PUBLICITÉ

Les grands projets immobiliers 2016

8 décembre 2015 - Par Gilles Levasseur

« Après une année de transition, vivement 2016 ! »

L’année 2015 aura marqué la fin de plusieurs grands chantiers immobiliers dans la région immédiate de Québec, celui du nouvel amphithéâtre en ayant été l’exemple le plus éloquent. Que nous réserve la prochaine année ? « Vivement 2016 ! » affirme Louis Gagnon, économiste principal à l’agence de développement économique régionale Québec International, qui prévoit une relance bien sentie. Coup d’œil sur un coffre à outils effectivement bien garni pour les prochaines années.

Il suffit de jeter un coup d’œil à l’impressionnante liste des divers projets qui sont au menu économique de 2016 pour se faire une idée de la vitalité économique qui s’annonce. « Selon moi, explique Louis Gagnon, 2015 a été une année de transition, qui a permis aux différents acteurs présents dans le marché immobilier de bien évaluer le marché actuel et d’en prendre le pouls quant aux besoins en espaces à bureaux, commerciaux et industriels avant de lancer de nouveaux projets. Je note aussi la prudence et la discipline du marché, qui conçoit des projets sur plusieurs phases et sur plusieurs années, ce qui évite les effets de cycles et de ralentissement, qui peuvent créer une offre excédentaire et des bulles spéculatives. Cette façon de faire soutient une croissance soutenue des investissements. »

Rive-nord

Dans la région de Québec, on a l’embarras du choix parmi les projets qui seront réalisés, en tout ou en partie, en 2016. Sur la rive-nord, soulignons, en vrac : les travaux autoroutiers sur Henri-IV et à l’échangeur de la Capitale et Laurentienne, les travaux d’agrandissement à l’aéroport international Jean-Lesage, le projet d’agrandissement imminent au port de Québec, la préparation du terrain où doit être érigé le gratte-ciel Le Phare et le projet déjà bien lancé de développement commercial de l’intersection Bouvier et Pierre-Bertrand (Espace Bouvier). Signalons aussi les travaux de modernisation des centres commerciaux majeurs du boulevard Laurier ainsi que des Galeries de la Capitale, l’ouverture prochaine de nouveaux magasins Walmart en relève à Target aux Galeries Chagnon et Fleur de Lys, le développement immobilier qui débutera bientôt autour de la Pyramide de Sainte-Foy, le parc Michelet qui vient d’accueillir le siège social d’ABB et Médicago, qui prévoit investir plus de 200 M$ dans le parc d’innovation du secteur d’Estimauville. Saint-Roch verra quant à lui de l’activité avec les projets de la tour Jacques-Cartier (Fresk) ainsi que les investissements d’Ubisoft et OVH dans le domaine des multimédias.

La préparation du terrain où doit être érigé le gratte-ciel Le Phare se fera en 2016. - Source : groupedallaire.ca


Ailleurs dans la région, soulignons également, entre autres projets importants, le nouveau siège social de la CSST, le développement commercial du secteur Du Marais (le long de Robert-Bourassa), l’aménagement de la périphérie du Centre Vidéotron, l’investissement de Vidéotron dans l’agrandissement du centre de données 4Degrés (parc technologique), le Diamant de Robert Lepage, la construction d’un vaste parc aquatique couvert au Village Vacances Valcartier, le développement des abords du boulevard Lebourgneuf près du boulevard des Galeries et plusieurs autres, sans oublier les projets de l’Assemblée nationale, de la Citadelle de Québec, du nouveau Manège militaire.

L’aménagement de la périphérie du Centre Vidéotron est prévu en 2016. - Source : lecentrevideotron.ca


La construction du nouveau complexe d’hôtel quatre étoiles et du parc aquatique couvert au Village Vacances Valcartier sera terminée vers la fin de 2016.


La construction du nouveau Manège militaire se poursuivra en 2016 et devrait être achevée à la fin de l'été 2017. - Esquisse non définitive - Source : Arcop/DFS/STGM architectes en consortium


Rive-Sud

Sur la Rive-Sud, le Carrefour Saint-Romuald continuera à prendre de l’expansion, notamment avec un projet de Logisco, qui ajoutera un troisième immeuble au Complexe Pôle Sud, secteur Saint-Romuald. À terme, quelque 800 000 pi2 sont à développer. Plus à l’est, le long de l’autoroute 20, l’Innoparc (potentiel de 2 millions de pieds carrés) accueillera en début d’année son premier bâtiment multilocatif abritant un centre d’affaires. Pendant ce temps, la construction d’un centre régional en cancérologie (et projets périphériques connexes) se poursuit d’ici à 2019 à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour des investissements d’environ 200 M$. Signalons également le réaménagement de l’échangeur Lagueux (sortie 305) de l’autoroute 20, évalué sommairement à 40 M$, la résidence Louise-Élizabeth des Sœurs de la Charité de St-Louis et le Complexe aquatique de Saint-Nicolas, sans compter les 60 à 110 M$ qu’investit chaque année la multinationale Valéro pour l’entretien et le maintien des installations de sa raffinerie du secteur Saint-Romuald.

