PUBLICITÉ

Conférences inc.

1er mars 2018 - Par Johanne Martin

Qu’il s’agisse de transmettre un message, d’inspirer, de motiver ou de développer ses compétences, l’industrie des conférences répond : « Présente ». Tous les sujets y sont abordés, une multitude d’approches sont offertes... par autant d’individus aux profils des plus diversifiés.

Les conférences : pour qui, pour quoi ?

Il existe autant d’auditoires que de raisons d’assister à une conférence et d’occasions de le faire. Dirigeants d’organisations publiques ou privées, entrepreneurs, travailleurs autonomes, salariés ou représentants du grand public, animés des intentions les plus variées et regroupés dans différents contextes, sont concernés.

JPEG - 316.7 ko
Hélène Allard, présidente-directrice générale de Boxta

« Dans l’univers des conférences, deux types de recherches sont effectuées : on peut cibler une personne connue ou encore un thème précis. Dans certains cas, la conférence constitue une valeur ajoutée qu’une entreprise souhaite offrir à sa clientèle ou à ses employés, ou un moyen d’attirer des gens. » - Hélène Allard, présidente-directrice générale de Boxta

JPEG - 475.5 ko
Guy Bourgeois, propriétaire de Formax Équipe de conférenciers

« Proposer une conférence peut s’avérer une excellente façon de dynamiser une rencontre. On profite d’une expertise externe, de la notoriété d’une personne dans un cadre qui se veut parfois ludique. » - Guy Bourgeois, propriétaire de Formax Équipe de conférenciers

JPEG - 349.9 ko
Stéphan Roy, coach principal et directeur pédagogique du Centre de formation en communication du Québec

« Pour une organisation, une conférence représente un outil qui permet de passer un message dans un contexte différent, par l’entremise de quelqu’un d’autre. Elle vise notamment à mobiliser, à sensibiliser, à préparer à un changement ; elle éduque et favorise l’évolution. » - Stéphan Roy, coach principal et directeur pédagogique du Centre de formation en communication du Québec

JPEG - 490.1 ko
François-Guy Thivierge, conférencier, aventurier, auteur et entrepreneur

« Inspirer, motiver, produire davantage, remercier, consolider les membres d’un groupe, mettre l’accent sur un objectif de l’entreprise : la conférence répond à une multitude de besoins. » - François-Guy Thivierge, conférencier, aventurier, auteur et entrepreneur

Choisir un conférencier

Avant d’arrêter son choix sur un conférencier, La zone vente.com suggère de se poser les questions suivantes :
/ Quel type de conférencier sera le plus en mesure d’appuyer l’objectif visé et le thème de l’activité dans laquelle il s’intégrera ?
/ L’auditoire pourra-t-il s’identifier à lui, à sa démarche, à sa réussite ?
/ Sera-t-il possible d’établir un parallèle entre ce que le conférencier fait et ce que l’auditoire fait ?
/ A-t-il une expérience crédible pour s’adresser au public qui entendra la conférence ?
/ Propose-t-il des outils ? Du savoir-faire ? Des plans d’action ?
/ Peut-il apporter un élément de motivation ? Un appel à l’action ?
/ Suscite-t-il la réflexion ? Crée-t-il le désir de faire plus ? Donne-t-il envie de se dépasser et de se démarquer ?
/ Peut-il personnaliser sa conférence et l’adapter à la réalité de l’auditoire ?

Qui sont-ils et de quoi parlent-ils ?

JPEG - 286.1 ko

Pour l’essentiel, les conférenciers appartiennent à trois grandes catégories :
/ ceux qui livrent un contenu en misant sur leur expertise et leur talent de communicateur ;
/ ceux qui offrent un témoignage basé sur une expérience de vie ;
/ et enfin, ceux qui s’adressent au grand public en proposant des conférences de type croissance personnelle.

Si certains conférenciers en font leur occupation principale et se disent professionnels en la matière, d’autres s’adonnent à l’exercice de manière plus ponctuelle. Aventuriers, athlètes, politiciens, humoristes, comédiens, mais aussi psychologues, enseignants et scientifiques, par exemple, se sont ainsi taillé une place dans le marché.

Les sujets en vogue ?

Suivant les réponses apportées par les spécialistes, plusieurs tendances sont observées : mieux-être au travail, développement organisationnel, leadership, santé et sécurité, travail d’équipe, motivation, persévérance, communication, conciliation travail-famille, inspiration par des gens d’affaires qui ont du succès.

On note par ailleurs une forte demande de conférences destinées aux travailleurs autonomes et portant sur différents outils de gestion. Le « par des femmes et pour des femmes » représente également un créneau en croissance. De plus en plus de regroupements féminins font appel à des modèles de femmes inspirants.

Un travail payant ?

JPEG - 339 ko
Sylvain Boudreau, conférencier « Le Moi Inc.

« Il faut travailler très fort pour demeurer conférencier. Le but n’est pas de vendre, mais de revendre ; on doit parvenir à durer dans le temps. C’est une business de notoriété ; on répond à la demande et c’est une roue qui tourne. À peine 50 % des conférenciers que je connais en vivent et de ceux-ci, 10 à 15 % seulement arrivent à très bien en vivre. » - Sylvain Boudreau, conférencier « Le Moi Inc. »

« J’estime qu’au Québec, une vingtaine de conférenciers gagnent très bien leur vie et se consacrent à cette occupation à temps plein depuis plusieurs années. Le revenu de certains peut atteindre les 400 000 $ annuellement, mais il faut savoir qu’ils n’ont pas de sécurité. Dans la province, le coût d’une conférence se situe entre 3 000 $ et 10 000 $. » - Guy Bourgeois, propriétaire de Formax Équipe de conférenciers

Que recherche-t-on chez un conférencier ?

JPEG - 861 ko

Chez Anima Conférences Formations, on dit que « le mauvais communicateur parle, que le bon communicateur explique et que le grand communicateur inspire »… S’il existe des formations permettant aux conférenciers qui possèdent déjà des acquis d’accéder au statut d’experts, outils et techniques ne remplacent pas les qualités requises.

« Un bon conférencier rassemble trois qualités : il est authentique, livre un contenu solide et s’assure d’avoir une bonne préparation. » - David Larose, président et fondateur du bureau de conférenciers Orizon

« En plus d’être influent, dynamique et charismatique, il faut que le conférencier sache s’adapter à différents auditoires et passe un message qui permette d’atteindre les objectifs visés. » - Hélène Allard, présidente-directrice générale de Boxta – Formation, Conférences, Accompagnement

« Le conférencier qui se démarque est celui qui nous fait entrer dans son univers, qui maîtrise l’art de bien raconter une histoire et qui nous fait vivre des émotions. » - Stéphan Roy, coach principal et directeur pédagogique du Centre de formation en communication du Québec

« Pour être un bon conférencier, on doit rester soi-même et ne pas chercher à imiter quelqu’un d’autre. Il faut avoir un contenu original, mais aussi un contenant intéressant. Avoir de l’aisance sur scène et être enthousiaste sont des atouts. » - Sylvain Boudreau, conférencier « Le Moi Inc. »

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X