PUBLICITÉ

Belle, envoûtante... et allumée !

2 novembre 2015 - Par Marie-Josée Turcotte

Certaines demeures n’en finissent plus de nous envoûter. Présentée le mois dernier dans PRESTIGE, cette résidence de rêve située au lac Saint-Joseph nous revient ce mois-ci dans toute sa splendeur nocturne. Vous découvrez aussi tous les petits secrets qui la rendent aussi intelligente qu’agréable à vivre. 

S’il y a un aspect à ne point négliger dans la mise en valeur d’une maison aussi spectaculaire que celle-ci, c’est bien l’éclairage. Son constructeur, Ubald Berthiaume de Berthiaume Constructif, l’a bien compris. La lumière contribue ici à définir à la perfection l’architecture grandiose de cette demeure qui propose un riche alliage entre la pierre et le bois. L’imposante fenestration crée par ailleurs une surface réfléchissante qui ajoute un supplément de luminosité.

ASTUCE DOMOTIQUE
Dès qu’une voiture s’engage dansla cour à la tombée de la nuit, une boucle de détection entre en fonction et l’éclairage DEL s’active afin de nous montrer cette résidence sous son meilleur… jour !

Si l’éclairage extérieur de cette résidence est de toute beauté, il devient carrément époustouflant à l’intérieur. Grâce à l’installation d’encastrés au plafond et au plancher, chaque détail de ce design hors du commun est mis en évidence, comme c’est le cas pour ce mur texturé en céramique blanche, qui se met à onduler telle une vague sous l’effet des faisceaux de lumière projetés vers le haut et vers le bas. Impossible de ne pas remarquer la suspension qui, en plus de jouer un rôle esthétique indéniable, diffuse une lumière dorée, laquelle se mélange à la lumière blanche plus intense des trois luminaires muraux, ces derniers assurant de bien éclairer le vestibule.

Zoom sur : L’ombre de la poutre dessinée au plafond grâce aux encastrés positionnés au plancher. La forme de croix crée une ambiance on ne peut plus solennelle.

ASTUCE DOMOTIQUE
Une résidence de ce calibre ne néglige absolument rien en ce qui a trait à la domotique. Gestion du contrôle de la lumière et de la température dans l’ensemble de la maison, distribution audio et vidéo indépendante dans chaque pièce, etc. Les appareils ne traînent nulle part ; grâce à un serveur centralisé, tout peut être contrôlé à l’aide d’une télécommande ou d’un écran tactile, y compris une tablette ou un téléphone intelligents. « Mais comme on n’a pas toujours un appareil à portée de main, on a aussi prévu quelques contrôles muraux judicieusement positionnés, explique Hugo Bergeron de La clef de sol. Ainsi, avec les interrupteurs de lumière, on peut ajuster le son, contrôler le foyer au gaz et même l’ouverture et la fermeture des rideaux, ces derniers couvrant des fenêtres de 21 pieds de hauteur. »

Grâce à une harmonieuse combinaison de lumières blanche et dorée, diffusées, d’une part, par les encastrés au plafond et au plancher et, d’autre part, par la suspension d’inspiration vintage qui descend au-dessus de la table, cette salle à manger propose une atmosphère feutrée.

Zoom sur : L’éclairage sous la portion surélevée du cellier. Il donne l’impression que celui-ci flotte sans attache.


Un bel exemple d’éclairage d’appoint, visant à mettre sous les projecteurs tout ce qui mérite notre attention. Remarquez également les encastrés situés en bas des deux murs : ils projettent des jets de lumière sur le plancher, procurant de la brillance au bois de noyer.


L’effet WOW est immédiat lorsqu’on pénètre dans cette cuisine, dont l’espace est délimité par la bande rétroéclairée qui court au plafond et descend jusqu’au plancher. Celle-ci donne toute sa personnalité à cette pièce, généreusement éclairée par des encastrés au plafond.

