de vie australien. »

Au cours d’une soirée espagnole chez des amis, elle fait la rencontre de Tim Stead, un charmant jeune homme à l’allure typiquement australienne. Tous deux sont les seuls à ne pas parler l’espagnol. Tim se trouve alors à Londres pour les mêmes raisons que la jeune femme, soit pour découvrir le monde et vivre du bon temps. Elle parle timidement l’anglais, lui ne prononce aucun mot en français et n’a aucune idée où se trouve le Québec, encore moins L’Ancienne-Lorette.

Mais peu importe. Comme dans les contes de fées, c’est le coup de foudre et le couple demeure plusieurs semaines en Angleterre pour mieux se connaître. Tim propose à la jeune femme de poursuivre l’aventure et de traverser l’Europe en faisant du camping. Ils prennent ensuite la décision d’aller travailler comme préposés sur le bateau privé d’un riche homme d’affaires qui navigue sur la Méditerranée.

« Initialement, je devais retourner au Québec après mon voyage à Londres, mais la rencontre de Tim a changé le cours de ma vie. J’avais envie de vivre autre chose et, évidemment, mon cœur était déchiré entre le désir de rejoindre ma famille à L’Ancienne-Lorette et vivre l’amour avec Tim », exprime-t-elle.

Nadine Gervais, son époux australien, Tim Stead, et leurs deux filles, Lilyanna et Anabelle.

Le bel Australien souhaite présenter sa charmante Québécoise à sa famille. Le couple se rend donc à Adélaïde, ville natale de Tim. « Je suis non seulement tombée en amour avec Tim, mais avec tout ce qui l’entoure : sa famille, ses amis et le rythme de vie australien », raconte Mme Gervais. Bien au chaud à 30 degrés Celsius, plusieurs mois par année, confortablement installée dans sa résidence climatisée d’Adélaïde, la Québécoise ne s’ennuie pas de la neige et des froids mordants du Québec.

Bien sûr, son père, ses deux sœurs et ses amis du Québec lui manquent souvent et elle visite le Québec une fois par an, après 24 heures de vol. Elle a eu la chance d’accueillir sa famille dans son nouvel environnement australien, tandis que les membres de sa belle-famille ont aussi découvert le Québec, étonnés par le temps froid… en plein mois d’août.

« Je n’ai aucun regret d’avoir fondé ma famille ici. Je travaille maintenant dans le milieu hospitalier, je me suis intégrée grâce au soutien de la famille de mon mari et de ses amis », conclut l’Australienne d’adoption.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X