PUBLICITÉ

Penser granit et marbre, c’est penser Castello

25 janvier 2011 - Par Johanne Martin

Penser granit et marbre, c’est penser Castello

À la blague, Mario Panunto aime bien raconter que lorsqu’il s’est lancé dans la grande aventure de Granit et Marbre Castello en 2002, il aurait pu s’appeler Fred Caillou. S’il passait de longues heures à préparer toutes ses pièces à la main, il faisait aussi preuve d’inventivité, concevant lui-même certaines machines-outils pour faciliter son travail. Aujourd’hui, c’est à l’aide de l’appareil à contrôle numérique dernier cri qu’il vient tout juste d’acquérir – le premier du genre à Québec – que l’homme taille et réalise la finition du marbre, du granit et du quartz qui font la renommée de l’entreprise.

JPEG - 457.5 ko
Collection Baumler – Denault Homme de marque

Granit et Marbre Castello a véritablement le vent dans les voiles. Toutes les conditions sont désormais réunies pour que les clients de Mario Panunto se fassent de plus en plus nombreux, et les projets qui lui sont confiés, de plus en plus imposants. Il en veut pour preuve l’importance des sommes investies afin d’agrandir les locaux de l’entreprise, dans l’arrondissement Beauport.

« Si l’on inclut les travaux nécessaires à l’aménagement de l’espace destiné à recevoir la machine, ce sont plus de 600 000 dollars qui ont récemment été injectés dans la modernisation des installations de la rue Adanac, commente l’entrepreneur. Car au nouvel équipement de production s’ajoutent, dans l’usine, un système de recyclage complet de l’eau, de même qu’un échangeur d’air tout neuf. »

Soucieux de l’environnement et de la santé de ses employés, M. Panunto l’est également des possibilités qu’offre Castello à sa clientèle. Il insiste d’ailleurs pour dire que bien que la taille de son entreprise soit modeste, il est en mesure de proposer une gamme de services aussi étendue que celle des grandes compagnies à qui il fait concurrence.

« On peut être petit et répondre quand même à tous les besoins », indique celui qui se spécialise dans la fabrication de comptoirs de cuisine et de salle de bains, de foyers, mais qui relève aussi des défis de tout ordre, tant dans le secteur résidentiel que commercial. « Maintenant, à Québec, quand on pense granit et marbre, il faut penser Castello. »

Qualité, service… et passion

De la prise de mesure à l’entretien chez le client, en passant par l’installation de chaque pièce taillée en usine, l’entreprise prend par ailleurs en charge la réalisation de toutes les étapes d’un projet donné et assure un service clé en main… garantissant par la même occasion un contrôle de la qualité à toute épreuve.

« Les gens doivent, de plus, savoir que nous faisons notre propre importation de pierres par l’entremise d’une nouvelle division – Granit Mida – que ma conjointe et associée, Rachel Lefebvre, et moi avons spécifiquement créée pour nous acquitter de ce mandat, reprend M. Panunto. En termes de couleurs et de qualité, notre offre est inégalable et les clients sont, de toute façon, toujours invités à venir valider le produit qu’ils achètent. »

En plus de son mandat d’importateur, signalons au passage que Granit Mida ouvrira bientôt ses portes à la compétition à titre de grossiste. À quelques pas de son usine et de sa salle d’exposition beauportoises, la concurrence aura accès à tout l’éventail des pierres naturelles qui contribuent à la réputation de Granit et Marbre Castello.

« Et ce n’est pas tout, poursuit l’entrepreneur. Depuis mai dernier, pour nous rapprocher de notre clientèle, nous avons inauguré une deuxième salle d’exposition sur la rive sud. Castello, c’est une entreprise à dimension humaine, qui démontre concrètement sa volonté d’être près des gens. L’organisation, dont je partage aussi la propriété avec ma conjointe, s’appuie sur du personnel d’expérience qui prend le temps avec chaque personne. Chez nous, tout le monde est important. » Tout le monde, même les jeunes designers qui pourraient, dès cette année, profiter d’une matériauthèque aménagée dans une section inoccupée de la succursale lévisienne. « Sur 200 ou 300 pieds carrés, on y retrouverait, par exemple, des échantillons de peinture, de rideaux et de boiseries mis à la disposition des professionnels qui commencent dans le métier », annonce l’homme d’affaires.

Associé à de nombreux projets parmi lesquels figurent les hippodromes de Trois-Rivières et de Québec, de même que plusieurs résidences de prestige appartenant à des personnalités connues dans la région, Mario Panunto se montre toujours aussi passionné, même après 20 ans passés à transformer la pierre.

« De l’Italie, du Brésil, de l’Inde ou du Québec… Pour moi, la pierre naturelle représente un plaisir constamment renouvelé pour l’œil ; chaque morceau est comme un tableau puisqu’il n’y a jamais deux pièces identiques, termine-t-il. Occasionnellement, je participe à des expositions, et devant certains fragments de marbre ou de granit, j’ai encore des frissons ! »

Information

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X