PUBLICITÉ

EN PAGE COUVERTURE : Revenco a 25 ans

6 novembre 2014 - Par Gilles Levasseur

Rigueur, passion et talent !

À lui seul, le talent n’est rien sans la passion lui permettant de s’exprimer. Ces deux atouts ne sont toutefois pas garants du succès, car il leur faut la rigueur professionnelle pour en assurer la réalisation. Ces trois ingrédients — dont le dénominateur commun est la satisfaction du client — ont fait « passer le courant » et propulsé Revenco au rang de chef de file québécois du domaine de l’électricité. Et pour célébrer dignement ses 25 ans, l’entreprise réalise, à l’amphithéâtre de Québec, le plus important contrat de son existence.

L’histoire débute en 1989 lorsque les électriciens Alain et Yvon Drolet (aucun lien de parenté), qui sont salariés, se lancent en affaires en s’associant à la compagnie Revenco — acronyme issu des mots recouvrement, ventilation et couverture — pour y apporter leur expertise en électricité (voir l’historique en page 14). Comme ce domaine devient vite le fer de lance de l’entreprise, les deux hommes rachètent, deux ans plus tard, les parts des propriétaires et fondent Revenco (1991) inc.

Animés par cette passion qui s’est maintenue jusqu’à aujourd’hui, ils ont vu l’organisation progresser à un rythme soutenu, passant de quelques employés et d’un chiffre d’affaires modeste à quelque 150 personnes — dont 130 électriciens — et à des revenus annuels de plusieurs dizaines de millions de dollars.

« Nous sommes tous des passionnés de l’électricité, et l’exemple vient d’en haut ; il est transmis non seulement à tout notre personnel, mais aussi sur nos chantiers. »

- Alain Lemieux, président de Revenco.

ALAIN LEMIEUX
Associé, président
Chez Revenco depuis 4 ans
Nombre d’années d’expérience : 30 ans
Rôle dans l’entreprise : Gestion du fonctionnement général
Formation : Administration (niveau universitaire) ; estimation générale dessin Autocad (niveau collégial) ; électrotechnique, électricité, construction et industriel (niveau professionnel), IES Montréal, certification Sceau d'or de l’ACC, licence C, licence de maître électricien.

Une équipe de passionnés

Revenco en est aujourd’hui à la troisième génération d’associés : Alain Lemieux agit à titre de président, la vice-présidence est occupée par Sébastien Ouellet, et Marc Pednaud, un artisan de la première heure, en est le directeur administratif. En poste depuis l’automne 2013, les deux autres associés sont Jocelyn Beaulieu (entré en scène lorsqu’Alex Ouellet inc. et Revenco ont fusionné) et Michael Chicoine, à l’emploi de la compagnie depuis 2007.

« Nous passons plus de temps entre nous au travail qu’avec notre propre famille. Par conséquent, plus nos employés seront heureux chez nous, meilleurs seront les résultats. »

- Sébastien Ouellet, vice-président chez Revenco.

SÉBASTIEN OUELLET
Associé, vice-président
Chez Revenco depuis 11 ans
Nombre d’années d’expérience : 17 ans
Rôle dans l’entreprise : Gestion du fonctionnement général de l’entreprise et gérance de projets
Formation : DEC en technologies de la mécanique du bâtiment, certification Sceau d'or de l’ACC, licence de maître électricien, licence d’entrepreneur général (bâtiments en tous genres).

« Même si l’entreprise progresse constamment, cette croissance ne se fera jamais au détriment du respect de la clientèle, car il vaut mieux perdre un contrat qu’un client. »

- Marc Pednaud, associé et directeur administratif chez Revenco.

MARC PEDNAUD
Associé, directeur administratif, secrétaire
Chez Revenco depuis 23 ans
Nombre d’années d’expérience : 27 ans
Rôle dans l’entreprise : Gestion administrative et contrôleur
Formation : DEC - option finance, certificat en administration

La nomination de ces jeunes actionnaires met à la fois en lumière le dynamisme de la relève et la possibilité, pour chaque employé, de devenir associé, ce qui renforce le sentiment d’appartenance. Pour y accéder, deux clés : la passion et le désir de mettre tout en œuvre pour faire progresser l’entreprise.

