PUBLICITÉ

La suite la plus spectaculaire de Barcelone

13 septembre 2019 - Par Nathalie Clark

Sur la photo : Selon l’heure du jour, les matières réfléchissantes offrent différentes perspectives de la ville, la mer et le ciel.

Le long de la promenade de la Barceloneta, un hôtel fabuleux dresse sa silhouette. Tous les regards se posent sur le W Barcelone, un établissement avant-gardiste qui est rapidement devenu l’hôtel emblématique de la capitale catalane.

JPEG - 807 ko
L’immense terrasse offre un point de vue exceptionnel sur la Méditerranée.

Sur cette merveille architecturale de verre et d’acier en forme de voile se projettent, comme par magie, la ville, la mer et le ciel. Et c’est au 25e étage que se situe la suite la plus spectaculaire de Barcelone, l’Extrême Wow, complètement revampée en 2018.

Vue panoramique sur la Méditerranée

Ce penthouse à 11 000 euros la nuit offre une vue panoramique vers le large, sur 360 degrés. L’espace fait écho à l’atmosphère nocturne de Barcelone et s’étend sur une superficie de 295 mètres carrés offrant détente et divertissement.

JPEG - 871.3 ko

Cette suite aérienne comprend trois chambres à coucher, un bar surdimensionné, une salle à manger, un salon, un baby-foot, un coin lounge ainsi qu’une cabine de D.J. inspirée de la scène musicale animée de la ville et qui expose un mur entier parsemé de haut-parleurs.

JPEG - 864.7 ko
JPEG - 673.7 ko

La terrasse de 59 mètres carrés avec bain à remous donne la douce impression d’être sur le pont supérieur d’un navire de luxe. C’est l’endroit rêvé pour observer la séduisante palette de couleurs du ciel lorsque le soleil embrase la mer.

JPEG - 867.8 ko
La suite inclut une cabine de D.J.

Design contemporain et clins d’œil à Gaudí

Certains éléments du design rendent hommage à l’architecte le plus célèbre de Barcelone, Antoni Gaudí, dont une mosaïque de céramique qui habille le coin bar et un immense canapé incurvé rappelant l’emblématique banc ondulé du parc Güell.
Des percées visuelles de formes rondes mettent aussi en valeur le mobilier et la vue idyllique sur le bleu du ciel et de la mer. Dans la chambre principale, le lit circulaire constitue l’épicentre de la pièce. Le mobilier épouse en parfaite symbiose la retombée de plafond et la carpette. Une harmonie visuelle très artistique se propage dans toutes les pièces.

JPEG - 270.1 ko
JPEG - 240.5 ko
JPEG - 269.1 ko

Imaginé par l’un des maîtres de l’architecture contemporaine, l’espagnol Ricardo Bofill, l’hôtel W Barcelone fut le premier W d’Europe construit au coût de 280 millions d’euros.

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 12 au 21 septembre 2019
Samedi 21 septembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X