PUBLICITÉ

Pas très bons les bonbons

7 octobre 2014 - Par Rose-Line Brasset

La plupart des friandises que l’on offre à l’Halloween sont riches en sucre, en gras et en calories ; un cocktail bien plus épouvantable que tous les petits monstres qui hanteront nos rues le 31 octobre prochain.

L’intérêt de préserver sa santé peut sembler un concept bien lointain quand on n’a que 6 ou 10 ans, mais les professionnels de la santé observent chaque jour une augmentation du taux d’obésité infantile, et avec lui, la croissance des risques de maladies du cœur, de diabète et d’hypertension artérielle prématurée.

Fort heureusement, la fête des fantômes ne dure qu’une journée. Voici quelques trucs pour limiter les dégâts :

  • N’achetez pas de bonbons trop longtemps à l’avance, afin de réduire la tentation.
  • Pensez à offrir des graines de citrouille en sachets, des fruits séchés, des roulés aux fruits, des mélanges de noix rôties, des mini-barres de chocolat noir, des pommes, des sachets de grignotines aux légumes, des bretzels, des barres de céréales, des autocollants…
  • Définissez avec vos enfants les limites de ce qu’ils seront autorisés à consommer et limitez le plaisir dans le temps. Par exemple : quelques friandises par jour pour une durée maximale de 5 jours.
  • Servez un repas sain et copieux avant la tournée. Des enfants au ventre plein auront moins d’appétit pour le sucre.
  • Pensez à diminuer la durée de la tournée et le nombre de maisons visitées.
  • De retour à la maison, prenez le temps de trier les bonbons avec vos enfants.
  • La soirée terminée, conservez les friandises hors de la vue des enfants pour éviter de les tenter continuellement. 
PUBLICITÉ
X