« C’est la formule 1 de l’électricité, s’enthousiasme Jocelyn Beaulieu. Les défis sont exceptionnels, c’est ce dont j’avais le goût en me joignant à Revenco avec mon équipe. » Michaël Chicoine va dans le même sens : « Il y a tout le temps un projet plus complexe qui nous amène à maîtriser des secteurs que nous connaissons moins ; nous apprenons constamment ! » Cette motivation au perfectionnement et au dépassement de soi est encouragée au sein de la compagnie. « Plus nos employés en savent et plus ils avancent, plus ils représentent un actif », résume Sébastien Ouellet.

Nombre d’employés : 150 personnes, dont 130 électriciens 

Chiffre d’affaires annuel : Plusieurs dizaines de millions de dollars

« Nous sommes tous des passionnés de l’électricité, résume Alain Lemieux, et l’exemple vient d’en haut ; il est transmis non seulement à tout notre personnel, mais aussi sur nos chantiers, créant ainsi un engouement de la part des entrepreneurs généraux et des promoteurs dans la conception et la réalisation de projets de toute envergure. Nous sommes constamment à l’affût de méthodes de travail plus efficaces et rentables. Les nouvelles technologies — notamment le dessin 3D — nous ont permis d’innover à l’amphithéâtre de Québec, et cette expertise nous servira dans nos projets futurs. De plus, ce chantier requiert non seulement la présence de 45 électriciens, mais aussi d’un chef de chantier, d’un contremaître, de quatre chefs d’équipe et d’un dessinateur, sans compter les employés concernés à l’interne. À elle seule, l’étape de l’estimation des travaux a nécessité environ 700 heures de travail. Bref, ce projet a entraîné une incroyable mobilisation au sein de l’équipe et notre sélection est d’autant plus méritoire que les normes d’attribution sont plus sévères que jamais. »

 
JOCELYN BEAULIEU
Associé, trésorier, chargé de projet
Chez Revenco depuis 2 ans
Nombre d’années d’expérience : 18 ans
Rôle dans l’entreprise : Gérance de projet, achats
Formation : Collégial général, licence C (électricité), licence de maître électricien

 

MICHAËL CHICOINE
Associé, administrateur
Chez Revenco depuis 7 ans (dont 4 ans sur les chantiers)
Nombre d’années d’expérience : 7 ans
Rôle dans l’entreprise : Estimateur
Formation : Électricité de construction et d’entretien (niveau professionnel)

Une structure parfaitement rodée

Partout au Québec, Revenco doit son succès et sa notoriété à l’efficacité de toutes les composantes de sa structure. « Tous les outils nécessaires sont en place pour assurer la gestion la plus saine possible, une sécurité au travail pour les employés et la meilleure relation avec les fournisseurs et donneurs d’ordres, fondée sur la confiance mutuelle, le partenariat, une exécution optimale et une livraison dans les délais prévus, explique Marc Pednaud. Quand le client nous fait confiance, c’est ainsi que la renommée se bâtit. Voilà pourquoi notre présence est visible sur bon nombre de chantiers majeurs (voir encadré en page 16). La confiance est aussi une valeur très présente entre les cinq associés ; nous nous consultons en tout temps dans la prise de décisions importantes. Et même si l’entreprise progresse constamment, cette croissance ne se fera jamais au détriment du respect de la clientèle, car il vaut mieux perdre un contrat qu’un client. »

Ce souci de la clientèle se reflète particulièrement dans l’expansion fulgurante qu’a connue l’entreprise depuis cinq ans (le chiffre d’affaires ayant doublé), notamment au département de services, où travaillent aujourd’hui une vingtaine d’employés. Cette croissance rapide a nécessité l’ajout de bureaux au deuxième étage de l’immeuble de la rue Provinciale.

