PUBLICITÉ

IGA des Sources de Boischatel : Pour le plaisir des sens

7 octobre 2014 - Par Frédérick Masson

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. » – Walter Elias Disney

Ces paroles, issues de la bouche du père de Mickey et sa bande, pourraient certainement tenir lieu d’épilogue à un éventuel récit relatant l’épopée ayant mené à la création de IGA des Sources. Une histoire de famille, de rêves et de succès, qui trouve une partie de son apogée dans un tout nouvel édifice situé à Boischatel, à quelques pas du lieu même où l’histoire d’amour unissant les Gagné au secteur de l’alimentation a commencé. C’était en 1972.

« Il s’agit du premier édifice du genre au Canada et nous en sommes très fiers. »

Depuis, nombreux ont été les bateaux à emprunter la route qui fut jadis celle de Samuel de Champlain. Mais la passion de Lorraine et Émilien Gagné, qui ont dû surmonter au milieu des années 80 l’épreuve de voir s’envoler en fumée l’épicerie-boucherie familiale ayant pignon sur l’avenue Royale, est demeurée bien vivante. À un point tel qu’ils l’ont transmise à leur fils Alain, lequel est aujourd’hui à la tête de IGA des Sources, une entreprise qui comptait jusqu’à tout récemment quatre succursales de grande surface dans la région de Québec (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Cap-Rouge, ainsi que deux dans le secteur de Charlesbourg), auxquelles s’ajoutait une version dite express à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le dernier-né de la famille IGA des Sources, à Boischatel. - Photo : Gilles Fréchette

Mais depuis le 22 septembre dernier, ce sont cinq établissements qui font la fierté d’Alain Gagné. Au même titre que Walt Disney, le père de famille de 48 ans, dont les trois fils travaillent aussi au sein de l’entreprise, a décidé de donner suite à l’un de ses rêves les plus fous : construire, dans la municipalité qui l’a vu grandir et qu’il habite encore aujourd’hui, un véritable château voué à l’alimentation et aux plaisirs de la table.

IGA des Sources Boischatel, c’est :

  • 37 000 pieds carrés de surface occupée ;
  • Plus de 200 emplois directs ;
  • Deux ascenseurs permettant de passer d’un palier à un autre ;
  • Un parc urbain donnant sur l’avenue Royale.

Car bien naïf est celui qui croit que le IGA des Sources de Boischatel se veut un simple marché comme les autres. Il n’en est rien. Il suffit de le voir se hisser en roi sur le promontoire donnant sur le fleuve Saint-Laurent pour constater que l’expérience ne se limitera pas uniquement à tenter d’empiler plus ou moins adroitement une quantité d’articles dans un panier.

IGA des Sources Boischatel, c’est 37 000 pieds carrés de surface occupée.

 

Exit le fardeau trop longtemps associé à l’épicerie hebdomadaire ; place à la découverte des sens ! Construit au coût de 14,5 millions de dollars, le nouveau bébé d’Alain Gagné se veut une véritable destination pour les amateurs de bonne chère. S’il répond aux besoins des plus pressés, d’autres y trouvent un plaisir quasi péché à se laisser transporter de part et d’autre du bâtiment, empruntant un circuit à la fois structuré et réfléchi.

«  Exit le fardeau trop longtemps associé à l’épicerie hebdomadaire ; place à la découverte des sens ! »

« L’idée derrière ce projet était de favoriser l’épanouissement de tous les sens, de l’odorat au goût, en passant par le toucher, l’ouïe et la vue. De transformer une tâche lourde pour plusieurs en un événement appétissant rempli de découvertes », explique le principal intéressé.

Et, il n’y a pas à dire, c’est mission accomplie. Érigé sur trois niveaux deux étant consacrés à l’alimentation, alors que l’autre abrite un stationnement chauffé de 85 places auxquelles s’ajoutent 90 espaces supplémentaires à l’extérieur, l’édifice est signé de la main de l’architecte Carlo Peirolo, lui aussi un fier Boischatelois. Dès les portes franchies, place au majestueux émanant de la chaleureuse structure de bois au plafond cathédrale, à la généreuse fenestration et au style très boutiqué desquels transcendent imagination et unicité.

