PUBLICITÉ

Justin Bieber - La machine à scandales parle français

5 octobre 2015 - Par Jacques Noël

Justin Bieber s’est davantage fait connaître ces dernières années pour les scandales qui se sont enchaînés dans sa vie personnelle à un rythme infernal que pour son œuvre musicale.

Choix vestimentaires et comportements douteux, conduite dangereuse, agression d'un chauffeur de limousine, retards inexpliqués de concerts, colères injustifiées, manque de respect au drapeau argentin, insultes au président Clinton et à Anne Frank... Bieber est une véritable machine à scandales. Sa dérive, un peu pathétique, n’affecte pourtant guère son immense popularité… Aux prises avec de sérieux problèmes de consommation, il n’en finit plus de multiplier les bévues, au grand désespoir de sa mère, qui a lancé sa carrière alors qu’il sortait à peine de l’enfance.

Justin étant un enfant doué pour la musique, sa mère met ses chansons sur YouTube (la recette a bien changé depuis maman Dion). Comme il chante bien et que sa binette plaît énormément aux gamines, il génère tellement de clics que Scooter Braun, un gérant américain, le remarque et fait enregistrer un premier CD au jeune surdoué. Le premier succès, intitulé One Time, le propulse, à 14 ans à peine, dans le top-20 des palmarès internationaux. Son premier album, My World, est certifié platine et lui vaut le titre de l’artiste de l'année lors des American Music Awards en 2010. Aux Grammy’s, il obtient plusieurs nominations dans des catégories telles que Meilleur nouvel artiste et Meilleur album pop.

Justin ayant vendu 15 millions d’albums et ses revenus étant estimés à 55 millions de dollars, le magazine Forbes l’a classé, en 2012, la « troisième célébrité la plus puissante dans le monde ». L’année précédente, Forbes l’avait placé au second rang des célébrités de moins de 30 ans les mieux payées. En 2013, il a été la deuxième personne ayant le plus récolté de « vues » sur YouTube, après Rihanna. Avec 43 millions d’abonnés (les « Beliebers ») en 2014, Justin Bieber est la personne la plus suivie du monde par les twitteux, devant Katy Perry (41 millions), Lady Gaga (40 millions) et Barack Obama (35 millions). À 21 ans, la tête ne lui passe plus dans la porte.

Justin Bieber est né le 1er mars 1994 à London, en Ontario, d’un père d’origine allemande et d’une mère franco-ontarienne. 

Justin Bieber est né le 1er mars 1994 à London, en Ontario, d’un père d’origine allemande et d’une mère franco-ontarienne. Ses parents se sont séparés alors qu'il n'avait que 10 mois. Le Daily Mail de Londres nous apprenait, l’an dernier, que le grand-père Bieber est sans abris, errant dans une petite ville près de Kitchener. Les liens avec Justin, dont la fortune dépasse maintenant les 100 millions de dollars, semblent inexistants. Il a fréquenté une classe d'immersion française à l'école primaire de Stratford, qui porte le nom de Jeanne Sauvé ; une autre enfant de la diaspora, née en Saskatchewan. Le programme scolaire de l’école de l’ancienne gouverneure générale ne semble pas lui avoir laissé grand-chose entre les deux oreilles. En entrevue chez David Letterman, il n’a pu nommer les cinq continents… en plus de confondre la « Sistine chapel » avec la « sixteenth chapel ». Selena Gomez, une « ex » toujours dans le décor, confesse de son côté qu'il prend l'Europe pour un pays et ne semble pas très bien connaître la « French Riviera »…

Sa mère, Patricia Malette (Pattie, pour les intimes), a eu le « p’tit » à 18 ans. Elle l’a élevé seule, avec l’aide de sa mère, Diane Henry, et son beau-père, Bruce Dale (le père de Patricia, Michael Malette, est mort lorsqu'elle était enfant ; Diane s'est remariée avec Bruce Dale). L'été, Diane et Bruce emmenaient Justin au bord d'un lac où ils louaient un chalet. « Les sœurs et les frères de ma grand-mère passaient, raconte-t-il dans son autobiographie, et grand-papa allait pêcher avec le père de grand-maman. Comme il était canadien-français, il ne parlait pas l'anglais. Mon grand-père, lui, ne parlait pas le français. Vous imaginez qu'ils ne bavardaient pas tellement. C'est quelque chose que j'ai appris à la pêche : il n'est pas toujours nécessaire de parler. Comme, depuis mon plus jeune âge, je parle à la fois l'anglais et le français, je leur servais d'interprète. "Demande-lui s'il a faim", me disait grand-papa. Je me tournais vers mon arrière-grand-père et je lui demandais, en français : "Avez-vous faim ?" Mon aïeul opinait avec enthousiasme. "Mais oui, j'ai très faim." "La pêche se passe de paroles. C'est quelque chose qui arrive, voilà tout", se plaisait à répéter grand-papa. »

Les Malette venaient du nord de l’Ontario. Michael était le fils d’Alexandre Malette et de Theresa Hamblin, une Anglaise originaire de Reading : un soldat franco-ontarien qui marie une Anglaise à Reading pendant la guerre. La famille Malette est établie en Ontario depuis le milieu du xixe siècle. Originaires de Montréal, l’ancêtre René (1668-1716) et ses frères étaient des voyageurs (transporteurs de fourrures) ; ils sont allés virer jusqu’à Detroit. René a donc passé tout près de London, trois siècles avant la naissance de Justin.