L’histoire de Revenco a donc beaucoup à voir avec l’importance du facteur humain, à commencer par l’équipe en place. « Nous passons plus de temps entre nous au travail qu’avec notre propre famille, conclut Sébastien Ouellet. Par conséquent, plus nos employés seront heureux chez nous, meilleurs seront les résultats. Surtout s’ils retournent à la maison satisfaits de leur journée ! »

 

Histoire d’un succès bien mérité

Célébrer les 25 ans d’existence de Revenco rappelle bien des souvenirs aux deux fondateurs — les électriciens Alain et Yvon Drolet — ainsi qu’à Mario Landry et Alain Boivin, qui ont occupé respectivement la présidence et la vice-présidence de l’entreprise. Quatre témoignages qui en disent long sur le chemin parcouru…

Les fondateurs de Revenco, Yvon et Alain Drolet.

« Quand nous avons décidé de nous établir à notre compte, se remémore Yvon Drolet, nous occupions un petit bureau sur la rue Godin et notre carnet de contrats était vide ! Alain et moi avons commencé à soumissionner sept jours par semaine et nos épouses venaient nous aider les week-ends. La première année, nous avons utilisé nos voitures personnelles, notamment pour livrer le matériel sur les chantiers, et nous n’avions aucun salaire. Puis, avec peu d’outillage, nous avons commencé à réaliser des projets, et Revenco s’est vite fait connaître par ce qui deviendra sa marque de commerce : le respect des échéanciers de livraison très serrés. »

Pour sa part, Alain Drolet se souvient de toute la satisfaction éprouvée de voir la progression soutenue de l’entreprise au cours de toutes ces années. « Le sérieux de notre démarche et la structure mise en place nous ont permis de gagner rapidement la confiance des banques et des entreprises de cautionnement, raconte-t-il. La possibilité d’obtenir ces garanties nous a donné accès à des projets importants. Par ailleurs, nous n’avons pas hésité à travailler à l’extérieur de Québec, autant dans le Nord qu’en Ontario. Nous avons ainsi traversé des années plus difficiles dans la région, ce qui nous a amenés à travailler avec nos électriciens partout en province. »

 

Le respect avant tout

D’abord gérant de projets chez Revenco au début des années 1990, Mario Landry y revient en 2001 comme actionnaire au moment de la retraite d’Yvon Drolet. Il en devient président en 2010 lors du départ d’Alain Drolet. En 2013, il passe le flambeau à l’actuel président, Alain Lemieux, qui était associé depuis quelques années. « Le succès de Revenco découle du fait d’avoir pu réunir tous ces gens et d’en faire une entité incroyable. Plus concrètement, l’expertise et la stabilité de nos contremaîtres, notre service d’estimation et la passion de toute l’équipe constituent notre force. La satisfaction de la clientèle a été au rendez-vous et l’effet d’entraînement a fait le reste. Et que dire de la très belle chimie entre la vieille garde et la relève, toujours assoiffée d’apprendre. Mais le mot-clé est respect. Respect mutuel au sein de l’entreprise, respect de nos clients ainsi que de nos partenaires, qui nous le rendent bien ! »

 

De livreur à vice-président

Alain Boivin est entré comme livreur en 1991. « Je ne savais rien de l’électricité, se souvient-il. J’avais quatre enfants, on m’avait dit que Revenco embauchait. Je suis passé de la livraison à l’entrepôt avant d’accepter un poste d’acheteur. » Puis en 2001, le départ d’Yvon Drolet lui a ouvert les portes pour devenir associé. « Alain Drolet m’avait dit que je le méritais étant donné que je travaillais comme si la compagnie m’appartenait. Trois ans plus tard, j’en étais le vice-président. » Selon M. Boivin, Revenco a connu le succès parce que ses fondateurs étaient des visionnaires qui n’ont pas eu peur de s’investir à fond et qui se sont entourés de personnes compétentes et désireuses de réussir. « Après 25 ans, la compagnie est jeune et dynamique, je crois qu’elle n’en est qu’à ses débuts, puisque l’actuel président a de l’envergure et qu’il sait où il va. Quant à moi, je serai revencoïste dans mon cœur toute ma vie ! »

Mario Landry, ancien président de Revenco.