Le IGA des Sources Boischatel propose un circuit à la fois structuré et réfléchi.

 

Le trajet proposé débute tout en couleurs au cœur des fruits et légumes, puis fait place à la boucherie et à son bar à tartare. Viennent ensuite l’immense comptoir à fromages où sont présents l’ensemble des fromages d’ici, l’espace poissonnerie misant, lui aussi, sur son bar à tartare, la section épicerie puis, en guise de cerise sur le gâteau, l’appétissante pâtisserie.

Espace boucherie et bar à tartare

Immense comptoir à fromages

 

À l’étage, une grande mezzanine accueille une vaste section de produits biologiques et sans gluten, mais aussi le restaurant La Charpente. Sous l’égide du chef Simon Martel, l’endroit propose des déjeuners, des dîners et des soupers sous la forme de repas au comptoir ou avec service aux tables. Quelque 58 places sont prêtes à accueillir la clientèle. S’ajoute une crèmerie, où tous les plaisirs glacés traditionnels et italiens sont à l’honneur.

Deux ascenseurs permettent de passer d’un palier à un autre.

Bistro La Charpente

La crèmerie

 

« Il s’agit du premier édifice du genre au Canada et nous en sommes très fiers, d’autant plus que nous nous faisons un devoir de collaborer avec les producteurs locaux afin d’offrir des produits d’ici. Nous estimons pousser encore plus loin l’expérience du marché et c’est chez nous, sur la Côte-de-Beaupré, que ça se passe », conclut Alain Gagné.

 

UN PROJET D'ENVERGURE, DES PARTENAIRES DE HAUT NIVEAU

Quand collaboration rime avec innovation

Réaliser la construction complète du bâtiment en collaboration avec l’ensemble des partenaires, voilà le mandat auquel ont dû faire face les experts de l’entreprise Dutran Groupe Expert Construction, reconnue auprès de sa clientèle pour la valeur ajoutée à ses projets, son professionnalisme et son efficacité à relever les défis, qu’ils soient budgétaires, géotechniques ou technologiques.

 

Ne tarissant pas d’éloges à l’égard du président du IGA des Sources, Alain Gagné, qu’il qualifie de « visionnaire hors pair au dynamisme contagieux », le président et cofondateur de Dutran, Pierre Tremblay, avoue n’avoir jamais vu un tel projet de supermarché auparavant. « Le bâtiment de Boischatel repousse tous les standards. Ériger un édifice aussi grandiose, sur un terrain très restreint situé à proximité d’un quartier résidentiel, demandait énormément d’audace. Mais c’est ça, travailler avec Alain Gagné. Son énergie et son enthousiasme amènent ceux qui le côtoient à se dépasser. C’est très stimulant. »

Construction d’une immense fondation en béton, érection d’une structure de bois massif, aménagement d’un stationnement à paliers en partie intérieur et dissimulation des équipements mécaniques et énergétique dans l’espace souterrain afin de minimiser leurs impacts visuels étaient au nombre des missions de Dutran. « Nous sommes extrêmement fiers du résultat », conclut son président, ne manquant pas de lancer des fleurs aux membres de son équipe qui ont contribué à mener à bon port un projet qu’il considère des plus distinctifs.

Un défi électrique de haut niveau

L’esprit de collaboration qui unit l’entreprise Revenco à la bannière IGA des Sources ne date pas d’hier. Ayant participé à la construction de la plupart des supermarchés, propriétés d’Alain Gagné, l’équipe de Revenco jouit d’une longueur d’avance lorsque vient le temps de conceptualiser la mécanique qui, ultimement, permettra de desservir l’ensemble d’un bâtiment en électricité.

Reconnue parmi l’élite des entrepreneurs en électricité travaillant au sein de l’industrie québécoise de la construction, l’entreprise du parc industriel Jean-Talon a exécuté, à ce jour, plusieurs projets d’envergure dans les domaines commerciaux, institutionnels, industriels et pharmaceutiques. Celle qui compte plus de 125 employés a eu l’occasion, une fois de plus, de faire la preuve de son professionnalisme, de sa rigueur et de sa compétence dans le cadre du projet qui s’offre en panorama aux résidents des terres de Félix Leclerc.

