PUBLICITÉ

Là où le cachet patrimonial rencontre le raffinement moderne

4 avril 2016 - Par Brigitte Trudel

Située en haut d’une crête à Beaumont, dans un secteur de Bellechasse qui conserve l’esprit de la Nouvelle-France, cette habitation de rêve, réalisée par Construction Maurice Bilodeau, respire la noblesse architecturale, tout en laissant place à un style bien personnel. Inspirés de voyages en Europe et amoureux de ce terrain d’une superficie de 40 000 pieds carrés, dont 20 000 habitables, les propriétaires caressaient un but précis pour ce projet, qui a d’ailleurs remporté un prix Nobilis 2015 dans la catégorie maison neuve unifamiliale ‒ plus de 1 000 000 $ : rendre hommage à l’authenticité. Parmi leurs priorités se trouvaient l’utilisation de matériaux naturels, la mise en valeur du fleuve Saint-Laurent et le respect de la course du soleil. Voyez le résultat.

Photo : Gracieuseté de James R. Leeming, Bilodeau Baril Leeming Architectes


L’architecture de cette splendide construction ouverte sur deux niveaux a été élaborée en trois volumes. À l’extrême droite logent la cuisine et la salle à manger, surplombées par la chambre principale. Relié par un traversant lumineux, le volume principal accueille plusieurs autres pièces dont le salon, le séjour, le bureau, la salle d’eau et les chambres d’enfants à l’étage. Le vaste garage, communiquant par le sous-sol, complète la disposition en « L » du bâtiment. Le toit en tôle à baguettes, le recouvrement de pierres taillées à la main et les portes en cèdre espagnol sont gage d’une allure digne et authentique. 

Zoom sur : Le petit abri qui se détache du bâtiment principal. Il offre un accès en tout confort au vestibule.

 

Photo : Louise Leblanc


À l’évidence, la pierre naturelle aperçue à l’extérieur se trouve aussi en vedette à l’intérieur. Elle se marie aux larges carreaux de céramique au fini pierre coupée, qui recouvrent le sol sur tout le premier niveau. Le superbe escalier central, qui voyage du sous-sol à l’étage, se devait de réunir fluidité et solidité à toute épreuve. Mission accomplie grâce à cette conception sur mesure qui combine marches en hickory massif pleine épaisseur, garde-corps en verre et main courante en inox brossé. Le tout est maintenu par un imposant limon en acier.

Zoom sur : Le cellier. Disposé devant la verrière, à l’entrée de la maison, il fournit plus d’intimité au reste de la demeure.

Photo : Louise Leblanc


L’allure calme et dégagée de ce séjour : voilà la perspective qui s’offre au visiteur en entrant dans cette demeure d’exception. Munie d’un foyer au gaz double face, la pièce est parfaite comme zone coquetel grâce à la communication qu’elle permet avec la terrasse arrière, dont la vue sur le fleuve est imprenable. 

Photo : Gracieuseté de James R. Leeming, Bilodeau Baril Leeming Architectes


Zoom sur : Le salon. Mitoyen avec le séjour, son look est tout aussi aérien. On y trouve également un foyer, mais au bois.

Photos : Louise Leblanc


Voyez l’effet grandiose de ces poutres apparentes en sapin de Douglas. Et que dire de la fenestration et du recouvrement de pierres qui court jusqu’au plafond ! Tout cela invite au recueillement. Dans le traversant vitré sur deux niveaux, qui relie deux volumes de la maison, une passerelle longue de 100 pieds assure la connexion à l’étage. Elle est faite de hickory massif avec garde-corps en verre, et son style se situe dans le prolongement de l’escalier. 

Photo : Gracieuseté de James R. Leeming, Bilodeau Baril Leeming Architectes


Zoom sur : La mise en valeur des luminaires sous la passerelle. Détrompez-vous, ce n’est pas un rail, mais un aménagement ingénieux créé à partir du câblage électrique en acier galvanisé, laissé apparent et peint en noir. 

