PUBLICITÉ

Le futur commence aujourd’hui

25 février 2014 - Par Daniel Boudreault et Luc-Olivier Chamberland

Jamais dans l’histoire automobile nous n’avons vu les constructeurs faire autant d’efforts pour réduire la consommation de carburant de leurs produits. Le virage vert est bel et bien entamé. On commence à peine à découvrir toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Nous sommes à l’heure de jeter un coup d’oeil sur ces technologies qui sont sur le point d’accéder à nos routes.

100 % électriques : de plus en plus fonctionnelles

L’évolution des véhicules électriques, hybrides et enfichables est en accéléré. On compte de plus en plus de ces genres de véhicules sur le marché, leurs performances permettant d’obtenir une meilleure autonomie, peu importe les conditions. Pour saisir ce succès, on peut prendre l’exemple de la Tesla modèle S. Elle peut facilement excéder les 300 kilomètres sur une seule charge.

Tesla modèle S

Tesla modèle S

Pour sa part, BMW lance en 2014 deux produits de conception avant-gardiste. Les i3 et i8 adoptent une fabrication mariant l’aluminium et le plastique fortifié de fibre de carbone, qui leur assure rigidité et légèreté. On ajoute une aérodynamique poussée et des motorisations vertes : du tout électrique pour l’i3 et un groupe motopropulseur hybride enfichable de haute performance pour l’i8, qui procure une consommation réduite.

GM s’attire les feux de la rampe avec la Cadillac ELR. Le petit coupé promet une autonomie attrayante de 480 km, dont jusqu’à 56 km en mode électrique pur. Son seul problème est un tarif frôlant les 80 000 $. GM présente toutefois une évolution positive de sa technologie.

 

Cadillac ELR

Cadillac ELR

 

Enfichables : intéressantes, mais pas totalement au point

On constate que les véhicules hybrides enfichables ont une autonomie réduite en mode électrique pur. Pour en tirer pleinement profit, il faut prendre l’habitude de les brancher, tout simplement. Cette technologie est à son sommet pour les trajets de courtes distances. Mais on sait qu’au fil du temps, l’autonomie en mode électrique va s’accroître au rythme des innovations. Des marques comme GM, BMW, Ford, Honda, Toyota et même Mercedes-Benz déploient beaucoup d’efforts en ce sens. Dans le cas de la S 500 enfichable, qui est vendue en Europe, le fabricant promet une consommation de trois litres aux 100 km, une cote dérisoire pour une grande berline de prestige. Dans ce domaine, l’ennemi à abattre demeure le poids et le volume utile réduit du coffre.

BMW i3

BMW i3

Honda FCEV Concept

Honda FCEV Concept

 

L’hydrogène : une peur à oublier

Bien qu’il soit improbable de retrouver des véhicules alimentés à l’hydrogène en grand nombre dans un avenir rapproché, cette technologie fait encore office de solution de rechange. Hyundai a lancé l’année dernière une version « Fuel Cell » de son populaire Tucson, qui sera même en vente aux États-Unis cette année. De son côté, Honda, qui fait rouler des berlines FCX Clarity en Californie, a dévoilé le concept FCEV qui préfigure son futur modèle de petite série, promis pour 2015. Toyota, enfin, développe actuellement une berline compacte appelée FCV, dont la version de série est promise pour cette année aux États-Unis. L’approvisionnement demeure embryonnaire et le coût de la technologie élevé. Par ailleurs, les gens qui ont peur du caractère explosif de l’hydrogène peuvent être rassurés : la sécurité de ces véhicules est adéquate. Le véritable problème demeure le poids excessif de la motorisation. Voilà pourquoi, quoi qu’en disent les fabricants, on en est toujours à un stade d‘expérimentation.

 

Hyundai Tucson FCEV

Hyundai Tucson FCEV

Toyota FCV

Toyota FCV

 

Le gaz naturel comme solution de proximité

La filière du gaz naturel demeure active, mais discrète. Ford et GM offrent des moteurs modifiés pour fonctionner avec ce carburant, mais ils sont généralement réservés à leurs véhicules commerciaux. Par ailleurs, Honda produit la Civic CNG depuis des années, une variante alimentée au gaz naturel, mais elle demeure exclusive aux États-Unis.

Honda Civic CNG

Honda Civic CNG

 

Les thermiques y passent aussi

En marge de ces différents carburants de remplacement, les fabricants développent aussi de nouvelles technologies simples et efficaces qui contribuent à réduire la consommation. C’est le cas du dispositif d’arrêtdémarrage automatique, qui permet de réduire la consommation de 3 à 10 %, selon les sources, alors que l’injection directe consomme plus efficacement le carburant. L’ennemi numéro un reste le poids. L’allègement des composants passe par des régimes minceurs et l’adoption de nouveaux matériaux : l’aluminium, la fibre de carbone et les alliages de magnésium ne sont plus l’apanage des seules voitures de luxe et de performance. Ils se démocratisent progressivement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PUBLICITÉ
X