« Une compagnie ne se bâtit jamais seule, assure Yvon Drolet. Il faut une équipe derrière, autant dans les bureaux que sur les chantiers. L’été dernier, je suis allé à Expo-Québec avec ma famille et mes petits-enfants. Lorsque ceux-ci ont aperçu la roulotte de Revenco sur le terrain de l’amphithéâtre, ils ont dit : « Hé, grand-papa, c’est ta compagnie qui est là !!! », et ils ont voulu se faire photographier avec la roulotte en arrière-plan. Quand tu vois ça, c’est la moitié de ta vie qui défile dans ta tête, ça fait vraiment chaud au coeur », conclut-il avec émotion.

Aujourd’hui retraités, ces quatre artisans du succès de Revenco disent bravo à tous les membres de l’équipe pour ces 25 années, en leur souhaitant un autre quart de siècle de réussites !

 

Le courant passe entre Revenco et ses partenaires

Pour célébrer dignement ses 25 ans, Revenco réalise le plus important contrat de son existence : l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec. Mais l’entreprise spécialisée en électricité se trouve aussi derrière de nombreux projets d’envergure. Coup d’œil sur quelques-uns de ces projets ainsi que sur leurs partenaires de confiance.

Le chantier de l’amphithéâtre a requis la présence de 45 électriciens, de 1 surintendant, de 1 contre-maître en chef, de 1 contre-maître de soir, de chefs d’équipe et de 1 dessinateur, sans compter les employés concernés à l’interne chez Revenco.

 

Haute technologie à faisceau réfléchi pour l’amphithéâtre

Plusieurs défis attendaient le département technique de Viking dans le dossier de la supervision et de la détection incendie dans le nouvel amphithéâtre multifonctionnel de Québec. Le système retenu, de marque Notifier®, est appelé « réseau avertisseur incendie avec communication phonique ». D’abord, la très vaste aire ouverte posait un défi d’intelligibilité sonore en cas d’incendie et d’évacuation. Le réseau de haut-parleurs devait permettre à tous les occupants d’entendre clairement et instantanément tout message diffusé en synchronisation avec le système de sonorisation de l'immeuble, tout en affichant les messages d'alarme sur les divers écrans d'affichage à DEL de l'amphithéâtre. Par ailleurs, l’entreprise a opté pour un système de détecteurs à faisceau réfléchi — une technologie de pointe —, tissant une sorte de tapis électronique à la hauteur des gradins. Toute fumée coupant l’un des faisceaux déclenche l’alarme. Un tel dispositif a évité la coûteuse installation de détecteurs multiples au plafond.

Le représentant des ventes de Viking, Patrick Lessard, insiste sur la très bonne relation professionnelle que la compagnie entretient depuis une quinzaine d’années avec Revenco. « Ils ont de très bonnes équipes de travail et des contremaîtres compétents, qui respectent les échéanciers. L’équipe de Revenco est toujours à l’affût des nouvelles normes et des codes, ainsi que des derniers développements technologiques. Les électriciens sont désireux d’apprendre et de relever des défis, ce qui facilite d’autant plus la collaboration avec les partenaires. »

Des projets signés par Revenco et ses partenaires :

  • Aéroport international Jean-Lesage de Québec – Construction du stationnement étagé
  • Amphithéâtre multifonctionnel de Québec
  • Caisse populaire de Lévis, siège social
  • Centre de colocation Internet 4Degrés
  • Centre des congrès de Québec
  • Colline Parlementaire – Conversion du réseau à 25 kV
  • Complexe de soccer de Chauveau
  • Desjardins sécurité financière, Lévis
  • Édifice La Capitale, agrandissement du siège social
  • Fairmont Le Château Frontenac, rénovations 2012-2014
  • GlaxoSmithKline, usine de production
  • IGA des Sources de Boischatel
  • La Cité Verte – Aménagement de divers bâtiments
  • Le 900, boulevard René-Lévesque Est
  • Pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec
  • Veolia Saint-Hyacinthe, régénération des huiles usées

 

Et la lumière fut !

