PUBLICITÉ

Le 3e karaoké-bénéfice Le Petit Blanchon en Folie recueille près de 35 000 $ pour les enfants les plus vulnérables

20 novembre 2014 - Par - Magazine PRESTIGE -
SUR LA PHOTO, TENANT LE CHÈQUE : Audrey Paul-Hus, 9 ans ; Claire Pimparé, porte-parole de la Fondation ; Guy Boutin, président fondateur de la Fondation ; et Silvana Polacco, conseillère en développement coopératif, Caisse Desjardins Des Rivières de Québec.
RANGÉE ARRIÈRE : Dany Gagnon (juge), WKND ; la mascotte de la Fondation ; Josée Turmel (juge), VTélé ; Michel Gaudreault, ambassadeur pour la Fondation ; Jean Ravel (juge), chanteur professionnel ; Nancy Ricard, Un Fauteuil Pour Deux ; Louis GendronLe Soleil ; Josey Arsenault, FM 93 ; Marc Durand, animateur sportif, SRC ; Jacques Laforest, Centre jeunesse de Québec – Institut universitaire ; Marie-Josée Turcotte, organisatrice du karaoké ; Julie Houle, Groupe Québecor ; et Donald « Archy » Beaudry, animateur de la soirée.
Absents sur la photo : Vanessa Cardoso, B78 et Creative Patrol, et Alain Dumas, animateur-humoriste.

Tous unis pour la cause des enfants les plus vulnérables

Le 13 novembre dernier, à LaScène Lebourgneuf, la magie et l’émotion étaient au rendez-vous alors qu’avait lieu le 3e karaoké-bénéfice Le Petit Blanchon en Folie, présenté par la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec, au profit de la Fondation Le Petit Blanchon.

Pour l’occasion, huit personnalités de Québec issues du milieu des médias, de la culture et des affaires sont montées sur scène pour la cause des enfants qui connaissent un départ difficile dans la vie, victimes d’abandon, de négligence, d’abus ou de violence. Animée par Donald « Archy » Beaudry, en présence de la porte-parole de la Fondation, Mme Claire Pimparé, ainsi que de Mme Silvana Polacco, conseillère développement coopératif Caisse Desjardins Des Rivières de Québec, la soirée a permis de récolter la somme record de 34 400 $.

La soirée a débuté avec quelques allocutions, dont celle du président de la Fondation, M. Guy Boutin, qui a annoncé qu’à ce jour, la Fondation est parvenue à recueillir plus d’un million de dollars, cette somme servant entre autre à construire des structures permanentes pour accueillir des enfants qui sont eux-mêmes à « reconstruire ».

Mme Karyne Giguère, chef du service du Phare du Blanchon, un nouveau foyer d’accueil en milieu semi-rural qui accueillera ses premiers jeunes âgés entre 8 et 13 ans dans quelques semaines, a pour sa part ému l’auditoire en racontant la réalité parfois insoutenable que vivent ces enfants et comment ce Phare contribuera à leur redonner espoir et confiance.

Mais le clou de la soirée a évidemment été la compétition amicale de karaoké, alors que huit candidats sont montés sur scène pour interpréter une chanson de leur choix devant un auditoire enthousiaste. Fidèle à la tradition, ceux-ci ont été jugés de manière amicale par trois personnalités bien connues à Québec : Dany Gagnon (WKND), Josée Turmel (VTélé) et Jean Ravel (Rock Story, Rock Lounge, ex-candidat à l’émission La Voix). 

Les juges et l'animateur de la soirée : Dany Gagnon, WKND ; Josée Turmel, VTélé ; Jean Ravel, chanteur profesionnel ; et Donald "Archy" Beaudry.

 

DEUX GAGNANTES EX AEQUO

Impossible de déterminer une seule gagnante pour le karaoké 2014 ! Nancy Ricard, designer et propriétaire de la boutique et de l’atelier-design Un Fauteuil pour Deux, et Josey Arsenault, animatrice au FM 93, se sont donc partagé ce titre. Alors que la première a littéralement brûlé les planches en interprétant Rock pour un gars de bicycle de Diane Dufresne, la seconde y est allée d’une interprétation très émouvante de Hymne à l’amour d’Édith Piaf.

Nancy Ricard

Josey Arsenault

 

UN DUEL CHAUD

Un premier duel s’est également tenu cette année entre les gagnants des deux premières éditions du karaoké, soit Jacques Laforest, directeur général du Centre jeunesse de Québec – Institut universitaire (gagnant 2012), et l’animateur sportif Marc Durand (gagnant 2013). Le karaoké 2014 a permis de couronner Marc Durand grand vainqueur.

Jacques Laforest chantant la très belle et émouvante chanson Ma fille de Serge Reggiani.

Marc Durand, interprétant With a little Help From My Friends des Beatles, accompagné de sa guitare.

 

DES CANDIDATS « EN FEU »

Louis Gendron, vice-président des ventes et marketing au journal Le Soleil, a soulevé la foule avec sa dynamique interprétation de Viva la Vida de Coldplay.

 

Vanessa Cardoso, jeune femme d’affaires et copropriétaire des agences de communication Creative Patrol et B78, a incarné Dalida avec brio en choisissant d’interpréter Bambino.

 

La pétillante animatrice Julie Houle s’est déhanchée sur le grand classique disco I Will Survive de Gloria Gaynor, costume à l’appui !

 

L’animateur et humoriste bien connu Alain Dumas a surpris tout le monde en se présentant vêtu en femme, se proclamant la Susan Boyle du Québec. Il a ensuite demandé aux spectateurs de l’écouter avec leur cœur tandis qu’il interprétait L’essentiel de Ginette Reno.

 

PERFORMANCES HORS COMPÉTITION

La petite Audrey Paul-Hus, 9 ans, a brisé la glace en interprétant le succès de Marie-Mai, Différents.

 

L’homme d’affaires Michel Gaudreault, ambassadeur pour la Fondation Le Petit Blanchon, a composé et interprété un rap bien spécial, Le droit de renaître, inspiré par les paroles d’un poème de Claire Pimparé.

 

La célèbre porte-parole de la Fondation Le Petit Blanchon, Claire Pimparé, en compagnie d'André Jacques, vice-président adjoint pour la région de Québec à la Banque Laurentienne du Canada et membre du conseil d'administration de la Fondation.

 

La mascotte de la Fondation en compagnie de trois enfants.

 

Initié voilà trois ans et organisé par Marie-Josée Turcotte et Pierre Paul-Hus de PRESTIGE Groupe Média, le karaoké-bénéfice Le Petit Blanchon en Folie est l’une des activités-bénéfices annuelles organisées au profit de la Fondation Le Petit Blanchon.

Pour en savoir davantage sur la Fondation Le Petit Blanchon ou pour faire un don : fondationlepetitblanchon.com

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X