PUBLICITÉ

Mario Guérin : Une première enflammée sur le circuit de Montréal

16 juin 2017 - Par Marianne Bruneau

Le président directeur général du Groupe EFC, Mario Guérin, a eu la chance de participer à deux courses de la série Challenge Ferrari lors du Grand Prix de Montréal les 10 et 11 juin. Une première pour l’homme d’affaires de Québec. « J’ai vraiment adoré mon expérience, d’autant plus que j’étais le seul participant québécois, raconte fièrement le pilote automobile. La majorité des coureurs étaient Américains. »

Confiant, Mario Guérin soumettait sa candidature deux mois à peine avant le Grand Prix. Ne le connaissant pas, les dirigeants n’accordèrent que peu d’attention à sa demande. Une belle surprise l’attendait toutefois à la veille du début des essais : « J’ai reçu un appel de l’écurie Ferrari Fort Lauderdale qui m’offrait de remplacer un coureur automobile qui s’était désisté à la dernière minute. Quelle chance, je ne pouvais refuser ! »

Le passionné de course automobile n’a pu utiliser sa voiture lors de cet événement, car elle ne remplissait pas les exigences des organisateurs. « Malheureusement, la voiture qu’ils ont mise à ma disposition n’était pas à la hauteur. Plusieurs bris mécaniques ont nui à mon parcours… Mon bolide a pris feu lors de ma deuxième course ! » L’incendie, causé par une fuite hydraulique au niveau de la transmission, l’a contraint à l’abandon. « Je me prépare toujours au pire. À chaque début de course, je ferme les yeux pour répéter les procédures d’évacuation à suivre en cas de feu. C’est ce que j’ai rapidement exécuté lors de l’incident. »

Malgré cette fin malheureuse, Mario Guérin ne regrette nullement son expérience montréalaise et se rappellera longtemps de sa 5e position obtenue lors de la première course.

PUBLICITÉ
X