En raison de sa nature, l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec serait le premier bâtiment entièrement éclairé aux DEL de grade « ligue nationale », avance Josée Maher, de la firme Éclairage Delux, responsable de la presque totalité de l’éclairage de l’édifice. « C’est exceptionnel comme déroulement pour un projet d’une telle ampleur, se réjouit-elle. La planification va jusque dans les moindres détails, l’installation se déroule très bien, pas de défectuosités ou de troubles d’installation à signaler. Chaque chose va à sa place, tout le monde sait comment procéder, même si beaucoup d’intervenants sont concernés. Nous disposons d’ailleurs de logiciels nous permettant, par des simulations d’éclairage, de connaître à 90 % l’effet réel que donnera notre équipement. Il n’y a pas une journée où je ne parle pas à quelqu’un de chez Revenco, des gens avec qui rien n’est glissé sous le tapis, où tout se règle tout de suite. Le secret réside dans la communication, et sur une base quotidienne, c’est un travail d’équipe, conclut Mme Maher. Au fond, tout le monde veut que ça réussisse, ce projet-là ! »

 

Édifice La Capitale, aménagement du siège social.

 

Une complexe gestion d’éclairage

Ce n’était pas une mince tâche que de gérer toutes les sources d’éclairage à l’amphithéâtre de Québec. Le spécialiste Jasmin Goupil, de la compagnie Cristal Controls, en sait quelque chose. « Alors que nous installons normalement quelques boîtes de relais et écrans tactiles dans des constructions normales, explique-t-il, ce gros projet en demandait 80 ! D’autre part, la distance élevée entre les panneaux de gestion rendait inopérants les câbles réseau standards, dont l’efficacité à transmettre les signaux décroît au-delà de 100 mètres. Nous avons donc dû utiliser la fibre optique. Puis, un autre défi nous attendait : la fameuse fonction black-out qu’on nous avait demandé d’installer et permettant de plonger instantanément l’espace principal dans l’obscurité lors de spectacles ou événements spéciaux. Ce n’était pas évident, car l’édifice compte une centaine de panneaux de gestion d’éclairage, chacun d’eux ayant une cinquantaine de relais à gérer. »

Veolia Saint-Hyacinthe, régénération des huiles usées.

 

Selon M. Goupil, la chimie entre Cristal Controls et Revenco a facilité les choses. « On est bien réseautés avec eux ; nous avons notamment collaboré ensemble dans le dossier de l’édifice Desjardins à Lévis, pour lequel c’était le même chargé de projets. Tout s’est donc très bien déroulé ! »

GlaxoSmithKline, bâtiment administratif.

 

L’ère de la DEL

La compagnie Hubbell a été fondée par Harvey Hubbell en 1888 à Bridgeport, au Connecticut. La première innovation a été un support à rouleaux de pellicule d’emballage avec couteau intégré, qui est encore aujourd’hui largement utilisé dans le monde. Hubbell a des usines aux États-Unis, au Canada, à Porto Rico, au Mexique, en Italie, en Suisse, au Brésil, en Australie ainsi qu’au Royaume-Uni. La multinationale est reconnue pour la qualité et la fiabilité de ses produits, leur caractère innovant, ainsi que ses avantageuses garanties.

Comme fournisseur de la compagnie Éclairage Delux, Hubbell fabrique une bonne partie des éléments qui illumineront l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec, plus particulièrement l’éclairage de la patinoire. « Nous sommes l’un des manufacturiers les plus avancés dans le monde de la technologie à diode électroluminescente, appelée DEL, explique le directeur des ventes pour l’Est du Canada, Tony Vaccarino. Notre éclairage est plus puissant, de sorte que nous sommes capables de fournir davantage de luminosité avec moins d’unités, d’où une consommation énergétique moindre. L’éclairage à DEL représente un impact majeur en matière d’événements, non seulement en raison des économies d’énergie réalisées, mais aussi de sa polyvalence permettant de créer des effets spectaculaires très variés. À Québec, notre association avec un partenaire comme Revenco dans le projet de l’amphithéâtre en mettra plein la vue aux spectateurs. »

Construction du stationnement étagé de l'aéroport international Jean-Lesage de Québec.

