PUBLICITÉ

Le modèle coopératif - Une réponse aux enjeux des collectivités

29 mars 2019 - Par Johanne Martin

Sur la photo Gaston Bédard, PDG du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM).


Au service de ses membres, la coopérative participe activement au développement local et régional. Des milliers d’emplois de qualité sont aujourd’hui issus de cette formule qui offre une infinité de possibilités, crée des entreprises démocratiques et durables, en plus d’agir un peu partout comme une force génératrice de stabilité.

Présentes dans une quarantaine de secteurs d’activité, les coopératives et mutuelles offrent depuis longtemps une réponse aux enjeux des collectivités. S’il s’adapte à différentes clientèles, l’entrepreneuriat coopératif, en priorisant les valeurs humaines, apparaît comme une solution à la pérennité des entreprises. Dans une économie composée d’une multitude de modèles d’affaires, qui apportent tous leur contribution, la coopération a aussi sa place.

Présentes dans une quarantaine de secteurs d’activité, les coopératives et mutuelles offrent depuis longtemps une réponse aux enjeux des collectivités.

« Parmi les avantages qu’on lui attribue, il y a celui de la prise en charge, par les gens concernés, du devenir de leur entreprise. Les coops et mutuelles procurent également une meilleure protection contre la délocalisation, car les membres propriétaires ont leur mot à dire. Enfin, le rendement des efforts fournis leur appartient », note le président-directeur général du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM), Gaston Bédard.

Quel avenir pour les coopératives ? Qu’il s’agisse d’assurer l’essor des régions, de relever le défi de la rareté de la main-d’œuvre, d’innover ou de prospecter de nouvelles filières de développement, le modèle répond présent. Au Québec, l’entrepreneuriat coopératif représente d’ailleurs une fierté. Les deux tiers des coopératives au pays se trouvent dans la Belle Province et l’innovation qui émane, ici, de la formule, est reconnue mondialement.

Dans le contexte du manque de relève, le CQCM a par exemple collaboré avec le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) dans le déploiement du Programme de soutien à la reprise collective selon le modèle coopératif. « Il faut faire en sorte que ce modèle soit proposé de manière plus proactive dans l’avenir. Inclusif, il facilite la rétention des employés, la mise en commun des talents et préserve les services de proximité », termine M. Bédard.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 23 octobre 2019
Mercredi 23 octobre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X