Si une partie du mandat consistait à assurer l’éclairage des espaces de stationnement, tant intérieurs qu’extérieurs, la pièce maîtresse résidait dans l’électrification de l’ensemble du bâtiment, tout en gardant à l’esprit de faire en sorte que la mécanique requise ne vienne pas brimer l’émerveillement visuel créé par la structure de bois et le plafond cathédrale. « Dans notre jargon, c’est ce qu’on appelle du gros calibre », explique le président de Revenco, Alain Lemieux, ne cachant pas avoir collaboré au design afin que le résultat respecte les standards de qualité qui ont fait la renommée de son entreprise.

Dans le respect de l’esprit du projet

Avec plus de 20 ans de métier et toujours à la fine pointe des technologies, Revêtements de la Capitale est passé maître pour donner un aspect visuel hors du commun aux projets qui lui sont confiés. Et le supermarché boischatelois ne fait pas exception.

Devant assurer l’ensemble du revêtement extérieur du bâtiment, le partenaire a opté pour le fibrociment, mais aussi pour l’aluminium afin d’habiller les murs de l’édifice. Un aluminium qui, au premier coup d’œil, a toutes les apparences du bois. « Il s’agit d’un matériau de qualité supérieure, que nous utilisions pour la première fois. Sans joints apparents, il rehausse de façon importante la qualité de la finition tout en se voulant plus résistant », explique Robert Deschênes, vice-président de l’entreprise. Pour sa part, la toiture métallique s’intègre bien au secteur caractérisé par une mixité résidentielle et commerciale.

Grâce à son équipe de professionnels expérimentés, Revêtements de la Capitale constitue un partenaire de confiance, aussi bien pour des projets de très grande envergure que pour des rénovations aux budgets plus modestes. Composée d'entrepreneurs généraux, de gens d'affaires et de particuliers, sa clientèle tire profit de la qualité de son personnel, qui fait preuve de rigueur dans la préparation des devis comme dans l'exécution des travaux. De plus, l'entreprise possède son propre atelier de préparation et de pliage, exerçant ainsi un meilleur contrôle sur l'ensemble des étapes de travail.

Logistique, quand tu nous tiens !

Depuis près de 55 ans, Couvre-Plancher Labrecque fait figure de leader dans son domaine. Compagnie familiale ayant pour valeur principale la satisfaction des besoins de ses clients, elle met la beauté naturelle et le luxe à la portée de tous. Qu’ils soient d’ordre résidentiel, commercial ou industriel, les projets portant le sceau de qualité de l’entreprise ont un point en commun : ils misent sur les plus récentes technologies et répondent aux dernières tendances dans le domaine de la décoration.

« À titre de partenaire de premier plan du projet IGA des Sources de Boischatel, le mandat consistait à assurer l’ensemble de l’habillage des planchers, de même que d'une partie des murs avec des produits d’une qualité jamais vue pour ce type de construction », mentionne M. Pierre Labrecque, propriétaire de Couvre-Plancher Labrecque. À titre d’exemple, l’espace supermarché est couvert d’un revêtement de sol en vinyle homogène de la compagnie Elite (Coral Reef Mars Red de Centiva). Celui-ci a été choisi par le propriétaire pour sa beauté, sa durabilité et l’entretien minimum qu’il requiert. Des carreaux de céramique de Centura habillent les murs, le bois d’ingénierie de conception unique contribue, pour sa part, à l’ambiance chaleureuse du Bistro, tandis que des carreaux de tapis modulaire ont été choisis pour parer les bureaux administratifs.

« Le respect des échéanciers est toujours un défi de taille, tant en raison du temps alloué que de la multitude de sous-traitants avec lesquels il faut composer. Toutefois, la force de notre équipe est telle que l’expérience de chacun apporte énormément au projet, assurant par le fait même son succès », conclut M. Labrecque. 

