PUBLICITÉ

Les événements qui ont marqué l’actualité en 2015

8 décembre 2015 - Par Donald Charette

Coup d'œil sur ce que nous a laissé l'année 2015, des petits aux grands moments, des situations drôles aux plus tragiques, en passant par les moments cocasses et parfois désespérants.

 

Le réveil brutal de l'année : Paris attaquée

Source : dna.fr

Un vendredi 13 novembre sanglant à Paris… Le monde est en état de choc après la sauvage attaque de l'État islamique contre la Ville Lumière et ses habitants exécutés froidement par des terroristes. Le pays des libertés entre en guerre. La politique internationale ne sera plus jamais la même. Les Français entonnent spontanément La Marseillaise, un chant guerrier :

Allons enfants de la Patrie

Aux armes, citoyens

Formez vos bataillons

Marchons, marchons,

Qu'un sang impur

Abreuve nos sillons

 


Le séducteur de l'année : Justin Trudeau

Source : liberal.ca

Porté par une volonté de changement, Justin Trudeau, contre toute attente, fait élire un gouvernement fédéral libéral majoritaire le 19 octobre dernier. La vague rouge gagne le Québec et les libéraux passent de 7 à 40 élus. Des Québécois, ceux du centre et de l'Est, demeurent reconnaissants à Stephen Harper et votent pour 12 conservateurs (cinq auparavant). Le nouveau premier ministre forme rapidement son Cabinet, qui fait place à six Québécois. Les gens de Québec vont découvrir Jean-Yves Duclos, député de Québec, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, le nouvel homme fort de la région. Tous les observateurs soulignent le vent de fraîcheur

qui souffle sur la politique canadienne. Justin Trudeau apparaît rapidement assez « frais » et se fait rattraper par ses promesses électorales irréalistes.


La crise de l'année : les migrants

En 2015, le monde est submergé par le phénomène des migrants qui cherchent une vie meilleure en forçant leur passage dans les pays d'Europe. La photo du petit Aylan Kurdi, âgé de trois ans, qui a trouvé la mort sur une plage turque le 2 septembre, donne un visage tristement humain à cet exode. L'émotion suscitée est telle que les portes s'ouvrent pour les réfugiés.


Le mariage de l'année : PKP et Julie

Source : Facebook PKP

Année faste pour Pierre Karl Péladeau, qui devient chef du Parti québécois le 15 mai, au terme d'une course qui n'en était pas une. Le mariage de l'actionnaire de contrôle de Québecor avec Julie Snyder, union célébrée à Québec par le maire Régis Labeaume, aura fait couler autant d'encre que la course au leadership.


L'ouverture de l'année : l’amphithéâtre de Québec… enfin !

Photo : Ville de Québec

Le nouveau temple du spectacle et du sport est livré et inauguré le 12 septembre. Le maire Labeaume est aux anges après avoir réalisé sa principale promesse électorale. On se bouscule aux portillons.


La mauvaise odeur de l'année : un « flushgate » nauséabond

La Ville de Montréal provoque une tempête en annonçant qu'elle va déverser huit milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent à compter du 18 octobre. L'affaire prend une tournure politique en pleine campagne électorale. Scandalisés, les Québécois prennent conscience que le fleuve sert d'égout aux municipalités. Tout le monde se bouche le nez durant l'opération. L'image du maire Denis Coderre, en habit de protection, fait rigoler tout le Québec.


La chute de l'année : Marcel Aubut

Source : Capture d’écran Ici Radio-Canada

Des accusations de harcèlement sexuel provoquent la chute de Me Marcel Aubut le 30 septembre. Le tout-puissant avocat se retire d'abord de la présidence du Comité olympique canadien avant de remettre sa démission devant l'accumulation de témoignages. Le 9 octobre, Me Aubut, très ému, présente publiquement ses excuses « sans réserve » et annonce qu'il a entrepris une thérapie pour modifier son comportement.


La voleuse de l'année : Lise Thibault

​Source : Capture d’écran Ici Radio-Canada

Après six années de démêlés juridiques, la sentence tombe sur l'ex-lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault : 18 mois de prison et 300 000 $ à rembourser. Zéro sympathie dans l'opinion publique.


Le procès de l’année : Turcotte rides again  !

Source : Capture d’écran Ici Radio-Canada

Le cardiologue Guy Turcotte a droit à un second procès pour meurtre, parce que le juge aurait erré dans son adresse aux jurés lors du premier. Les citoyens revivent, malgré eux, ces moments d'horreur. Des psys témoignent, ô surprise ! qu'il faut être dérangé pour poignarder froidement ses enfants.


La perte de l’année : la CAQ perd un joueur important

Photo : Frédéric Lavoie

Le 8 juin, la Coalition avenir Québec (CAQ) perd la circonscription de Chauveau, une forteresse. La députée libérale Véronyque Tremblay succède à Gérard Deltell, ce dernier ayant remporté ses élections fédérales dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent.


Le show de l'année : les Rolling Stones

Source : Facebook Rolling Stones

Les vieux rockers se pointent sur les plaines le 15 juillet à l’occasion du Festival d'été et donnent le concert de l'année devant plus de 90 000 personnes. Mick Jagger démontre qu'on peut défier les années.

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Vendredi 15 décembre 2017
Du 15 au 16 décembre 2017
Samedi 16 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X