PUBLICITÉ

Le Café du Monde célèbre ses 30 ans : L’obsession constante de séduire

10 mai 2017 - Par Marianne Bruneau

Sur la photo : Francois Drouin, chef du Café du Monde, Jacques Gauthier, fondateur des Restos Plaisirs, et Christine Normand, directrice du Café du Monde.

L’ambiance était à la fête le 9 mai dernier au Café du Monde, puisque le restaurant soufflait ses 30 bougies. Une histoire d’amour entre l’établissement et sa fidèle clientèle s’est dessinée au fil des ans. L’institution du Vieux-Québec offre, depuis 1987, un dépaysement culinaire au quelque 280 visiteurs qu’elle peut accueillir chaque jour dans un environnement de "bord de fleuve".

Le défi de la restauration
Le domaine de la restauration est un défi en soi. Un défi relevé avec brio par Jaques Gauthier, le fondateur de Restos Plaisirs, et ses acolytes qui ont su faire du Café du Monde un classique de la restauration à Québec.

Quelle est la clé de leur succès ? « L’obsession constante de séduire le client », confie Jaques Gauthier. La séduction par le ventre a commencé dès le début en offrant des plats uniques et innovateurs. « Nous avons été les premiers restaurateurs à servir de la bavette de bœuf à l’échalote, du boudin, de la crème brûlée et le vin au verre. »

Le Café du Monde fut également l’un des premiers restaurants à Québec à proposer des plats cuisinés à base de produits du terroir. L’expérience culinaire serait incomplète sans la qualité du service. « Il est important de s’entourer des meilleurs ! », lance fièrement le restaurateur. Les employés et les partenaires contribuent chaque jour au succès de l’entreprise.

Innover pour durer
L’adaptation au changement est un principe fondamental pour les propriétaires. « Il faut toujours rester à l’affût des nouveautés ; c’est pourquoi je voyage régulièrement pour voir ce qui se fait ailleurs, explique Jaques Gauthier. On ne doit pas avoir peur de l’innovation ! » Le décor de l’établissement se renouvelle constamment. La dernière modification apportée au restaurant est l’ajout d’une véranda. « Les places sur le bord de l’eau sont très prisée par nos clients, mais parfois, c’est un peu frais. Nous avons donc construit une immense véranda avec des fenêtres coulissantes afin de profiter de la vue, beau temps, mauvais temps. » Pour sa part, le menu se transforme à tous les deux ans, tout en conservant les classiques. « Il y a environ trois ans, nous avons retiré certains plats classiques du menu, mais la fidèle clientèle les a réclamés, raconte le fondateur. Ce fut une petite leçon ! »

À propos de Restos Plaisirs
Le Café du Monde fait partie de Restos Plaisirs, groupe qui comprend le Lapin Sauté, le Cochon Dingue, Le Ciel, le Paris Grill et le JAJA. Ouvert récemment sur la rive-sud, le Cochon Dingue Lévis ne semble pas être le dernier projet de Restos Plaisirs. Jaques Gauthier rêve maintenant d’un établissement spécialisé en poisson à Québec... Histoire à suivre !

Pour plus d’informations sur les Restos Plaisirs :

PUBLICITÉ
X