Zoom sur : Le luminaire mural qui, grâce à sa surface en plexiglas, renvoie une lumière rosée rappelant les enseignes lumineuses en néon. Portez aussi attention aux encastrés situés sous les armoires du haut : ils procurent une lumière d’appoint idéale sur la surface de travail.

ASTUCE DOMOTIQUE
Cette maison est d’une intelligence fine, au point où elle s’adapte aux habitudes de vie de ses occupants. En effet, « il existe une logique, basée sur des statistiques, qui fait en sorte que certaines zones se copient entre elles », explique le spécialiste de La clef de sol. Par exemple : si vous commencez à regarder un film dans le salon et que vous souhaitez le terminer dans la cuisine ou dans la chambre, les sources s’ajusteront sans que vous ayez besoin de le faire manuellement. Même chose pour la musique : les pièces à aire ouverte diffuseront toujours le même son, cela afin d’éviter la cacophonie. Les chambres d’invités, pour leur part, ne copieront rien, puisqu’elles requièrent une intimité distincte. Enfin, vous allumez la télévision le soir venu ? Des lumières tamisées s’allumeront également pour créer l’ambiance de circonstance. 

L’éclairage d’ambiance était particulièrement important pour cet espace bar-détente, puisqu’il prend vie surtout le soir. Évidemment, son mur rétroéclairé à la texture de papier parchemin vole la vedette. Néanmoins, il est agréablement accompagné d’une suspension qui ne passe pas non plus inaperçue. Pour compléter le plan d’éclairage, on a ajouté des encastrés au plafond, y compris dans la retombée qui se trouve au-dessus du bar. Enfin, trois suspensions projettent une lumière directe au-dessus de la table de billard, permettant de viser juste… ou presque.

ASTUCE DOMOTIQUE
Avouons-le : cette maison se prête bien aux festivités. C’est pourquoi le constructeur a prévu, dans l’installation du système domotique, l’activation d’un mode « party ». Celui-ci permet de diffuser le même son et les mêmes images dans certaines pièces uniquement. En tout et partout, cette résidence comprend 24 zones distinctes, chacune pouvant fonctionner de manière indépendante ou pouvant partager la même distribution audio et vidéo. Un système de sonorisation aussi sophistiqué est également en mesure d’animer différentes zones à l’extérieur de la maison (cuisine d’été, piscine, spa, cour avant et arrière), 12 haut-parleurs étant disséminés sur le terrain et jusqu’en bordure de l’eau.

 

Glamour est le mot qui décrit le mieux cette chambre principale, dont le lit d’une grandeur hors norme (100 pouces de largueur !) semble littéralement flotter au-dessus du sol grâce à l’éclairage qui se trouve sous le caisson. Remarquez aussi le luminaire mural sur la tête de lit, qui dessine ses rayons autour de sa source tel un soleil. Bien sûr, plusieurs encastrés au plafond mettent en relief les contours de cette pièce intimement connectée avec la salle de bains. Cette dernière étant séparée de la chambre par deux marches, on a prévu un éclairage d’appoint dans la contremarche, question sécurité.

ASTUCE DOMOTIQUE
Plusieurs détecteurs de mouvement permettent de se déplacer dans la maison en toute quiétude. « Ce système repose sur une logique pratique », explique M. Bergeron de La clef de sol. Ainsi, vous voudrez que les lumières s’allument quand vous rentrez chez vous, en empruntant le vestibule ou le garage. Les lumières s’allumeront également si vous vous rendez dans la cuisine, si vous empruntez l’escalier ou si vous pénétrez dans le walk-in. Mais en pleine nuit, si vous vous levez, il n’est pas souhaitable que la lumière de la chambre s’allume… 

Le constructeur n’a oublié aucun recoin dans cette demeure, qui s’illumine avec grâce et beauté, même au « petit coin ». Remarquez aussi la présence des encastrés dans le bas des murs de la douche. Ils complètent l’éclairage provenant du plafond. Félicitations à Berthiaume Constructif pour cette œuvre d'art ! 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X