PUBLICITÉ

Eugénie Bouchard - La « p’tite » Bouchard de Westmount… et de Charlevoix

1er septembre 2017 - Par Jacques Noël

© Instagram:geniebouchard & istanbullifedergis

Eugénie Bouchard n’a jamais remporté un seul tournoi du Grand Chelem. Instable sur le terrain de tennis, distraite par les nombreux Instagram, en conflit avec ses coachs, « Genie » se maintient difficilement dans le Top-40.

Mais en affichant candidement ses 5 pieds et 11 d’époustouflante anatomie dans la mer chaude des Caraïbes pour l’édition spéciale des maillots de bain du Sports Illustrated, la « p’tite » fille de Westmount a frappé un véritable coup de circuit, la propulsant au sommet de la beauté... de son sport. Les Tsvetana, Camila, Daniela, Ana, Maria et autres nanas de l’Est slave peuvent aller se rhabiller : la plus belle tenniswoman au monde est une Bouchard d’Amérique.
© facebook.com/pg/nikecourt

Ses origines

Eugénie Bouchard est née à Montréal le 25 février 1994, six minutes seulement après sa sœur Béatrice. Les jumelles ont été nommées en l’honneur des deux fillettes du prince Andrew : la princesse Béatrice de York, née en 1988, et la princesse Eugénie de York, née en 1990. Chez les Bouchard de Westmount, on est bleu.... royal !

Eugénie est la fille de Michel Bouchard, banquier spécialisé en fusions et acquisitions, et Julie Leclair, ménagère pas vraiment spécialisée dans le Spic and Span...

À 12 ans, la gamine quitte la terre ancestrale pour des études en tennis intensif sous le chaud soleil de la Floride. Loin de Westmount, la « p’tite » Bouchard s’est américanisée aussi rapidement que le « p’tit » Villeneuve s’est européanisé dans les montagnes suisses et sur la Riviera française. Ainsi va la vie de la diaspora loin de la mère patrie. Cette lourde américanisation qui colore sa langue maternelle n’empêche pas la belle Eugénie d’avoir de solides racines dans le Québec profond, au point d’être une triple Tremblay d’Amérique. Très loin de la cour royale britannique, my dear !
© facebook.com/pg/nikecourt

Sa mère, Julie Leclair, est la fille de Dorval Leclair, un gars de la Canadian International Paper (CIP) à Pontiac, et de Coleen-Jean-Margaret Murphy, une enseignante. Margaret était la fille de Jeanne-d’Arc Nault de Maniwaki et de Daniel Murphy (1909-1992), seul intrus anglo dans la famille, un commis d’hôtel originaire de Cork, en Irlande, qui ne devait certainement pas avoir les Windsor plus en odeur de sainteté que Tom Branson, le chauffeur irlandais des Crawley dans Downton Abbey.

Côté Bouchard, papy Gilles était l’un des 12 012 d’Hydro-Québec, comme on disait à l’époque. Et mamie Huguette Martin était réceptionniste chez Seagram. Encore là, on est très loin des Windsor de la Tamise.

Gérard Bouchard (1908-1984), l’arrière-grand-père d’Eugénie, est né aux Éboulements, au cœur de la Suisse québécoise. On ignore quand il s’est amené en ville, mais on sait qu’il a épousé Rollande Monty, une fille de Saint-Hyacinthe, à Montréal, en 1931. Sa grand-mère Arthémise (1863-1948) était une Tremblay, tout comme son arrière-arrière-grand-mère Catherine (1786- ?) et la mère de cette dernière, Charlotte (1758-1793).
Plus Tremblay d’Amérique qu’Eugénie Bouchard, plus Charlevoix que ça, tu meurs !

Lignée paternelle d’Eugénie Bouchard

Bouchard, Michel
Leclair, Julie

Bouchard, Gilles
Martin, Huguette

m. 29 juin 1957, Saint-Albert-le-Grand, Montréal

Bouchar, Gérard (1908-1984)
Monty, Rollande (1912-1996)
m. 5 septembre 1931, Sainte-Marguerite-Marie, Montréal

Bouchard, Alphonse (1885-1984)
Girard, Georgiana (1888-1962)
m. 7 janvier 1908, Les Éboulements, Charlevoix

Bouchard, Herménégilde (1855-1921)
Tremblay, Arthémise (1863-1948)
m. 21 février 1881, Les Éboulements, Charlevoix

Bouchard, Julien (1816-1908)
Simard, Clarisse (1817-1907)
m. 26 juillet 1836, L’Isle-aux-Coudres, Charlevoix

Bouchard, Godefroy (1788-1818)
Tremblay, Catherine (1786- ?)
m. 28 septembre 1813, Les Éboulements, Charlevoix

Bouchard, Godefroy (1749-1812)
Tremblay, Charlotte (1758-1793)
m. 26 avril 1775, L’Isle-aux-Coudres, Charlevoix

Bouchard, Antoine (1711-1776)
Gagnon, Jeanne (1712-1776)
m. 20 novembre 1738, Les Éboulements, Charlevoix

Bouchard, Antoine (1682-1759)
Simard, Marie-Madeleine (1689-1769)
m. 20 novembre 1704, Baie-Saint-Paul

Bouchard, Claude (1626-1699)
Gagné, Louise (1642-1721)
m. 25 mai 1654, Notre-Dame-de-Québec

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X