PUBLICITÉ

Parce que tout ne s’apprend pas sur les bancs d’école…

8 septembre 2014 - Par Marie-Josée Turcotte

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Vous connaissez sans doute cette expression, qui veut tout simplement dire que c’est d’abord en s'exerçant qu’on développe ses compétences, et non en assimilant des notions théoriques. Bien que j’accorde beaucoup d’importance à la place qu’occupe l’école dans l’acquisition des connaissances, j’adhère tout à fait à ce proverbe.

C’est la raison pour laquelle cette belle initiative, propulsée par trois entrepreneurs de Québec, a tout de suite retenu mon attention. Ceux-ci se sont dit qu’il serait bien de permettre à des enfants de s’initier aux valeurs entrepreneuriales, non pas seulement en invitant des conférenciers à venir raconter leurs expériences (ce qui est loin d’être dénué d’intérêt, cela dit en passant), mais en leur offrant une vraie expérience d’entrepreneuriat. Cette idée est devenue La grande journée des petits entrepreneurs, dont la première édition a eu lieu en juin dernier à travers la région de Québec.

Les enseignements transmis aux enfants à travers cette activité sont innombrables et précieux. Comme me l’a si bien résumé une maman, dont les deux mousses de cinq et six ans se sont transformés en mini boulangers d’un jour, « maintenant, mes enfants savent que s’ils veulent accomplir quelque chose, ils n’ont qu’à faire les démarches pour y arriver et à demander de l’aide aux bonnes personnes ». C’est essentiellement le défi qu’ont à relever tous les entrepreneurs et le plus tôt les enfants assimilent ce message, meilleures sont leurs chances, à mon avis, de réussir tout ce qu’ils entreprendront dans le futur, quel que soit le projet.

Je salue donc cette magnifique initiative, sans oublier la contribution essentielle des parents et des proches dans l’accompagnement des enfants. Cela demande temps, énergie et patience, mais c’est d’une importance capitale pour l’avenir de l’entrepreneuriat au Québec.

Enfin, je salue également bien bas les enseignants qui s’occupent de nos enfants. Ils sont nos plus grands alliés dans la création de cet avenir que nous souhaitons florissant et prospère pour eux.

Bonne rentrée !

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X