 

Et le cautionnement dans tout ça ?

Le cautionnement est un outil indispensable à toute entreprise du secteur de la construction désireuse de progresser. Cela permet l’obtention de licences, permis nécessaires et garanties financières requises à l’exécution des contrats. Plus leur valeur est élevée, plus le cautionnement est difficile à obtenir. On peut donc facilement imaginer la qualité d’une organisation quand elle peut obtenir les garanties suffisantes pour l’exécution d’importants contrats de construction tels que l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec.

Au cours de son histoire, Revenco a su gagner la confiance des banques et des compagnies de cautionnement, ce qui lui a permis de soumissionner d’importants projets. Depuis près de deux décennies, le courtier en cautionnement Michel Murphy, associé à la firme Gagnon Rochette, s’occupe du dossier de Revenco. « J’ai une très belle relation avec eux, l’entreprise a connu une croissance exceptionnelle dans les dernières années, signe d’une excellente gestion. Dans le cas du cautionnement, il ne faut pas seulement démontrer une excellente situation financière, mais aussi posséder une capacité d’exécuter les contrats. Bref, des clients de cette qualité, on en prendrait n’importe quand ! »

Desjardins Sécurité financière, Lévis.

 

Des solutions d’assurance pour un projet complexe

Depuis deux décennies, Revenco compte sur les mêmes spécialistes — Intact Assurance, le plus important fournisseur d’assurance de dommages au pays — pour obtenir les solutions d’assurance et de cautionnement nécessaires à la concrétisation de ses différents contrats. Le cautionnement est une garantie que l’entrepreneur réalisera son contrat selon les termes et les conditions qu’il s’est engagé à respecter, ce qui protège le donneur d’ordres contre un défaut d’exécution.

« Dans un dossier de très grande envergure comme celui de l’amphithéâtre de Québec, explique Pascal Tessier, directeur du secteur cautionnement d’Intact Assurance à Québec, très peu d’entreprises spécialisées en électricité au Québec sont en mesure de se qualifier pour l’obtention d’un contrat de cette complexité. » Il ajoute qu’il s’agit d’ailleurs de l’un des plus importants – sinon le plus important – contrats à avoir été attribués dans la région au cours des dernières années. Appelé à résumer la nature de la relation d’affaires entre Intact Assurance et Revenco, M. Tessier insiste sur la longue durée de celle-ci ainsi que sur le sérieux de l’entreprise, « dont les dirigeants placent le respect de leurs engagements en tête de leurs priorités ».

 

Du bon matériel… de confiance

Le fournisseur de produits d’électricité Lumen et Revenco font des affaires depuis la fondation de l’entreprise, au tournant des années 1990. « Nous sommes quotidiennement en contact avec eux dans le cadre de toutes sortes de projets, car Revenco est l’un de nos meilleurs clients, précise le directeur de la succursale de Québec, Richard Dufour. Il faut dire que des commandes de l’ampleur de celle concernant l’amphithéâtre de Québec, nous n’en avons pas vu beaucoup ces dernières années », concède-t-il. Peu importe le projet, la confiance demeure une valeur fondamentale : « Il s’agit d’une relation de confiance, même d’amitié avec les gens de Revenco, car on se connaît vraiment bien ! On traite régulièrement de grosses commandes avec eux et ils ont toujours fait preuve d’un grand professionnalisme. »

M. Dufour se dit très satisfait de la façon dont ce contrat de plusieurs millions a été réalisé. « Nous vendons et livrons du matériel à Revenco sur plusieurs gros chantiers de la compagnie, tels que la tour Desjardins, à Lévis. Nous savions donc que tout allait bien se passer dans le dossier de l’amphithéâtre. » Avec une trentaine de succursales partout en province, Lumen s’affiche comme le plus important distributeur de matériel électrique au Québec.

