PUBLICITÉ

En route vers le volume 2

2 avril 2016 - Par Marie-Josée Turcotte

Bravant la période d’incertitude économique qui prédomine à cette époque, Denys et Pierre Paul-Hus, père et fils, décident de lancer le magazine PRESTIGE en 1996. La réponse étant favorable, les éditeurs poursuivent leur mission : ils entrent de plain pied dans l’année 1997 et célèbrent, en mai, le premier anniversaire du « cité magazine ».


Adieu 1996, bonjour 1997 !

La première édition de l’année 1997 (soit le quatrième numéro du magazine) propose une page couverture… qui n’avait sûrement aucune chance de remporter un concours de design graphique ! Heureusement, le temps et l’expérience ont permis d’apporter du raffinement à la publication…


La personnalité féminine du mois

Aujourd’hui coprésidente de Groupe Germain Hôtels, Christiane Germain occupait en 1997 le poste de directrice générale du développement Germain des Prés. On le sait : cette chaîne hôtelière s’est taillé une place de choix au cours des 20 dernières années —pas seulement au Québec, mais dans le Canada tout entier. Ce succès n’est pas étranger aux qualités personnelles et aux compétences professionnelles de cette femme, qui a d’ailleurs été reçue membre de l’Ordre national du Québec en 2009, puis de l’Ordre du Canada en 2014. Rappelons que, en 1997, l’incertitude économique régnait. Or, celle à qui l’on doit le concept d’hôtel boutique au Canada demeurait alors une optimiste inébranlable quant à l’avenir touristique de la capitale nationale. « Le marché économique est en mutation partout sur la planète. On vit une période de changement, de transition, et il faut arrêter de parler de crise, avait-elle révélé en entrevue. En période de transition, tu t’ajustes au changement. » C’est de toute évidence ce qu’elle a fait avec succès. Bonne continuité au Groupe Germain Hôtels, véritable fleuron québécois !

Christiane Germain en 1997…

… et aujourd’hui. C’est ce qui s’appelle « vieillir en beauté » !


Amour… et longévité

À l’occasion de la Saint-Valentin, deux personnalités de Québec, partenaires au travail comme dans la vie, ont accepté de répondre à un questionnaire sur l’art de faire plaisir à l’autre. Eh bien, si ce couple ne partage plus les ondes de CITF-FM, il continue de partager la vie au quotidien 20 ans plus tard ! Longue vie amoureuse à Pierre Gingras, aujourd’hui chroniqueur au Journal de Québec, et Joanne Boivin, toujours animatrice radio (et une excellente !), désormais à la station M FM.

Pierre Gingras et Joanne Boivin


Mai 1997 

PRESTIGE célèbre son premier anniversaire ! En page couverture, l’Orchestre symphonique de Québec prend la pose avec, à sa tête, le chef Pascal Verrot.


Les victorieux de l’année 1997

Depuis de très nombreuses années, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) reconnaît les gens et les entreprises d’exception de la région. Ainsi, en 1997, ces quatre nouveaux Grands Québécois ont été accueillis à son Académie.

Pierre Côté (secteur économique), Victor Bouchard et Renée Morisset (secteur culturel) et le Dr Fernard Claisse, Ph. D. (secteur social).


Également organisatrice des Fidéides, un événement reconnu et hautement estimé dans le milieu des affaires de la région, la CCIQ a décerné en 1997 le titre le plus convoité du concours, soit celui d’Entreprise de l’année, aux Laboratoires AEterna de Sainte-Foy.

Luc Dupont, vice-président exécutif, Laboratoires AEterna.


Un salon indémodable

En 2016, le Salon International de l’Auto de Québec a présenté sa 35e édition. En 1997, la 16e édition battait son plein, et c’est au PEPS de l’Université Laval que les amateurs de voitures se donnaient rendez-vous.

Jean-Guy Bégin, v.-p. exécutif du Salon ; Maurice Parent, toujours propriétaire en 2016 de Chatel Automobiles ; et Maurice Roy, président du Salon et de la Corporation des concessionnaires d’automobiles de la régionale de Québec (devenue la Corporation Mobilis il y a quelques années).

Rendez-vous le mois prochain pour l’édition spéciale 20e anniversaire.

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X