PUBLICITÉ

Mon séjour à Napa Valley

3 octobre 2019 - Par Julie Couture

En septembre dernier, j’ai eu la chance de me rendre à San Francisco pour assister à un spectacle de Metallica avec l’orchestre symphonique. Une fois rendue sur la côte ouest américaine, pas question de repartir sans avoir visité Napa Valley !

Premier arrêt : Domaine Carneros

JPEG - 451 ko
Domaine Carneros

Fondé par la noble famille du champagne Taittinger, ce vignoble situé au cœur de Carneros se trouve sur une parcelle de terre de 138 acres et comprend un magnifique château d’inspiration française.

Roses, blanches, en apéro ou après un repas... j’aime les bulles ! Le Domaine Carneros en propose plusieurs, avec des styles distinctifs allant de la cuvée classique millésimée brut jusqu’au luxueux vin mousseux Le Rêve Blanc de Blancs.

Sur place, la clientèle est surtout composée de couples et de groupes de filles venus pour savourer un lunch gastronomique et goûter aux échantillons de tous ces merveilleux élixirs !

JPEG - 270.3 ko
Domaine Carneros

Pour les « vrais de vrais » amoureux de « bubulles », vous trouverez également certains produits faits à base de mousseux, comme des chocolats, des chandelles, des savons, des crèmes pour les mains, tous enveloppés dans de magnifiques emballages roses ou or.

JPEG - 473.2 ko
Domaine Carneros

Le Domaine Carneros propose essentiellement des vins mousseux de méthode traditionnelle et des vins de cépage pinot noir. Tous portent fièrement l’appellation Carneros et 95 % des récoltes proviennent des vignobles du domaine.

À n’en pas douter, le château du Domaine Carneros est un monument régional éblouissant ! Allez-y pour un service de table sur la terrasse ou dans le salon, et savourez l’esprit du pays viticole du nord de la Californie !

*************

Deuxième arrêt : Beringer

Fondé en 1876 et situé à St-Helena, une banlieue au nord de la Napa Valley, Beringer Vineyards est le plus ancien domaine viticole de la vallée, avec une tradition remontant à 141 ans.

En arrivant, toute la beauté des terres historiques du vignoble s’ouvre devant nous ! Dotée d’un manoir majestueux construit en 1884 comme résidence pour Frederick Beringer, avec une architecture du XIXe siècle et entourée de jardins verdoyants, la propriété entière a été désignée district historique du registre national des lieux historiques en 2001.

À l’intérieur, nous sommes accueillis par une conseillère…de Québec ! Elle nous fait d’abord visiter les installations autour du manoir et nous permet même de goûter aux différents raisins cueillis directement à même les vignes. Elle compare le lexique du vin à celui de la cuisine : arômes, parfums, textures, goûts... question de mieux comprendre les différentes caractéristiques entre un cabernet, un pinot ou un chardonnay. Très intéressant !

Le moment tant attendu arrive enfin : la dégustation ! Assis dans un petit salon privé, nous avons droit à plusieurs gammes de produits de très haute qualité, du Beringer Knight Valley au fameux Private Reserve Cabernet Sauvignon.

Fait intéressant : Beringer exploite une collection extraordinaire de sept vignobles uniques dans la Napa Valley. Ces différents vignobles fournissent des styles uniques de cabernet sauvignon, servant à former leur Private Reserve. À titre d’exemple, deux bouteilles de la même collection, produites au cours de la même année, mais provenant de deux vignobles distincts, nous donnent deux vins aux goûts et aux arômes différents !

Bien qu’il soit connu des amateurs de vin du Québec, il y a tout de même beaucoup à apprendre sur Beringer. Notamment qu’il s’agit du premier domaine viticole de la vallée à avoir proposé des visites publiques. Il est également le seul producteur à avoir remporté le prix du vin de l’année de Wine Spectator pour un vin rouge et un vin blanc.