Depuis 1906, Guillevin International est synonyme de qualité, d’efficacité et d’innovation. À la succursale de Québec, Réjean Magnan, directeur des opérations, est un partenaire de longue date de Revenco. « Ce sont des amis, ça fait longtemps qu’on connaît ces gens-là. On sait où l’on s’en va avec eux ; ils donnent l’heure juste et ils sont très professionnels. Je constate moi aussi que la construction de l’amphithéâtre progresse rondement et je m’en réjouis. »

Guillevin International se classe parmi les plus grands distributeurs de matériel électrique au Canada. L’entreprise est aussi un important distributeur de fournitures industrielles ainsi que de produits et équipements de sécurité. Quelque 1 200 employés répartis dans plus de 100 centres de service assurent le succès de Guillevin, grâce à plus de 90 000 produits en stock provenant d'un grand nombre de manufacturiers de calibre mondial. « Depuis ses origines, notre compagnie a toujours orienté l'ensemble de ses activités sur le principe que nos clients sont notre raison d'être, conclut M. Magnan. Et cette valeur fondamentale, nous la partageons avec les dirigeants et toute l’équipe de Revenco. »

 

Une relation d’affaires « génératrice » de satisfaction

Cummins inc. est une entreprise américaine qui conçoit, fabrique et distribue des moteurs diesel, des interrupteurs de transfert automatique, des génératrices diesel et au gaz naturel ainsi que des produits connexes comme des filtres, de l’huile et d’autres composants. Dans le dossier de l’amphithéâtre de Québec, Cummins a livré à Revenco la plus grosse génératrice jamais vendue par le bureau de Québec, qui couvre tout l’est de la province depuis Trois-Rivières jusqu’à Sept-Îles. L’appareil, qui produit 2 000 kilowatts, suffira à alimenter tout l’édifice en cas de panne de courant.

« Revenco achète régulièrement chez nous des groupes électrogènes pour toutes sortes de projets commerciaux et industriels, explique Serge Ouellet. Je côtoie le président, Alain Lemieux, depuis plus d’une dizaine d’années, il connaît très bien nos équipements haut de gamme et très polyvalents, des qualités qui font souvent de ces appareils le choix des firmes d’ingénieurs-conseils. On a une très belle relation avec Revenco, une compagnie d’envergure présente sur beaucoup de gros chantiers. Plus important encore, cette relation d’affaires est fondée sur la confiance et même l’amitié. Ça facilite les choses ! »

 

Parce que l’amphithéâtre de Québec n’est pas le seul projet d’envergure à Québec…

Depuis 1980, Générale Électrique du Canada (GE) exploite une usine dans le parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures. On y produit des barres blindées de classe mondiale ainsi que des sectionneurs télescopiques vendus partout sur la planète, dont les plus gros au monde à l’intention des centrales hydroélectriques du nord du Québec. Or, Revenco, dans le cadre des projets 4Degrés (centre de colocation Internet construit l’an dernier) et de l’aéroport international Jean-Lesage, a obtenu de GE qu’on confie à l’usine locale la fabrication de ces pièces à des fins plus commerciales. « En reconnaissant la valeur de notre usine, Revenco a ainsi contribué à son développement et a favorisé l’emploi chez nos travailleurs, déclare le porte-parole, Martin Roy. Nous sommes donc fiers de compter ce pionnier parmi nos partenaires d’affaires privilégiés. La relation qui unit nos deux organisations est fondée sur l’intégrité et le respect des engagements, et elle s’est particulièrement développée dans la dernière décennie. »

Outre l’agrandissement de l’aérogare et la construction d’un stationnement étagé, les deux entreprises ont notamment collaboré, entre autres contrats, dans le cadre du projet de conversion de la distribution électrique à 25 kV sur la colline Parlementaire ainsi que pour les travaux effectués au Musée national des beaux-arts du Québec.

