PUBLICITÉ

One Aldwych - Cocon de luxe et de bien-être au coeur de Londres

6 avril 2016 - Par Lise Giguère

Lorsque les portes du One Alwych se referment et que nous pénétrons dans ce magnifique établissement cinq étoiles, situé au cœur de Londres, nous oublions l’agitation de cette ville pour nous laisser imprégner par le calme et le luxe qui nous entourent.

Construit en 1907 pour The Morning Post Newspaper, le bâtiment de style édouardien demeure, encore aujourd’hui, l’un des plus importants de Londres. Ce bâtiment ayant été transformé en hôtel de luxe en juillet 1998, son architecture imposante sert aujourd’hui d’écrin à un décor élégant et contemporain.

 One Alwych est l’ancien bâtiment du Morning Post Newspaper, tranformé en hôtel de luxe.


Sa situation privilégiée permet de se rendre à pied dans une quinzaine de théâtres et de nombreux sites touristiques. Ce dernier aspect est également facilité par l’arrêt des autobus Hop On, Hop Off, juste devant sa porte, sans oublier sa proximité avec le métro Covent Garden (cinq minutes à pied). Malgré l’appel de la Tamise, du London Eye, de la tour de Londres, de la Tate Modern ou du Globe de Shakespeare, on réalise très rapidement qu’il est difficile de quitter cet endroit plein de charme.

Des airs de musée

Au centre du grand hall d’entrée lumineux, un batelier aux rames déployées donne la mesure de l’immensité des lieux. Tout autour de cette immense sculpture, de grands vases de fleurs, de petites tables et des fauteuils créent une ambiance élégante et sophistiquée. Dans cet endroit trônent quelques-unes des œuvres d’art qui font partie de la collection permanente d’art contemporain de cet hôtel, laquelle compte pas moins de 350 pièces. Ces dernières sont disposées en différents lieux de l’hôtel, même dans les chambres. Et partout, ces œuvres sont mises en valeur par les couleurs et les riches textures qui leur servent de toile de fond. Pas étonnant que ce luxueux intérieur ait été primé à de nombreuses reprises.

L'établissement propose 105 chambres et suites.

Le magnifique hall expose quelques-unes des 350 œuvres d’art disséminées dans l’hôtel.


Les délices de Charlie

En ce lieu élégant, confortable et moderne, le thé de l’après-midi, si cher aux Anglais, se transforme également en œuvre d’art. On y offre, en effet, des collations innovantes inspirées de la célèbre comédie musicale Charlie et la chocolaterie qui tient l’affiche du théâtre Royal, à seulement cinq minutes à pied du One Aldwych. Après avoir succombé à ces délicieuses tentations, nous découvrons notre chambre, dans laquelle nous attendent des fruits frais et des fleurs, que l’on prendra soin de renouveler tous les jours. Si l’on ajoute la connexion Wi-Fi gratuite, le confort des lits, l’immense salle de bains avec minitéléviseur, les produits d’accueil naturels et la station d’accueil pour iPod, on comprend rapidement qu’il sera très difficile de quitter ce havre de douceur et de paix.

Pourtant, il le faudra bien si l’on veut profiter de ses installations ultramodernes et très ludiques. Si l’on apprécie les luxueuses salles de sauna et de hammam, les entraîneurs personnels du club de gym et le spa, c’est assurément la piscine qui fait craquer la très grande majorité des clients. Située dans la salle où se trouvait autrefois l’imprimerie et d’une longueur de 18 mètres, elle n’utilise aucun chlore, mais plutôt des minéraux, ce qui laisse la peau douce et sans odeur. Plus encore, pendant la baignade, un film mettant en vedette différentes espèces marines est projeté, tandis qu’une douce musique berce ceux et celles dont les oreilles sont sous l’eau.

Covent Garden - Source : Wikipédia, Henry Kellner

Source : londononview.com


Sourire et délices

De plus en plus reconnu pour sa gastronomie, Londres possède aujourd’hui d’excellents restaurants et l’Indigo du One Aldwych ne fait pas exception. Le chef exécutif, Dominic Teague, sert une cuisine moderne et créative, qui laisse un très agréable souvenir à nos papilles.

Autre élément qui contribue à la renommée de cet hôtel : son accueil chaleureux et le service empressé de tout le personnel. Et si l’histoire de ce lieu emblématique vous intéresse, il faut demander à rencontrer Howard Rombough, l’actuel représentant des relations publiques, qui n’est autre qu’un ancien correspondant du Morning Post Newspaper qu’abritait autrefois ce bâtiment.

À savoir

• L'hôtel propose 105 chambres et suites, dont deux ont un gymnase privé.
• Membre du Leading Hotel of the world, soit les hôtels de premier plan du monde.
À faire : Un tour guidé de Covent Garden avec un guide Blue Badge. L’hôtel peut organiser ce circuit, qui permet d’explorer les environs et d’apprendre l’histoire de ce lieu idyllique rempli de boutiques, de restaurants, de théâtres et de surprises cachées.
À noter : Le Big Bus (bigbustour.com), qui offre des tours de la ville, a un arrêt juste en face.
À ne pas manquer : En 2016, la Grande-Bretagne souligne le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare (1564-1616) par de nombreuses célébrations. The Globe, le théâtre londonien de William Shakespeare, prévoit une saison dédiée à ses « merveilles », notamment Macbeth et Le marchand de Venise.
Information : onealdwych.com / visitlondon.com

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X