PUBLICITÉ

Parcours Parkinson

12 juillet 2018 - Par - Magazine PRESTIGE -

C’est le 9 septembre prochain que se tiendra le « Parcours Parkinson » sur les Plaines d’Abraham, au profit de Parkinson Région de Québec Chaudière-Appalaches (PRQCA).

Il s’agit de l’événement principal organisé à la grandeur de la province pour recueillir des fonds afin de venir en aide aux personnes atteintes de cette maladie neurodégénérative du système nerveux.

Quand : Le dimanche 9 septembre, de 9 h à 14 h 30
Où : Sur le site des Plaines d’Abraham, face au Musée national des beaux-arts du Québec.
Deux choix d’activités :
/ La Marche traditionnelle : une marche de 2 km dans les rues entourant le site des Plaines. Ce parcours se veut accessible pour tous.
/ Le Défi alternatif : une marche ou une course (selon le choix du participant) de 10 km sur le site de l’événement soit, le parc des champs de batailles face au Musée des Beaux-arts de Québec.

Les participants à l’un ou l’autre des parcours sont invités à contribuer à cette activité de levée de fonds en versant un don ou en se faisant commanditer pour
leur participation.

Les kilomètres ainsi parcourus seront aussi comptabilisés pour contribuer à l’objectif de 8 000Km fixé pour l’ensemble des régions du Québec.

Pour vous inscrire au Parcours Parkinson

Faire un don

Bureau de PRQCA
/ Téléphone : 418-527-0075 1-877-527-0075
/ Courriel : [email protected]
/ Site Web : www.prqca.ca


À propos de la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui se manifeste principalement par des troubles du mouvement. La maladie de Parkinson s’explique par la perte de neurones dans une partie du cerveau que l’on nomme la substance noire. Ces neurones sont responsables de la production de la dopamine, un neurotransmetteur qui agit comme messager entre les cellules du cerveau impliquées dans le contrôle du mouvement, d’où son appellation de neurotransmetteur.

On estime qu’au moment où le diagnostic est prononcé, environ 80 % des cellules produisant la dopamine ont déjà cessé de fonctionner. La diminution significative de
dopamine qui en résulte entraîne ainsi l’apparition de symptômes moteurs (tremblements, rigidité, problèmes d’équilibre, fatigue, …) et de symptômes non-moteurs ( dépression, anxiété, atteintes cognitives,) tous caractéristiques
de la maladie de Parkinson.

Heureusement, plusieurs médicaments sont aujourd’hui disponibles pour pallier le manque de dopamine. Il est donc possible de contrôler adéquatement les symptômes de la maladie et de conserver ainsi une certaine qualité de vie plusieurs années après que la maladie a été diagnostiquée. Malheureusement, aucun médicament ne peut encore ralentir ou arrêter la progression de la maladie.

Au Québec, ce sont plus de 25 000 personnes qui sont porteuses de cette maladie.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X