 

Depuis presque deux décennies

Le tout premier compte que Revenco a ouvert dans son histoire était avec M. Jacques Paquet. Ce dernier travaillait alors pour un autre distributeur électrique, et maintenant, il travaille depuis 18 ans avec Wesco, l’un des chefs de file nord-américains dans la distribution de matériel électrique. « Je suis fier de travailler avec les gens de Revenco, dont les fondateurs, deux électriciens, ont démarré l’entreprise de zéro pour l’amener où elle est aujourd’hui », déclare M. Paquet. À Québec, et même à l’échelle de la province, l’entreprise de la rue Provinciale est l’un des plus importants clients de Wesco. « Ce sont des gens respectueux qui font preuve d’un grand professionnalisme, poursuit-il, et ils ne se prennent pas pour d’autres. Comme je les accompagne depuis les tout premiers débuts de leur entreprise, je les connais suffisamment pour vous dire qu’ils ont compris que le respect est la valeur numéro un dans le secteur d’activité où nous évoluons. Ce n’est pas pour rien que nous sommes un fier partenaire de l’entreprise dans le cadre des principaux projets majeurs dans la région, tels que la remise à niveau de la distribution électrique sur la colline Parlementaire, la construction du stationnement étagé de l’aéroport Jean-Lesage ainsi que Laurier Québec. Toute notre équipe est donc bien heureuse de participer au 25e anniversaire de Revenco. »

 

Mariage électricité et multimédia

Solotech est l’un des plus importants intégrateurs de son, éclairage, vidéo et multimédia au Québec. Depuis 35 ans, l’entreprise a notamment bâti sa notoriété en offrant son expertise technique pour des tournées ou des spectacles permanents : Céline Dion, Lady Gaga, Michael Bublé, Bruce Springsteen, Justin Timberlake, Cirque du Soleil, etc. Ingéniosité et savoir se combinent également pour offrir une expérience à la fois fiable et originale à une clientèle diversifiée, aussi bien le D.J. d’un week-end que le conseil d’administration qui doit repenser sa salle de vidéoconférence ou l’aréna local qui désire rafraîchir ses installations audiovisuelles. « Récemment, explique le vice-président-directeur général, Alain Larochelle, on note une demande croissante vis-à-vis du multimédia, du câblage, des plaques d’interconnexion, des haut-parleurs, de la projection vidéo, des systèmes de contrôle et du contrôle d’éclairage centralisé. »

Solotech entretient depuis une quinzaine d’années une fructueuse relation avec Revenco. Leurs plus récentes collaborations concernent les projets du Château Frontenac, du Centre des congrès de Québec, du complexe sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures et du stade de soccer de Beauport. « Nous faisons beaucoup de gros chantiers avec eux, résume M. Larochelle, notre relation est très cordiale. Il est facile de travailler avec eux et ils sont très professionnels. »

Rénovations 2012-2014 du Fairmont Le Château Frontenac.

Une relation de confiance et de partage, c’est clair !

Fondée en 1980 par Nicole Tremblay, Lumisolution est une entreprise familiale qui exerce ses activités dans le domaine de la distribution de fournitures d’éclairage, du design et du concept d’éclairage et dans les stratégies d'économie d’énergie à l’intention d’une clientèle des secteurs principalement commerciaux et industriels. Courtier et distributeur indépendant, Lumisolution représente près de 600 manufacturiers. L’entreprise a des succursales à Québec, à Montréal et en Estrie, mais fournit ses services à l’ensemble de la province.

La relation d’affaires avec Revenco remonte à plus de 15 ans. Lumisolution a apporté sa touche lumineuse à différents projets, tels que la pulperie de Chicoutimi, le stationnement de l’aéroport de Québec, le complexe sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures, plusieurs IGA dont, récemment, celui de Boischatel, la nouvelle tour Desjardins à Lévis ainsi que le Château Frontenac. « Ce sont des partenaires très fiables avec qui nous avons une belle relation de confiance et de partage, explique la vice-présidente, Christine Tremblay. La stabilité de la relation entre Revenco et Lumisolution perdure grâce au professionnalisme des deux entreprises. »

Information
1755, rue Provinciale, Québec
Tél. : 418 682-5993
Site Web : revenco.ca

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X