PUBLICITÉ

L’art de l’éclairage - Transformer l’ordinaire en spectaculaire

5 octobre 2015 - Par Marie-Josée Turcotte

Il semble qu’un aménagement paysager soit souvent plus beau la nuit. Impossible d’en douter lorsqu’on admire ces créations luminaires époustouflantes, signées Hydralis.

Malgré ce que l’on serait porté à croire, l’éclairage paysager est un art qui exige… une certaine retenue ! « Tout ne doit pas être éclairé », explique d’entrée de jeu Christian Brunet, vice-président chez Hydralis, qui doit parfois freiner ses clients dans leur ardeur à vouloir utiliser la lumière à son maximum. Le spécialiste recommande plutôt d’y aller avec parcimonie, en attirant l’œil sur ce qui mérite notre attention, tout en permettant de conserver dans l’ombre les éléments moins intéressants d’un aménagement (par exemple, un poteau électrique ou un cabanon). 


Zoom sur : La sculpture originale qui orne l’arrière de cette demeure ; il s’agit d’un bout du tracel  ! La lumière judicieusement positionnée au pied de l’objet d’art contribue non seulement à révéler ses formes, mais aussi à créer une ombre chinoise sur le mur, lequel agit comme un écran de projection.


Zoom sur : Les végétaux qui ornent la terrasse du premier étage. En plein jour, ils sont jolis, sans plus. Mais sous ce bel éclairage, le vert tendre du feuillage absorbe littéralement la lumière, au point de devenir fluorescent, créant ainsi un impact visuel agréable. Qui plus est, l’éclairage à contre-jour révèle également la « silhouette » de ces végétaux sur le mur de la demeure.


Difficile de ne pas être ébloui par cette vue, et ce, pour de multiples raisons ! D’abord, l’éclairage visant à mettre en valeur la piscine est on ne peut plus réussi. Mais remarquez aussi les rangées d’arbres qui se trouvent de chaque côté du terrain. L’éclairage au sol diffuse une douce lumière, qui crée une ambiance unique et chaleureuse, laquelle est complétée par la mise en valeur de quelques plantes et arbustes.

Conseil de pro : « L’œil s’adaptant à la noirceur, il est inutile d’utiliser une lumière trop puissante, qui risquerait de masquer l’aménagement », explique M. Brunet. Ici encore, un bon dosage est requis et c’est toujours l’effet obtenu par la lumière qui doit primer.


 

Voici un bel exemple d’éclairage de type « clair de lune », où une lumière perchée dans un arbre crée des ombres au sol. Ce type d’éclairage reste d’ailleurs spectaculaire toute l’année, hiver comme été ! Pour ajouter une touche magique à ce paysage de rêve, on a éclairé le jet dans le bassin à l’aide d’une lumière immergée dans l’eau.


Zoom sur : L’éclairage dans les marches. Non seulement rend-il cette zone sécuritaire, mais il met la texture du bois « sous les projecteurs ».

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Vendredi 15 décembre 2017
Du 15 au 16 décembre 2017
Samedi 16 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X