PUBLICITÉ

Les Nuits MNBAQ : « La Fête »

29 mai 2017 - Par - Magazine PRESTIGE -

© Office du tourisme de Québec

Le 24 juin prochain, double célébration au MNBAQ. Pour le premier anniversaire du pavillon Pierre Lassonde et pour fêter la Saint-Jean autrement, vous êtes invités à la grande première d’une toute nouvelle série de soirées délirantes au Musée, les Nuits MNBAQ.

Les créateurs les plus en vue auront carte blanche pour mettre de l’avant leur folie créative et transformer le pavillon de la Grande Allée en œuvre d’art vivante, dès 22 h.

Pour cette première édition, les artistes du Théâtre Rude Ingénierie sont à pied d’œuvre. C’est en revisitant le thème de la fête, qu’ils ont imaginé une aventure inédite à travers la musique, évidemment, mais jumelée aux arts visuels et à l’art culinaire multiforme.

La chef du MNBAQ, Marie-chantal Lepage, ouvre les cuisines du Musée à des chefs chouchous de Québec pour intensifier l’expérience. Du bar à huîtres au méchoui, en passant par les grilled cheese décadents, les thés déjantés, le comptoir à bonbons, la barbe à papa et la fondue au chocolat, tout sera mis en œuvre pour multiplier les plaisirs et sublimer les délices. Découvrez des bières de plusieurs microbrasseries locales avec des participants tels – La Barberie, Griendel : Brasserie Artisanale, Micro-brasserie Le Trou du diable – viendra également réjouir les nombreux amateurs.

Dès 22 h, c’est tout le bâtiment qui va s’enflammer. Les plateaux de musique seront partout, en même temps. Beat techno, pop, rétro rock, chanson française, surf yéyé, vous pourrez danser toutes les danses, fêter toutes les fêtes, passer d’une époque à une autre et surtout aller de surprise en surprise, émerveillés par un flot perpétuel d’ambiances multicolores et multiformes. Tous vos sens connaîtront une stimulation extrême. Le Grand hall a été confié au collectif Moonshine, qui est passé maître dans l’art de faire la fête avec sa flotte de DJ et de musiciens de renom, qui défileront, jusqu’au petit matin, sur la scène principale pour faire vibrer le lieu de musique électronique d’ici et d’ailleurs.

Source : Musée national des beaux-arts du Québec

Pour plus d’informations :

PUBLICITÉ
X