PUBLICITÉ

SPÉCIAL CAP-ROUGE ET SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES - La vie à l’ouest de Québec

30 mars 2018 - Par Gilles Levasseur

Cap-Rouge et Saint-Augustin-de-Desmaures flirtent avec le fleuve. © Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Accès au fleuve, verdure et nature à profusion, qualité de vie incomparable, et ce, sans faire de compromis quant aux services de proximité… Voilà ce qui caractérise les secteurs de Cap-Rouge et de Saint-Augustin-de-Desmaures : la campagne, à quelques kilomètres à l’ouest du centre-ville. Découvrez quelques-uns de ses trésors.

Cap-Rouge

Accès au fleuve et verdure à profusion
Tout est nature à Cap-Rouge ! À l’extrémité ouest de Québec et à proximité de tous les services, le dépaysement est pourtant complet, surtout grâce à un accès privilégié au fleuve et à la plage Jacques-Cartier par la marina jouxtant l’embouchure de la rivière du Cap Rouge. Ce secteur de la capitale foisonne d’espaces verts, de parcs et de sentiers linéaires pittoresques. Que dire aussi du charme patrimonial du bâti des rues Provancher et Saint-Félix, ainsi qu’une vie de quartier bien présente !

JPEG - 1.3 Mo
La plage Jacques-Cartier relie les deux secteurs en longeant le fleuve. © Ville de Québec
JPEG - 1.2 Mo

En raison de l’omniprésente nature, la qualité de vie figure en tête de liste des atouts du secteur Cap-Rouge. Même dans les quartiers résidentiels, les terrains sont intéressants et très boisés, avec beaucoup d’arbres matures. L’arrondissement Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge qui l’englobe est d’ailleurs celui qui compte le plus de parcs, environ une cinquantaine ! « Le secteur carougeois est caractérisé par une grande mixité, comme s’il y avait plusieurs villes dans une seule, ce qui fait tout son charme, explique la conseillère du district de Cap-Rouge—Laurentien, Marie-Josée Savard. Il a gardé sa couleur propre tout en s’intégrant bien dans la nouvelle agglomération. »

JPEG - 974.1 ko
L’emblématique tracel de Cap-Rouge. © Ville de Québec
JPEG - 827.5 ko

Cette couleur particulière fait en sorte qu’une majorité de résidents ont développé au fil du temps un fort sentiment d’appartenance à leur milieu de vie. « Beaucoup de gens ont Cap-Rouge tatoué sur le cœur et y habitent depuis longtemps, poursuit Mme Savard. Qu’il s’agisse de la Société historique, des responsables de la Maison Provancher ou d’autres organismes, comme le centre communautaire, la richesse culturelle est au rendez-vous et nos aînés sont très actifs, fortement impliqués dans leur milieu. »

JPEG - 853.9 ko
Parc nautique de Cap-Rouge © Ville de Québec

Parmi la liste des endroits dignes de mention figure la passerelle de la Poterie, qui relie les deux rives de la rivière, du boulevard de la Chaudière à la rue Augustin-Bourbeau en direction du Vieux-Cap-Rouge. Également à signaler, les sentiers de la rivière du Cap Rouge, qui s’étendent sur plusieurs kilomètres, reliant les battures du fleuve aux quartiers résidentiels localisés de part et d’autre du cours d’eau, avec au centre le parc des Écores. L’endroit fait complètement oublier qu’on se trouve au cœur d’une trame urbaine développée, l’illusion est totale… Plus au nord, les abords de la rivière sont marqués de méandres accentués reliant plusieurs parcs, notamment celui des Primevères, dont la forêt est l’une des plus âgées du secteur.

