PUBLICITÉ

TOUJOURS PLUS HAUT - Le témoignage de Mathieu Tanguay, ancien élève du Collège des Hauts Sommets, aujourd’hui entrepreneur

6 novembre 2018 - Par - Magazine PRESTIGE -

Ceci est le quatrième volet d’une série de témoignages visant à mettre en valeur la mission particulière qui distingue le Collège des Hauts Sommets, une école secondaire privée mixte avec résidences scolaires située à Saint-Tite-des-Caps. Par son approche éducative axée sur l’aide aux élèves en difficulté d’apprentissage et d’adaptation, le Collège permet d’accomplir de petits miracles au quotidien. Ce n’est pas sans raison que sa devise est « Toujours plus haut ».

Le témoignage de Mathieu Tanguay, un ancien élève du Collège des Hauts Sommets, aujourd’hui entrepreneur

« Je suis fils d’entrepreneur et, comme mon père, j’ai un TDAH. Plus jeune, je rêvais d’être astronaute, chimiste, ingénieur ou pilote d’avion de combat. J’étais un petit vite à la tête dure. Pendant tout mon primaire, j’étais l’élève qui avait son bureau collé à celui du professeur, qui était en retenue les vendredis soirs et qui avait une rencontre mensuelle avec la direction. L’orienteur et la psychologue du primaire me disaient de me trouver des buts plus réalistes pour mon avenir.

J’ai fait partie de la première cohorte d’étudiants au Collège. Les premiers mois furent difficiles. Les périodes d’étude, sans bruit, les devoirs constamment vérifiés, l’horaire strict du matin au soir et les retenues interminables du jeudi soir me paraissaient tout droit sortis d’un programme militaire. Les fameuses retenues du jeudi soir débutaient après le souper et elles finissaient quand le responsable estimait qu’on avait compris le message. J’ai rapidement réalisé que c’était beaucoup moins long de faire mes devoirs que d’aller en retenue. Ces fameuses retenues sont exactement ce qui m’a fait entrer dans les rangs, m’a montré l’importance de mes devoirs et m’a fait prendre conscience de mes responsabilités face à mes actions.

« La proximité avec l’élève qui a un TDAH est primordiale, la relation de confiance vient tout changer. On se rend compte de l’importance du message de réussite véhiculée par des professeurs qui prennent le temps de connaître le jeune et de mettre les énergies pour l’orienter dans la bonne direction. »

Mon secondaire 3 et 4 se sont fait dans un autre collège privé, beaucoup plus gros, parce que mon père avait déménagé à proximité de l’autre école. En secondaire 4, mon professeur de mathématiques, que je détestais, m’avait dit que je n’étais pas assez bon pour aller en "maths fortes" et refusait que je m’y inscrive. J’ai donc réalisé la proximité que j’avais avec mes anciens professeurs du CHS et l’importance du support que j’avais eus. C’est entre autres pour ces raisons que j’ai demandé à mon père d’y retourner. De plus, au Collège, chaque élève a un tuteur, une personne qui est là pour soutenir, encadrer et stimuler l’élève (tant sur le plan scolaire, personnel ou social).

Mes plus beaux moments au Collège incluent les moments passés avec mon tuteur ; cette personne amenait ses tutorés au restaurant, elle supervisait mes expériences scientifiques et s’intéressait à ce que je faisais. La proximité avec l’élève qui a un TDAH est primordiale, la relation de confiance vient tout changer. On se rend compte de l’importance du message de réussite véhiculée par des professeurs qui prennent le temps de connaître le jeune et de mettre les énergies pour l’orienter dans la bonne direction.

Finalement, l’une des choses les plus importantes que j’ai apprise au Collège, c’est que lorsque des gens te font confiance, tu dois prendre tes responsabilités pour honorer cette confiance. La devise « Toujours plus haut » du Collège, incarnée par l’approche des différents intervenants envers les jeunes, a un impact sur ma vie encore aujourd’hui !

Après mon secondaire, j’ai fait une technique en génie mécanique, un baccalauréat en génie de la production automatisé. J’ai démarré une entreprise en technologie qui développe présentement un contrôleur climatique flexible et précis pour les milieux fermés et qui se base sur la Machine Learning et, en même temps que la startup, je fais des cours de maîtrise en gestion de l’innovation.

Toujours plus haut est encore et toujours ma devise ! »

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 23 octobre 2019
Mercredi 23 octobre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X