PUBLICITÉ

Lévis : vers une ville plus agile, plus rapide, plus efficace

8 juillet 2014 - Par Johanne Martin

« On peut affirmer sans trop se tromper que les 10 dernières années ont été celles de l’unification. Aujourd’hui, nous convions la population au chantier de la prochaine décennie qui se déploiera sous le signe de la propulsion. Parce que Lévis joue maintenant dans les ligues majeures. »

Enthousiaste, le maire Gilles Lehouillier expose fièrement la nouvelle approche que lui et son équipe sont à mettre en place pour faire grandir Lévis. Une approche qui vise non seulement à stimuler la prospérité de la ville, mais aussi à pousser encore plus loin le sentiment de fierté et d’appartenance des gens qui ont choisi d’y vivre.

« Lévis joue maintenant dans les ligues majeures. » - Gilles Lehouillier, maire de Lévis

« Depuis quelques mois, nous sommes résolument engagés sur la voie de la modernisation de notre façon de faire. Notre objectif, comme ville, est de devenir plus agile, plus rapide, plus efficace. Nous avons donc adopté une orientation pour nous permettre d’atteindre notre cible », commente l’élu.

Au Canada, à l’égard du taux de chômage et de diversification économique, Lévis figure clairement dans le peloton de tête. Quelque 65 000 personnes travaillent quotidiennement sur son territoire et, bon an, mal an, 1 000 nouveaux emplois sont créés. Ce contexte de « bouillonnement » commandait de s’appuyer sur une vision d’ensemble.

 

Des chiffres qui font l’envie de bien des villes
- Troisième rang au Québec et 13e au pays pour la qualité de vie ;
- Parmi les 10 meilleures villes au Canada pour élever une famille ;
- Troisième rang au Canada parmi les villes les plus sécuritaires ;
- Premier rang au Canada pour la facilité d’accès à l’habitation ;
- À Lévis, la richesse foncière uniformisée a plus que triplé en 12 ans, passant de 4,4 milliards de dollars en 2001 à 15,1 milliards de dollars en 2013 ;
- Entre 2006 et 2013, dans les parcs et zones industriels, 83 projets de construction ont été lancés pour une valeur de délivrance de permis supérieure à 75 M$ ;
- Dans les 16 zones et parcs industriels, on dénombre 691 entreprises et près de 15 000 emplois.

Concrètement, dans la ville de la coopération, la stratégie de développement commercial, résidentiel et industriel imaginée passe par l’instauration d’un Bureau de projets. Porte d’entrée unique et multidisciplinaire, il représente à la fois une unité de coordination, de planification, de résolution de problèmes et de priorisation des projets.  

Les priorités

Cinq grandes priorités constituent le fer de lance des actions pour les prochaines années. La consolidation des deux zones de développement que sont les pôles Desjardins (secteur de l’axe Kennedy) et Chaudière (secteur de la tête des ponts) compte évidemment au nombre de celles-ci.

« L’implantation d’un marché public permanent dans le pôle Desjardins, par exemple, et celle du Carrefour Saint-Romuald avec la venue des bannières Costco et Latulippe dans le pôle Chaudière illustrent bien les efforts qui sont consentis dans l’essor de ces deux grandes zones », illustre le maire Lehouillier.

La population lévisienne est appelée à croître considérablement et devrait franchir le seuil des 150 000 résidents d’ici 2020. Comme l’agglomération s’étend sur un vaste territoire et que les secteurs urbanisés sont assez concentrés, une démarche de requalification et de densification sera privilégiée afin de développer « la ville dans la ville ».  

L’amélioration de la fluidité de la circulation et le transport en commun retiendront également l’attention, de même que l’intégration des grands parcs urbains à un réseau cyclopédestre sécuritaire qui reliera tous les quartiers entre eux, créant un milieu de vie attractif, dynamique et de qualité pour les familles.  

« Pour devenir la ville que l’on souhaite, il faut se repositionner, combattre le travail en silo, déjouer les approches mur à mur pour les remplacer par une administration à échelle humaine et performante, par une véritable synergie entre nos différents services, nos partenaires et nos gens d’affaires », conclut le maire de Lévis.

Information : ville.levis.qc.ca

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X