PUBLICITÉ

Les suggestions de vins de Jean-Sébastien Delisle pour le temps des fêtes

6 décembre 2012 - Par Jean-Sébastien Delisle

Les occasions de trinquer ne manquent jamais dans la vie, mais force
est de reconnaître que la période la plus festive de l’année, c’est
celle marquée par Noël et le jour de l’An. Je vous propose quelques
suggestions en trois temps pour arroser vos soirées des fêtes, mes
produits coups de coeur pour l’apéro, pour le cocktail dînatoire et
pour les plats traditionnels.

APÉRO

À l’apéro, quoi de mieux que de conjuguer l’effervescence
des retrouvailles familiales et les bulles ?

Tout d’abord, le Crémant du Jura du Domaine Labet recèle
beaucoup d’éclat, une légère note grillée, des bulles fines. C’est
une véritable expression du terroir dans chaque gorgée, avec de
la finesse et du fond.

Crémant du Jura du Domaine Labet
Crémant du Jura du Domaine Labet

Pour les inconditionnels de champagne, la cuvée Brut Tradition
Grand Cru de chez Egly-Ouriet
constitue une prise de choix.
Constituée aux trois quarts de pinot noir et produite sur de très
grands terroirs (Ambonnay, Bouzy et Verzenay), cette cuvée offre
une palette aromatique impressionnante de brioche et de fruits
secs. La bouche est crémeuse à souhait, sans lourdeur ; les bulles
et la matière dansent enlacées un tango langoureux, sur cette
inimitable minéralité saline champenoise. Très grand !

Brut Tradition Grand Cru de chez Egly-Ouriet
Brut Tradition Grand Cru de chez Egly-Ouriet

COCKTAIL DÎNATOIRE

Pour accompagner les canapés,
les hors-d’oeuvre, les bouchées servies
pendant que la visite arrive et que les
langues se délient…

Pourquoi pas un riesling ; celui de Müller-
Catoir, en Riesling Trocken Pfalz 2011
 ?
On sort ici de la Moselle classique
(avec un peu, parfois beaucoup, de
sucres résiduels) pour se diriger vers
le Palatinat, une région germanique
méconnue mais ô combien intéressante !
Le domaine Müller-Catoir est un modèle
dans ce secteur et produit un riesling
sec formidable : une ouverture sur la
citronnelle, la poire et une touche de
melon, un volume appréciable en bouche
épaulé par une acidité bien franche, et
ce côté végétal typiquement allemand
oscillant entre le thym, le sapinage et la
résine. Cet équilibre parfait donne le goût
d’y retourner dès que notre verre est posé.

Müller-Catoir, en Riesling Trocken Pfalz 2011
Müller-Catoir, en Riesling Trocken Pfalz 2011

PLATS TRADITIONNELS

Pour déguster les plats traditionnels ; la dinde, les atocas, la tourtière
et le cipaille…

Une source de bonheur constant, à prix doux : Le Domaine La Montagnette,
sur Signargues, en Côtes du Rhône 2011
. Ça respire le fruit noir bien mûr
(cassis, cerise noire), il y a une trame épicée en bouche et beaucoup de
fraîcheur. Et la finale tannique a du tonus, mais aucune dureté. Du bonbon.

Le Domaine La Montagnette
Le Domaine La Montagnette

Enfin, étant donné que les tablées sont nombreuses en décembre, le
moment est bien choisi pour ouvrir des magnums. Je ne peux m’empêcher
de vous inciter à vous procurer un vin toscan, la cuvée Cabernet Sauvignon
2006 de Farnito
(en magnum ou en bouteille). Étant donné que le vin a
quelques années derrière lui, son étoffe s’est bien lissée, avec une chair
suave et des tannins bien enrobés. Ce vin chaleureux, idéal pour les temps
hivernaux, se déguste fidèlement à son encépagement, sur des notes
légèrement torréfiées, du fruit gorgé de maturité et une allonge digeste qui
lui procure une grande polyvalence à table.

Cabernet Sauvignon 2006 de Farnito
Cabernet Sauvignon 2006 de Farnito
PUBLICITÉ
X