PUBLICITÉ

Liberté et identité

20 février 2014 - Par Pierre Paul-Hus

Les gens de Québec adorent les voitures. Pour preuve, notre belle capitale provinciale est la seule ville du Canada ayant une population en deçà d’un million d’habitants à présenter un Salon de l’auto d’envergure internationale. À côté des grandes métropoles que sont Vancouver, Toronto et Montréal, la ville de Québec fait, une fois de plus, figure de « village gaulois ».

Mais pourquoi cet attrait irrésistible pour les voitures ? Les raisons sont assurément multiples et le facteur « efficacité » entre en ligne de compte. Le système de transport en commun en est encore à ses balbutiements dans la région, mais je suis assez persuadé que même s’il était d’une efficacité accrue, les automobilistes de Québec auraient bien du mal à renoncer à ce qui représente à leurs yeux (et aux miens) l’un des plus puissants symboles de liberté de notre société occidentale.

Aller où l’on veut quand on le veut est un privilège incommensurable. Mais il y a plus encore ! La voiture, à plusieurs égards, représente un prolongement de soi-même. Elle est, en quelque sorte, le reflet de notre personnalité. Je ne connais personne qui choisisse une voiture totalement au hasard, que celle-ci soit neuve ou usagée. On privilégie toujours une marque ou un modèle plutôt qu’un autre. Même la couleur est rarement sélectionnée au hasard et elle varie selon que l’on est un homme ou une femme. Les constructeurs le savent et c’est plutôt une identité qu’ils nous vendent, une manière de vivre et de s’affirmer, bien plus qu’un moyen de transport.

Aller où l’on veut quand on le veut est un privilège incommensurable. Mais il y a plus encore ! 

Bien sûr, entre le rêve et la réalité, il y a parfois toute une marge ! Si je vous demandais quelle voiture vous achèteriez si l’argent n’était pas un frein, j’aurais encore une meilleure idée de qui vous êtes. Iriez-vous avec une flamboyante Lamborghini , une aristocratique Rolls-Royce, une opulente Bentley ou une sensuelle Aston Martin ?

Tout cela pour dire que la voiture exerce une forte attraction sur le genre humain et cette fascination est peut-être encore plus forte chez les gens de Québec, en proportion, que chez ceux du reste du Canada. Le Salon International de l’Auto de Québec est là pour en témoigner… Faites - vous plaisir : répondez à l’invitation !

 

PUBLICITÉ
X