JPEG - 598.3 ko
Vue aérienne de Cap-Rouge - © Ville de Québec
JPEG - 595.2 ko
Vue aérienne de Cap-Rouge - © Ville de Québec
JPEG - 550.4 ko
Vue aérienne de Cap-Rouge - © Ville de Québec
JPEG - 611.6 ko
Vue aérienne de Cap-Rouge - © Ville de Québec

Pour sa part, le parc nautique de Cap-Rouge, situé au pied de la côte du même nom, est incontournable pour les amateurs de voile, de canot, de kayak et de pédalo souhaitant profiter de la baie lors de la belle saison. Mais l’attrait majeur de Cap-Rouge est sans contredit le parc de la Plage-Jacques-Cartier, qui borde le Saint-Laurent sur une distance de 2,6 kilomètres à partir du parc nautique. Véritable havre de paix couru par les amateurs de la région, il est le rendez-vous des marcheurs, coureurs, flâneurs et pique-niqueurs, ainsi que des amateurs de raquette l’hiver. L’endroit idéal pour observer le fleuve, la faune et la flore ! Un site aussi incomparable à 10 minutes du centre-ville de Québec vaut à lui seul le déplacement…

« Qualité de vie par la nature et accès au fleuve, mais sans faire de compromis quant aux services de proximité, conclut Marie-Josée Savard. Que demander de mieux ? »

À découvrir à Cap-Rouge


Saint-Augustin-de-Desmaures

La campagne en ville
À la fois urbanisée et rurale à 80 %, la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures offre le meilleur des deux mondes, à quelques kilomètres seulement de Québec et de ses nombreux services. L’été dernier, le magazine en ligne MoneySense lui a même attribué — parmi 417 agglomérations du pays — la première place au Québec comme meilleur endroit où vivre et, après Ottawa, le deuxième rang canadien !

JPEG - 675.7 ko
À la fois urbanisée et rurale à 80 %, la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures offre le meilleur des deux mondes. © Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures
JPEG - 841 ko

Parmi les critères retenus, on mentionne le taux de chômage quasi inexistant à 2 %, le revenu médian élevé de ses familles (l’un des plus hauts du pays), l’autonomie que lui confère son parc industriel et son accès facile pour les affaires, son bas taux de criminalité ainsi que sa qualité de vie en général.

Développée de part et d’autre de l’autoroute 40, Saint-Augustin-de-Desmaures n’est qu’à quelques minutes de Québec si on fait abstraction des heures de pointe. « À cet égard, se réjouit le maire Sylvain Juneau, la récente annonce voulant que le futur réseau de transport structurant de Québec se prolonge vers l’ouest jusqu’à la sortie Legendre est une très bonne nouvelle pour nous ! Cela fait partie des solutions qui contribueront, à terme, à désengorger les liens routiers le matin et en fin d’après-midi. »

JPEG - 658.2 ko
Lac Saint-Augustin © Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Résolument engagée dans la préservation de l’environnement, la Ville entretient chaque année plus de 25 parcs et espaces verts. La population profite ainsi d’un milieu d’une richesse sans pareille, avec des panoramas à couper le souffle, que ce soit en direction du fleuve ou lorsque le regard se porte vers les rangs qui s’étirent jusqu’aux contreforts des Laurentides. Ainsi, le long du Saint-Laurent, le parc du Haut-Fond est un site mondialement reconnu pour sa remarquable diversité floristique et ses quelque 200 espèces d’oiseaux. « Des Européens nous rendent visite exprès pour observer et photographier des espèces qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde », mentionne le maire Juneau. Sur le site de l’Association forestière des deux rives, on peut lire qu’« il est un des rares sites naturels en bordure du fleuve pratiquement intouchés et accessibles à la population. Battures, marais, friches et forêts s’y côtoient… »

JPEG - 251.3 ko
Chemin du Roy à Saint-Augustin-de-Desmaures. © Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Par ailleurs, le parc riverain du lac Saint-Augustin couvre plus de 27 hectares le long du plan d’eau sur une longueur de 1,6 km. En plus du coup d’œil, ce parc de conservation comporte, outre son boisé de bouleaux et d’érables et son milieu humide, un attrait incontournable : la forêt des Géants, prucheraie composée de magnifiques arbres matures. La ville compte également sur un réseau de près de 30 km de pistes cyclables.

Même si le territoire est majoritairement rural, les zones de concentration résidentielle sont bien structurées, et les services abondent, notamment le complexe sportif multifonctionnel inauguré en 2015. L’immeuble abrite deux patinoires aux dimensions officielles de la LNH de même que deux piscines (un bassin récréatif avec jeux d’eau et un bassin sportif de 10 couloirs de 25 mètres).

Saint-Augustin-de-Desmaures, où nature et modernité se marient…

À découvrir à Saint-Augustin-de-Desmaures :

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 24 octobre 2018
Mercredi 24 octobre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X