PUBLICITÉ

Hébergement : les coûts diamétralement opposés des destinations préférées

14 juin 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Sur la photo : Monte Carlo

Afin de mieux saisir la réalité du marché hôtelier mondial, l’organisation allemande Campsy s’est donné pour mission de comparer les prix moyens des hébergements dans 157 villes et 52 régions du globe.

Compilés au sein du « 2017 Accommodation Price Index », les résultats sont donc divisés en deux tableaux. Celui consacré aux villes s’intéresse aux auberges, aux hôtels (1 à 5 étoiles) et aux logements « de partage », le classement réservé aux régions se penche sur les tarifs des hôtels et campings. Les villes et régions sélectionnées figurent au sommet des destinations préférées des voyageurs, selon des études de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Selon le classement établi par Campsy, la prestigieuse Monte-Carlo serait donc, sur le plan hôtelier, la ville la plus dispendieuse. La cité monégasque se voit notamment tirée vers le haut par les prix moyens de ses nuitées en hôtel 5 étoiles : 2 742 US$. St-Tropez (France) et Reykjavik (Islande) complètent cet étonnant podium. Les Etats-Unis parviennent à placer cinq villes dans le top-10 : San Francisco, New York, Boston, Chicago et Washington. Paris n’est « que » 20e, aidée par les prix « abordables » de ses auberges et Airbnb.

Au niveau canadien, deux cités intègrent ce classement. Toronto, 17e, se trouve pénalisée par les prix de ses hôtels 3 et 4 étoiles, tandis que Montréal occupe la 37e position, entre Macao et Copenhague.

Kuala Lumpur serait, selon cette analyse, la destination populaire où le logement coûterait le moins cher. Dans la capitale malaisienne, le coût moyen d’une nuitée dans un 3 étoiles s’élève par exemple à 86 US$.

Du côté des régions, le classement est outrageusement dominé par les Etats-Unis qui monopolisent les quatre premières positions, Hither Hills State Park en tête. A l’inverse, la Saxe (dans l’Est de l’Allemagne) propose les prix les plus bas.

« Nous espérons que cette étude encouragera notamment les clients à profiter au maximum de leur budget "vacances", en choisissant par exemple le camping à la place d’un hôtel », explique Philipp Hillenbrand, CEO de Campsy.

JPEG - 267.8 ko

© pixabay

Source : HRImag, membre de PRESTIGE Groupe Média

PUBLICITÉ
X