PUBLICITÉ

La Corporation Mobilis se mobilise pour l’emploi

24 février 2015 - Par Gilles Levasseur
SUR LA PHOTO : Eve Papillon, gestion de projets et comptabilité ; Charles Drouin, directeur général du Salon International de l’Auto de Québec et chef de la direction de la Corporation Mobilis ; Claudia Guilbault, directrice des opérations ; Pierre Langlois, président du Salon International de l’Auto de Québec 2015 et président de la Corporation Mobilis ; Émilie Gosselin, responsable des communications.

Plus que jamais ces dernières années, la Corporation Mobilis met en place des moyens concrets pour apporter des solutions aux enjeux liés aux ressources humaines chez les concessionnaires qu’elle représente.

Voilà ce qui a mené à la mise sur pied d’un efficace service de placement ainsi que d’une innovation qui, espèret-on, fera école : le certificat d’employabilité.

Embaucher un employé qui possède le « savoir-faire », voilà qui ne pose pas de problème particulier, mais dénicher des ressources humaines compétentes qui font également preuve de « savoir-être », tel est le défi pour bon nombre d’employeurs.

La Corporation Mobilis a donc mené une réflexion à cet égard après avoir sondé ses membres, ce qui a conduit à l’élaboration d’un certificat d’employabilité après consultation avec les huit centres de formation professionnelle de la région. Cette certification supplémentaire sera décernée aux étudiants d’une promotion s’étant le plus démarqués par leur savoir être. 

L’évaluation comprend huit critères :

1 • Assiduité
2 • Persévérance
3 • Intégrité professionnelle
4 • Autonomie et initiative
5 • Communication
6 • Respect des règles et des techniques
7 • Esprit d’équipe
8 • Acceptation de la critique

« Nous espérons que cette nouveauté deviendra rapidement un incontournable outil de placement qui amènera les étudiants à se surpasser durant leurs études », estime le chef de la direction de la corporation, Charles Drouin. 

Maximiser le placement

À la Corporation Mobilis, la refonte du site Internet effectuée en 2013 comportait un volet placement. « Ce département a explosé cette année, explique son président, Pierre Langlois, de sorte que nous sommes devenus une interface entre concessionnaires et candidats potentiels, stagiaires inclus. Nous recevons de plus en plus de CV et nous expédions par courriel les candidatures à nos membres. Parallèlement, nous faisons connaître par différents moyens la diversité des emplois offerts dans le secteur de l’automobile. Bref, notre service de placement sera de plus en plus actif et efficace à mesure que les personnes concernées l’utiliseront. »

PUBLICITÉ
X