Une noblesse toute naturelle

L’utilisation du bois comme matière première de la structure du tout nouveau IGA des Sources de Boischatel confère au bâtiment noblesse et durabilité. En plus d’améliorer de façon considérable le rendement environnemental global de l’édifice, notamment en réduisant l’utilisation de l’énergie et de la ressource, puis en minimisant la pollution et les incidences environnementales, le bois tient lieu de barrière thermique, garantissant un résultat final à la fois solide et sécuritaire. Sans oublier qu’à titre d’unique matériau de construction renouvelable, il contribue à atténuer les effets des changements climatiques en réduisant les gaz à effet de serre.

« Alain Gagné est un homme de vision, qui prend un malin plaisir à voir ses projets se démarquer de la concurrence, explique André Huot, responsable du développement des affaires chez Nordic Structures Bois. En ce sens, nous avons déployé tous les efforts nécessaires pour le convaincre que notre participation à titre de concepteurs et d’installateurs de la structure était essentielle. »

L’épinette noire du Québec est donc au cœur du bâtiment de rêve d’Alain Gagné. Sous la forme de produits lamellés-collés et lamellés-croisés, elle contribue grandement au caractère hors du commun qui transpire du nouveau venu dans le paysage boischatelois. Un véritable joyau qui émane des pratiques et des techniques les plus rigoureuses de Nordic Structures Bois, dont les produits d’ingénierie favorisent l’utilisation optimale de la fibre de bois.

Un projet, une fierté

Pour une entreprise boischateloise, le fait de voir ses services retenus à titre de partenaire pour la construction du tout nouveau IGA des Sources de Boischatel s’avère synonyme de fierté. C’est le cas d’Ascenseurs Cloutier, compagnie familiale fondée en 1977, qui a pignon sur rue à distance de marche du dernier-né de la bannière.

Reconnue pour la fiabilité de ses installations et la qualité de son service, Ascenseurs Cloutier s’est vu confier le mandat d’installer les deux monte-charge vitrés permettant à la clientèle du supermarché de passer du stationnement souterrain à l’épicerie, puis de cette dernière à la mezzanine, où se trouve, entre autres, le restaurant La Charpente. Et il n’y a pas à dire, les engins sont impressionnants, tant par leur caractère imposant que par leur conception. Misant sur des unités de pompage à sec, le premier se veut hydraulique, tandis que le second est plutôt hydraulique à câble.

Président de l’entreprise dont les services répondent tant aux besoins du secteur résidentiel que commercial et industriel, Bruno Cloutier est d’autant plus fier d’avoir encouragé des compagnies locales dans la réalisation de ce projet d’envergure.

Le défi de conjuguer design et efficacité

Véritables leaders dans les domaines de la réfrigération, de la climatisation et du chauffage, les experts de Bonair SD sont passés maîtres en matière de solutions conjuguant performance et innovation. À la source de plusieurs réalisations importantes dans la région de Québec, l’entreprise n’en était pas à sa première collaboration avec la bannière IGA des Sources et son président, Alain Gagné.

C’est toutefois un mandat bien spécial qui attendait Louis Lévesque et son équipe, puisque le nouveau supermarché boischatelois se démarque, tant par sa localisation que par ses caractéristiques architecturales. « Que ce soit en matière d’équipements de réfrigération ou de ventilation, il était primordial de trouver le design pouvant s’intégrer à la perfection à l’environnement proposé par le projet. La structure de bois, le plafond cathédrale et l’importante luminosité naturelle des lieux se sont avérés de beaux défis, mais nous sommes fiers de les avoir relevés avec brio », mentionne M. Lévesque, président de Bonair SD. Les changements climatiques et l'augmentation soutenue du coût de l'énergie demandant des solutions ingénieuses et efficaces, le recours à des systèmes au CO2 très écologiques a été privilégié. Ces derniers assurent un rendement supérieur grâce à leur récupération d'énergie et à leur diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Information

5114, avenue Royale, Boischatel
Tél. : 418 822-0123
Site Web : igadessources.com

 

 

PUBLICITÉ
X