Ce portrait sommaire brossé, force est d’admettre qu’il y a là tout le dynamisme voulu pour maintenir la capitale dans les meilleurs de classe au Canada pour sa performance en matière d’emploi. « Retenons aussi que les projets attendus ou anticipés pour 2016, conclut l’économiste, auront un effet de levier important pour 2017. »


Projet Zone C

Des résidences uniques, une même cohérence architecturale

Projet Zone C

Les infrastructures étant maintenant terminées, les services électriques enfouis et les rues prêtes, l’étape de construction débute incessamment dans le cadre du projet domiciliaire Zone C, dont les premières résidences seront livrées au printemps 2016. À la fois designer et entrepreneur général, Steve Girard innove avec un développement de 25 maisons unifamiliales d’inspiration résolument contemporaine dans un quartier magnifique et paisible — arbres matures et petit ruisseau — situé un peu en retrait de la route Marie-Victorin, dans le secteur Saint-Nicolas. La superficie des terrains varie de 7 000 à 24 000 pi2. Toits plats, lumière à profusion, fluidité des espaces, lignes épurées, architecture et design vraiment distinctifs, la modernité en est le fil conducteur. Même s’il choisit son modèle parmi la gamme de plans proposés, le futur propriétaire est invité à personnaliser sa résidence selon ses goûts et besoins. « Notre objectif est d’avoir, au final, 25 maisons uniques, mais qui épousent toutes la même cohérence architecturale, explique Steve Girard. Variations sur un même thème selon le choix des matériaux — bois, fibrociment et maçonnerie — et la fenestration. On tient vraiment à créer un environnement intégré et harmonieux. »


Construction et Menuiserie Ranger inc.

Des projets de densification douce

Domaine du Chêne Rouge sur le boulevard René-Lévesque, à la hauteur de l’avenue Myrand.

Vastes condos en jumelés sur la rue Jean-Brillant, situés derrière le CHUL.

Le constructeur Pierre Ranger n’est pas tombé de la dernière pluie en matière de densification du tissu urbain ; il réalisait déjà de semblables projets dans les années 1980 dans la basse-ville. En 2016, il continuera à édifier des insertions de style contemporain dans le secteur de Sillery—Sainte-Foy. Le plus important de ces projets, le Domaine du Chêne Rouge, concerne la construction de quatre résidences haut de gamme sur des terrains de 10 000 pi2 et plus sur le boulevard René-Lévesque à la hauteur de l’avenue Myrand. Une rue privée donnera accès à ces maisons à l’incomparable luminosité, l’une des spécialités de l’entreprise. Sur l’avenue du Buisson, près du Collège Jésus-Marie, deux maisons avec stationnements intérieurs pour budgets de trois quarts de million et plus s’ajouteront au bâti existant. Le carnet de Ranger comporte trois autres projets pour 2016. Quatre très vastes condos en jumelés orientés sud et très fenestrés seront érigés sur la rue Jean-Brillant, derrière le CHUL. Un projet similaire avec vue sur le fleuve verra aussi le jour sur le chemin Saint-Louis, près de l’accès est de la plage Jacques-Cartier. Finalement, quatre condos d’une superficie de 1 600 pi2 chacun sur deux paliers seront construits sur l’avenue Fournier, à l’est de la route de l’Église, et entre Hochelaga et Quatre-Bourgeois.


Logisco groupe immobilier

Complexe Pôle Sud à Saint-Romuald

Groupe immobilier majeur dans la région de Québec, Logisco possède maintenant plus de 3 500 appartements, deux résidences de personnes âgées et tout près de 400 000 pi2 d’espaces à bureaux en plus d’avoir fait une percée récente dans le monde de l’hôtellerie. En 2016, l’entreprise livrera le second de quatre immeubles au Carrefour Saint-Romuald. La bâtisse d’une superficie de 75 000 pi2 abritera notamment, dès l’été prochain, la nouvelle Caisse Desjardins (fusion des caisses de Charny et Saint-Romuald) ainsi que le Garby Resto-pub et traiteur. La phase 3 offre un amalgame appartements haut de gamme et hôtel avec commerces au rez-de-chaussée, dont le tout premier Cochon Dingue sur la Rive-Sud. Sur la rive-nord, Logisco poursuit la construction de son complexe résidentiel Le Prisme le long de l’autoroute Henri-IV, entre Quatre-Bourgeois et Hochelaga. Les deux premières phases de 115 unités locatives sont livrées, la troisième phase sera terminée au printemps 2016, alors que débutera la quatrième étape pour livraison l’année suivante. À Saint-Augustin, le premier d’une série de deux immeubles totalisant 140 logements verra le jour à l’intersection de la rue Jean-Juneau et de la 138. Finalement, à Donnacona, un projet de 40 appartements sera terminé au cours de l’année.


