PUBLICITÉ

État des vendanges 2014 en Europe

4 novembre 2014 - Par Jean-Sébastien Delisle

Après des années de vaches maigres en 2011, 2012 et 2013, que nous réserve le millésime 2014 chez les ténors européens ?

Il semblerait que cette année marque un retour à la normale, du moins au niveau des volumes produits. Ce ne sont pas les vignerons qui vont s’en plaindre, après avoir enregistré des récoltes en baisse significatives depuis trois ans, dans certains cas jusqu’à 40 % de moins de vin produit.

Il est encore trop tôt pour se prononcer sur la qualité du millésime – je vous écris cette chronique fin septembre et il reste encore beaucoup de raisin à vendanger. Mais on peut d’ores et déjà dire que les vignerons feront plus de vin, ce qui était cette année leur seule véritable ambition, question de renflouer leurs minces trésoreries.

Les experts prévoient un retour de la France au sommet quant aux volumes produits, avec près de 50 millions d’hectolitres, suivie de l’Italie et de l’Espagne. Mais attention ! Quelques régions auront la frousse, comme dans la Loire et le Sud du Rhône, qui ont subi des coups de grêle et de pluie dans les derniers jours.

Septembre, en définitive, est le mois crucial pour la maturation du raisin en Europe. C’est là que tout se joue. Quelques certitudes toutefois : la Champagne est en voie de réussir un millésime d’anthologie (les vendanges ont commencé et le raisin est superbe) et on aura grand peine à trouver du grand vin dans le Piémont italien, affecté sévèrement cette année par des vagues successives de moisissures (oïdium et mildiou particulièrement).

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 13 au 17 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X