PUBLICITÉ

Restaurant Ophelia : Une grande dose de passion et un soupçon d’audace

1er septembre 2017 - Par Marianne Bruneau

Fabio Monti et Jonathan Ollat. © Marianne Bruneau

L’amour pour la restauration : voilà ce qui unit les copropriétaires du Bistro L’Atelier et du nouveau restaurant Ophelia, Fabio Monti et Jonathan Ollat. Mais ce qui leur permet d’aller toujours plus haut et plus loin, c’est l’esprit d’entrepreneuriat et le désir d’offrir toujours plus et mieux à leur clientèle.

Dès leur plus jeune âge, ils ont baigné dans cet univers. Le jeune Fabio aspirait pourtant à devenir vétérinaire… Mais à 14 ans, lorsqu’il a mis les pieds dans le restaurant de ses parents, il a su qu’il suivrait leurs pas. Quant à Jonathan, il a tout de même étudié jusqu’à l’université en sachant très bien que pour lui, « c’était la restauration ou… la restauration ».

Les deux restaurateurs se sont rencontrés à l’époque du Savini et ils se sont retrouvés quelques années plus tard pour le projet L’Atelier. Des retrouvailles couronnées de succès, il va sans dire ! Le troisième associé, Patrice Plante, est pour sa part passionné par la mixologie. Il a signé la carte des cocktails de l’Ophelia sous la thématique de la fraîcheur maritime. Selon Fabio, le mixologue, vu sa notoriété dans les médias, « est la tête d’affiche des établissements. Il fait rayonner nos restaurants ! »
© Stéphane Groleau

Le trio audacieux a su trouver la recette parfaite pour réussir en restauration : « Il s’agit de s’entourer des meilleurs. » Le chef d’Ophelia, Hugues Rhéaume, a d’ailleurs fait ses classes au restaurant Louis-Hébert et Chez Boulay. « Notre chef est vraiment exceptionnel, affirme Fabio Monti. Il a beaucoup de technique ; il observe, il apprend, il est très humble. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi juste dans son travail. » La réputation des restaurateurs est également importante afin d’attirer une bonne main-d’œuvre. « Nous avons fait nos preuves et nous somme perçus, en général, comme de bons patrons », soutient avec fierté Jonathan Ollat.

Amateurs de fruits de mer et de poissons, Fabio et Jonathan trouvaient qu’il y avait un manque à combler dans la restauration à Québec. « La réponse positive des gens démontre que nous étions dans la bonne voie. » Le plat le plus populaire du restaurant ? La pieuvre, « cuite à la perfection ».

Outre le menu résolument appétissant, le décor d’inspiration maritime — une création du designer montréalais Bruno Braën — ajoute au charme des lieux. La pièce-phare, un comptoir-bar qui serpente le long de la pièce, favorise la proximité entre le serveur et le client. La cuisine à aire ouverte, le barman sur un podium, les huîtres sur glace à la vue de tous, le son, les odeurs, les confortables bancs de bateau… tout a été pensé afin de créer une ambiance chaleureuse. « Nous voulons faire vivre une expérience unique à notre clientèle du début à la fin, soutiennent les propriétaires. Les gens qui désirent poursuivre la soirée n’ont qu’à traverser de l’autre côté, à L’Atelier, sans même mettre le nez dehors. C’est le mix parfait ! » « Et la terrasse illustre bien le concept de l’expérience qu’on y vit à l’intérieur, renchérit Jonathan. Les espaces aérés, de la verdure, une fontaine et un foyer rendent le tout plus confortable. » C’est donc une invitation… à laquelle il sera bien difficile de résister !
© Stéphane Groleau

À propos de la sculpture Ophelia
Il s’agit d’une sculpture en cèdre rouge créée par Michel et Marc Lepire. Le père et le fils travaillent ensemble depuis des années, notamment sur le palais de Bonhomme Carnaval. Ce sont également eux qui conçoivent les bars de glace de la Grande Allée chaque hiver.

Pour réserver : www.restaurantophelia.com

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X