Garoy Construction

Tour Fresk

Futur hôtel de la chaîne Marriott

Projet de condos du boisé Woodfield

La Tour Fresk sera sans contredit le projet majeur piloté par Garoy Construction en 2016. Au cœur du Nouvo Saint-Roch, à l’intersection des rues Saint-Joseph et de la Couronne, l’immeuble avant-gardiste et écoresponsable de 20 étages, qui nécessite un investissement de 46 M$, abritera 169 appartements haut de gamme en plus de commerces au rez-de-chaussée et d’un stationnement souterrain sur trois niveaux. Garoy gérera également la construction du nouveau complexe d’hôtel quatre étoiles et de parc aquatique couvert au Village Vacances Valcartier, un projet de 65 M$ qui sera terminé vers la fin de 2016. Dans Lebourgneuf, rue des Rocailles, le futur hôtel de la chaîne Marriott fait aussi partie de l’agenda de l’entreprise. L’établissement érigé sur le site de l’ancien salon de quilles Lebourgneuf coûtera 23 M$ et comprendra 162 chambres sur 9 étages. À Sillery, le projet des condos du boisé Woodfield, évalué à 23 M$, comporte l’édification d’un immeuble de cinq étages totalisant une soixantaine de condos en haut de la falaise de Sillery. Par ailleurs, Garoy supervise la métamorphose complète de la quincaillerie Canac du boulevard Henri-Bourassa, près de l’autoroute de la Capitale. Ce projet de 8 M$, qui sera achevé au printemps 2016, augmentera de beaucoup la superficie réduite de l’ancienne bâtisse.


Les écocondos Origine

Une réalisation sans précédent !

Écocondos Origine

Avec ses 41 mètres de hauteur et ses 13 étages, la tour Origine, qui abritera d’ici la fin de 2016 près d’une centaine d’unités de condominiums au cœur du futur écoquartier Pointe-aux-Lièvres, sera la plus élevée du monde pour une structure faite entièrement de bois massif. Les murs extérieurs, les cages d’ascenseurs et d’escaliers ainsi que les planchers seront constitués de poutres et de colonnes de bois lamellé-collé ainsi que de panneaux lamellés-croisés. Ce bois d’ingénierie minimisant les pertes maximise l’utilisation des forêts. Les tests menés par les ingénieurs du Conseil national de la recherche du Canada (CNRC) ont permis de constater des performances supérieures à celles du béton en matière de résistance aux secousses sismiques et d’insonorisation, ainsi que des résistances au feu supérieures à l’acier et égales au béton. Les avantages sont nombreux : produit du Québec assemblé en usine (marge d’erreur inexistante), construction plus rapide en toutes saisons, pollution nulle durant les travaux et récupération totale advenant une déconstruction au terme de sa vie utile. « De plus, explique l’architecte Yvan Blouin, contrairement au béton, le bois séquestre le carbone et il permet des économies d’énergie de 40 %. L’édifice, qui nécessite un investissement de 27 M$, sera à l’image de l’écoquartier qu’il surplombera, car ce secteur sera fondé sur les valeurs de développement durable, de transports collectifs et d’intégration urbaine. »


Laurier Québec et Place Ste-Foy

Les deux centres commerciaux propriété d’Ivanhoé Cambridge poursuivent leur cure de rajeunissement. À Laurier Québec, le projet de modernisation de l’aire de restauration est amorcé. Évalué à 18 M$, il s’échelonnera jusqu’à la fin de l’année 2016. Un avant-goût de la qualité de ce nouveau design novateur est la rénovation des toilettes, incluant une salle des plus spacieuses adaptée aux besoins de la famille. L’ajout de 110 places portera la capacité à 1 434 places assises, ce qui en fera la plus grande aire de restauration de la région. Les zones lounge et le spectaculaire foyer bonifieront l’expérience magasinage de la clientèle. La zone événementielle avec ses équipements multimédias et scéniques, une première du genre pour un centre commercial, proposera sur la scène un calendrier d’événements artistiques. En plus d’annoncer de nouveaux détaillants de renom, Laurier Québec annoncera sous peu les détails de la phase 2 de la rénovation majeure du centre.

Laurier Québec

À Place Ste-Foy, le réaménagement du local anciennement occupé par Les Ailes de la Mode va bon train et promet une façade spectaculaire sur le boulevard Laurier avec l’ajout d’une immense terrasse. Ce réaménagement permettra, au printemps, l’entrée en scène de deux nouveaux restaurants, le Bâton Rouge ainsi que La Belle et la Bœuf. L’expérience de magasinage s’enrichira donc d’une offre gourmande puisque les établissements seront aussi accessibles par le mail. De nouveaux joueurs — Sport Expert Atmosphère et Geox — ont fait leur apparition cet automne et Nespresso ouvrira ses portes incessamment. L’année 2016 sera marquée par la modernisation et le déplacement de l’aire de restauration dans l’ancien local de GAP et Atmosphère tandis que le remplacement des planchers se poursuivra dans le secteur ouest.

Place Ste-Foy

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X