Les Henry, eux, venaient de Gaspésie. Le père de Diane, Venant Eugène Henry (celui qui allait à la pêche avec le « p'tit » Justin), est né à Bonaventure, en 1924. Il a épousé Estelle Germain, à Hearst, en 1949, le dernier jour du demi-siècle. La famille Henry était établie à Bonaventure depuis cinq générations lorsque Venant Eugène a mis les voiles pour le nord de l’Ontario.

L’ancêtre, Robert, était originaire de Rouen. Il a épousé une Québécoise (Madeleine Godin) à Annapolis, en 1678, qui lui a donné 15 enfants. Jean, l’aîné, dit le vieux, mourut en France en 1759. Il a fait partie de ce groupe de 2 370 Acadiens déportés à bord des « cinq bateaux » qui se sont retrouvés à l’Ille-et-Vilaine. C’est son petit-fils, Simon (1759-1827), qui donnera naissance aux Henry de Gaspésie.

De Rouen à l’île Saint-Jean (Île-du-Prince-Édouard), de la Gaspésie au nord de l’Ontario, au retour en France et au sud de l’Ontario, puis vers la planète entière, le parcours de la famille du « p’tit » Justin témoigne d’un parcours de survivants. Dommage que celui-ci ne connaisse rien à la géographie… et ne garde pas silence comme à la pêche.

 

LIGNÉE PATERNELLE DE PATRICIA MALETTE

MALETTE, Michael
HENRY, Diane
m. 24 juin 1967, Timmins, Ontario

 

MALLET, Alexandre (1917-1981)
HAMBLIN, Theresa
m. 21 août 1943, Reading Berkshire, Angleterre

 

MALLET, Alfred (1895-)
LACHANCE, Alida
m. 9 janvier 1917, La Passe, Renfrew, Ontario

 

MALLET, Félix (1870-)
ROMAIN, Élisabeth
m. 4 juillet 1893, Fort Coulonge, Pontiac

 

MALLET, Athanase-Stanislas (1833-1915)
LAVERDURE, Philomène (1841-1902)
m. 15 mars 1868, Renfrew, Ontario

 

MALLET, Antoine
PHOCAS, Zoé (1809-)
m. 5 octobre 1830, Saint-Esprit

 

MALLET, Joseph
RIVEST, Agathe (1780-
m. 8 février 1801, Saint-Sulpice

 

MALLET, Joseph (1733-)
DUBEAU, Josephte (1740-1782)
m. 8 janvier 1759, Montréal

 

MALLET, Gabriel (1698-)
MILOT, Catherine (1703-1749)
m. 8 janvier 1725, Lachine

 

MALLET, René (1668-1716)
LECUYER, Marie (1671-1755)
m. 17 octobre 1689, Montréal
 
MALLET, Pierre (1629-)
HARDY, Marie-Anne (1633-1726)
m. 23 octobre 1662, Montréal

 

LIGNÉE PATERNELLE DE DIANE HENRY

HENRY, Venant Eugène
GERMAIN, Estelle
m. 31 décembre 1949, Hearst, Ontario

 

HENRY, Joseph Daniel (1882-)
BABIN, Léocadie
m. 15 octobre 1907, Bonaventure

 

HENRY, Pierre (1844-1903)
BUJOLD, Élizabeth (1848-1920)
m. 2 octobre 1872, Bonaventure

 

HENRY, Charles (1814-1874)
BABIN, Angélique
m. 23 mai 1842, Bonaventure

 

HENRY, Joseph (1787-1860)
POIRIER, Sara
m. 7 novembre 1825, Bonaventure

 

HENRY, Simon (1759-1827)
BUJOLD, Félicité
m. 8 novembre 1784, Bonaventure

 

HENRY, Simon (1729-)
BRAULT, Marguerite-Josephte (1736-1811)
m. 7 janvier 1755, Port-Lajoie, île Saint-Jean, Acadie

 

HENRY, Jean le vieux (1683-1759)
HÉBERT, Marie
m. 1703, Cobequid, Acadie

 

HENRY, Robert (1643-1736)
GODIN, Madeleine
m. 1678, Port-Royal, Annapolis

 

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X