PUBLICITÉ

Trouvailles de vins de la Suisse

7 septembre 2012 - Par Jean-Sébastien Delisle

Quand on pense aux vins européens, les trois mêmes ténors nous viennent à l’esprit : la France, l’Italie et l’Espagne. D’autres pays, également producteurs millénaires de vin, passent inaperçus. Bien souvent, c’est au sein de ces terroirs oubliés que l’on déniche les plus belles surprises et que l’on fait les plus singulières découvertes. C’est notamment le cas de la Suisse, à la production confidentielle mais très originale.

D’aucuns connaissent la légendaire précision suisse, symbolisée par l’art de l’horlogerie. C’est un trait fort de ce peuple, qu’ils appliquent fort bien à la viticulture et à l’œnologie. Et la présence d’un véritable terroir à vin est indéniable, avec de beaux coteaux et de bonnes expositions. Ce qui veut dire que lorsque l’on passe outre le fameux Fendant du Valais – vin blanc vif au demeurant fort agréable – on reste étonné des trouvailles que l’on fait. En voici quelques-unes.

Vins blancs

Je crois que c’est lorsque j’ai goûté, pour la première fois, aux vins issus du cépage Petite Arvine, que ma curiosité pour les vins suisses s’est éveillée. Ça ne ressemble à rien d’autre ! Ce qui frappe, dès la mise en bouche, c’est la richesse de la texture, gourmande et lissée à souhait. Un beau volume en bouche qui donne pleine satisfaction. Avec des arômes de fruits blancs très mûrs et une touche de pamplemousse, ce vin sec possède une finale saline très typée qui en fait un heureux compagnon des produits de la mer, des coquillages, en passant par les crustacés et les poissons. À la Société des alcools du Québec (SAQ), deux producteurs nous permettent de découvrir ce cépage, soit la maison Provins, avec le Grand Métral, et celle de Charles Bonvin.

Vins rouges

La Suisse nous offre également des vins rouges, et ceux que nous trouvons à la SAQ sont issus de pinot noir, le grand cépage bourguignon. Sur ces terroirs, les vins prennent une allure friande, fraîche et pleine de soif. Ils sont légers et épicés. En cette fin d’été que l’on souhaite aussi chaude que son début, ces fioles seront idéales pour l’apéritif ou pour accompagner les charcuteries et notre classique « bouilli de légumes » québécois. Le meilleur exemple nous est offert par la maison Rouvinez et son Pinot noir de Sierre, dans un style plus léger et craquant.

Bonne dégustation !

PUBLICITÉ
X