PUBLICITÉ

La rue Jacques-Parizeau est née

21 octobre 2016 - Par - Magazine PRESTIGE -
SUR LA PHOTO : Régis Labeaume, maire de Québec, Lisette Lapointe, épouse de M. Jacques Parizeau, et Anne Corriveau, conseillère municipale et présidente des comités de toponymie et de commémoration. (Photo : Ville de Québec)

Depuis le 21 octobre, la rue Saint-Amable n'est plus... En fait, elle se nomme désormais la rue Jacques-Parizeau en l'honneur d'un homme politique qui a marqué le Québec. En lui dédiant cette rue qui relie le Grand Théâtre à l’hôtel du Parlement, on souligne non seulement son parcours de grand serviteur du Québec, mais aussi son amour pour la culture et les arts, a déclaré Mme Lapointe, épouse de M. Parizeau.

« Plusieurs raisons ont motivé notre choix, a ajouté Mme Corriveau, présidente des comités de toponymie et de commémoration. La rue Jacques-Parizeau fait face à l’hôtel du Parlement, où il a été haut fonctionnaire et premier ministre, en plus d’être située près de l’édifice Honoré-Mercier, où il a été ministre des Finances. Aussi, elle longe le parc de la Francophonie, propriété de la Commission de la capitale nationale du Québec, mise sur pied par M. Parizeau. L’endroit est donc tout désigné pour honorer cet ardent défenseur de la langue française. »


Ce que le maire de Québec, Régis Labeaume, a dit :

« Reconnu pour sa remarquable intelligence et la force de ses convictions, M. Parizeau était à la fois un penseur, un décideur et un bâtisseur. Qu’il soit question de promouvoir notre langue, notre culture ou notre économie, ce qu’il décidait, il le faisait ! À titre de premier ministre, il est celui qui a fait de Québec une réelle capitale aux yeux du reste de la province. Monsieur Parizeau, vous avez semé la fierté dans le coeur de nos citoyens. Le temps est venu de récolter notre reconnaissance collective. »

Pour en savoir davantage sur le Répertoire des toponymes.

 

 

PUBLICITÉ
X