PUBLICITÉ

Franc succès pour la 1e soirée-bénéfice La blanche et la noire

28 mai 2014 - Par - Magazine PRESTIGE -
SUR LA PHOTO, DE LA FONDATION LE PETIT BLANCHON : Claire Pimparé, porte-parole ; Guy Boutin, président ; et Louise Bolduc, gouverneure, instigatrice et organisatrice de la soirée. - Photo : Caroline Grégoire

Pour offrir une vie en couleur aux petits blanchons

Après le karaoké Le petit blanchon en folie et la Montée des sommets, la Fondation Le Petit Blanchon signe une nouvelle activité-bénéfice originale et distinctive, qui permettra à de jeunes enfants vivant des situations critiques de voir la vie en couleur.

La chanteuse lyrique Marie-Josée Lord a offert un spectacle magistral. - Photo : Caroline Grégoire

La jeune Audrey, 9 ans, a interprété la chanson Malheur à celui qui blesse un enfant, accompagnée du pianiste Alain Châteauvert. - Photo : Josiane Rivard

L’activité thématique s’est déroulée le 24 mai dernier dans la salle d’exposition du concessionnaire Mercedes-Benz de Québec, en présence de la porte-parole de la Fondation, Mme Claire Pimparé, et de plus de 250 invités vêtus, pour l’occasion, en noir et blanc. Musique, gastronomie, encan à la criée… l’ambiance était au rendez-vous, rehaussée par l’animation de Joanne Boivin du FM 102,9.

La soirée s’est déroulée dans la salle d’exposition du concessionnaire Mercedes-Benz de Québec… en compagnie de la nouvelle mascotte de la Fondation Le Petit Blanchon. - Photo : Josiane Rivard

La cuisine temporaire pour la préparation du souper, assuré par le service traiteur du restaurant Le Saint-Amour. - Photo : Josiane Rivard

Au cours de la soirée, le président de la Fondation, M. Guy Boutin, a tenu à saluer l’implication des bénévoles et des ambassadeurs, de même que la générosité des nombreux commanditaires et des invités qui ont permis, tous ensemble, de récolter près de 60 000 $.

L’argent servira à concrétiser le projet Le Phare du Blanchon – Un lieu pour apprendre, un foyer de groupe en milieu semi-rural pour des jeunes de 8 à 13 ans ayant subi des traumatismes graves, et vivant des problématiques de décrochage scolaire au primaire.

Pour en apprendre davantage ou pour faire un don : fondationlepetitblanchon.com

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X