Pour ceux et celles qui souhaitent découvrir l’héritage et le terroir de la Napa Valley, Beringer est l’endroit à visiter. Et avec autant d’histoire et de produits de qualité, pas surprenant que Beringer soit l’un des vignobles les plus prisés de Napa.

************

Troisième arrêt : Domaine Chandon

Situé à Yountville, en banlieue de Napa Valley, le Domaine Chandon a été fondé en 1973 par Moët et Chandon et l’homme d’affaires John Wright. Ce fut le premier producteur de vin mousseux français à s’installer dans Napa Valley..

Bien connu des Québécois, le Domaine Chandon est magnifique. D’immenses jardins verdoyants nous accueillent, garnis de fleurs colorées et d’arbres matures, avec un pont de bois enchanteur traversant une petite rivière qui nous mène vers l’entrée principale du domaine, laquelle est surplombée d’une large arche bordée de vignes grimpantes.

Toutefois, l’intérieur du Domaine Chandon nous déçoit quelque peu. Décor désuet, nombreux planchers recouverts de tapis des années 1970…

Heureusement, la guide qui nous accueille est très gentille et elle se fait un plaisir de nous faire visiter les installations. Les immenses cuves en inox sont impressionnantes à découvrir. De plus, nous avons la chance de goûter à tous les produits offerts. Et Dieu sait qu’il y en a, notamment le fameux Chandon Étoile Rosé !

L’association des techniques de vinification française et du savoir-faire américain, conjugués aux beaux fruits mûrs de la Napa Valley, créent des vins mousseux californiens de grande qualité, qui mettent en valeur la luminosité du terroir et le dynamisme des raisins californiens.

****************

Dernier arrêt (pour finir en beauté) : Stags’ Leap

Ici, c’est le chroniqueur en vin Philippe Lapeyrie qui m’a fortement suggérée de faire un arrêt à Stags’ Leap. Quand Philippe suggère fortement un endroit, on y va, c’est tout !

Situé dans le très réputé district de Stags’ Leap, ce magnifique vignoble perpétue aujourd’hui le fier patrimoine viticole de cette prestigieuse région.

La première chose qui nous frappe en arrivant sur place, c’est la route qui est absolument magnifique. Un sentier entouré d’arbres majestueux nous amène jusqu’au domaine viticole datant du XIXe siècle.

JPEG - 291.1 ko
Stags’ Leap

Nous étions un peu tôt pour notre rendez-vous de dégustation, mais l’hôte nous a gentiment offert un verre de son sauvignon blanc, qui était délicieux et nous a permis de bien commencer la journée.

Tous les aspects de notre visite ont été phénoménaux. D’abord. le personnel, incroyablement sympathique et compétent, nous a emmenés faire une visite approfondie du terrain et de ses jardins magnifiquement entretenus. Nous avons aussi eu droit à l’histoire fascinante de ce vignoble crée en 1893, à celle de son superbe manoir de pierre de l’ère victorienne et de son sous-sol, lequel a servi de salle secrète de dégustation durant la période de la prohibition.

JPEG - 243.1 ko
Stags’ Leap

Évidemment, tous les vins que nous avons dégustés étaient incroyablement bons et élégants, en particulier celui fait à base de Petite Syrah, un cépage plutôt rare en Californie, mais très abondant sur les terres de ce vignoble. Comme Philippe Lapeyrie l’a lui-même déjà mentionné dans l’une de ses chroniques de vin : « Du bonheur en bouteille pour l’amateur de bon jus de raisin fermenté ! »

Fait intéressant : son nom de Stags’ Leap lui a été attribué à la fin des années 1880, inspiré d’une légende autochtone de Wappo. Cette légende raconte qu’un cerf aurait sauté les palissades de Stags’ Leap, situées dans les montagnes derrière la propriété, sur le côté Est du domaine, pour échapper aux chasseurs qui tentaient de l’attraper.

Bref, si vous n’avez qu’une seule visite de vignoble à faire dans Napa Valley, le domaine de Stags’Leap est un incontournable !

JPEG - 298.2 ko
Stags’ Leap
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 23 octobre 2019
Mercredi 23 octobre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X