Photo : Louise Leblanc


Épurée et fonctionnelle, la cuisine mise sur la brillance avec ses armoires et son muret serti de tiroirs situé à la limite de la salle à manger. Tous ces éléments sont en laque italienne blanche. Touche originale : l’îlot se décline sur deux niveaux et son comptoir de béton préfabriqué repose sur une base de noyer. En noyer également, la retombée de plafond avec luminaires encastrés ajoute beaucoup de chaleur à la pièce. 

Zoom sur : La série de trois rangements en bois localisés sous la fenêtre horizontale. Le panneau central camoufle habilement une hotte, indispensable à la plaque à induction.


Photos : Louise Leblanc


En continuité avec la cuisine, dans une disposition à aire ouverte qui favorise la convivialité, la salle à manger abondamment éclairée donne l’impression d’être aménagée à même le paysage. On y accède en empruntant trois petites marches. Cette descente de deux pieds, en plus de s’harmoniser avec le terrain, offre un dégagement de plafond qui bonifie les dimensions de la pièce auxquelles s’adapte parfaitement l’impressionnant mobilier en bois exotique.

Zoom sur : Les trois luminaires de béton. Ils sont la preuve que ce matériau peut être synonyme de légèreté et d’élégance. 

 

Photos : Louise Leblanc


Nichée comme un cocon sous un toit en pente, la chambre principale respire la sérénité. Au plafond, le gypse combiné aux structures apparentes en sapin de Douglas contribuent à son charme douillet, de même que son foyer au gaz. Sa fenestration abondante formée de panneaux coulissants assure un contact privilégié avec la galerie et la nature. L’ameublement en bois exotique s’amalgame très bien au plancher de hickory. 

Photo : Louise Leblanc


Zoom sur : Le walk-in. Fonctionnel et ultralumineux, il sert de passage entre la chambre et la salle de bains principale.


Photos : Louise Leblanc


La salle de bains principale affiche des teintes plus foncées pour évoquer l’esprit englobant d’un spa. La couleur du bain autoportant s’agence avec la douche, dont la céramique noire est la même qu’au sol. Comme ailleurs dans la demeure, on y trouve une magnifique retombée de plafond en noyer. Le meuble-lavabo est tiré de la même essence, tandis que son comptoir est en quartz. Détail particulier : les robinets fixés au mur. En supplément de son côté design, cette solution s’avère pratique, tant pour l’entretien que pour éliminer la tuyauterie sous le lavabo.

Zoom sur : Les effets de colonnades à même le miroir. Ils sont le résultat de luminaires encastrés combinés au minutieux travail d’un vitrier.


Photo : Louise Leblanc


Place à la salle familiale. Située au sous-sol, elle est en partie consacrée au cinéma maison. Remarquez le mur noir ; il assure idéalement la fonction de cette zone. L’autre section est conçue pour accueillir une table de billard. La descente de plafond et le plancher en noyer s’y marient avec le bar de noyer également. Son dessus en inox, avec évier intégré, rappelle les vrais comptoirs de brasseries. La colonne structurale en pierres complète sa fière allure. 

Zoom sur : Les rangements pour les bouteilles de vin. Situés de chaque côté de l’espace miroir qui accueille les spiritueux, ils sont dotés d’un réglage de température contrôlée à l’instar d’un cellier.

L’art de préparer le terrain
Excaver et préparer le terrain en vue de l’édification d’une nouvelle résidence n’est pas toujours une mince tâche. J.M. Demers en sait quelque chose. Parmi les défis rencontrés lors de la construction des fondations : un accès restreint des équipements sur les lieux du projet et un début des travaux en période hivernale. Comme la maison comporte plus d’un palier, le travail a également dû être exécuté en plusieurs étapes. Enfin, l’entreprise a accompli le remblayage des fondations et effectué le profilage du terrain pour les aménagements extérieurs.

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 13 au 17 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X