PUBLICITÉ

Apportez votre vin... dans « l’sud » !

10 février 2015 - Par Philippe Lapeyrie, sommelier et chroniqueur

Si vous avez traîné vos sandales dans un tout-inclus de Cuba, de la République dominicaine, du Mexique ou de la Jamaïque pour aller vous reposer au cours des dernières années, vous avez probablement goûté les vins qui sont servis dans les restaurants sur place.

Je suis loin d'être un snob du vin qui lève le nez sur les produits d'entrée de gamme, mais il faut avoir soif en « ciboulot » pour boire ça ! Certains établissements en servent peut-être des bons, mais selon mes différentes expériences, ces cuvées possèdent pas mal plus de vices que de vertus...

Alors, on fait quoi, question d’éviter de boire du vin fait avec « des raisins en plastique » ? Peut-on apporter quelques bonnes fioles de notre réserve dans nos bagages ou peut-on acheter des bouteilles à la boutique hors taxes directement à l'aéroport ?

J'ai appelé aux douanes de l'aéroport de Québec pour vous. L'agente des services frontaliers m'a répondu : « Sans problème pour apporter quelques bouteilles et aucuns frais d'exportation ne vous seront réclamés. » On parle ici de quatre ou cinq bouteilles ; autrement dit, il ne faudrait peut-être pas « pousser le bouchon » trop profondément dans la bouteille en apportant plusieurs caisses lors de vos prochaines vacances... Les bouteilles devront être dans vos bagages, car tout contenant de liquide de plus de 100 ml est interdit lors de votre passage à la douane.

Maintenant, on apporte quoi quand on va se faire bronzer la couenne dans « l'sud » ?

Des bulles, bien sûr, pour bien démarrer votre semaine de vacances ou pour surprendre votre amoureuse avant un bain de minuit à la plage.

Également, des blancs digestes et tout en fraîcheur, pour ces chaudes journées ensoleillées ou pour bien commencer la soirée. Un vigoureux sauvignon néo-zélandais ou un riesling germanique bien sec pourraient s'avérer d'excellents compagnons en guise d'apéro.

Enfin, des rouges passe-partout devraient aussi faire partie de vos sélections pour les différents types de restaurants sur place. Évitez les capiteux, hyperboisés et trop balaises colosses à 15 % d'alcool, car ils s'avéreront lourdauds et encombrants en dégustation avec le chaud climat de votre destination soleil.

Enfin, pourquoi ne pas apporter des verres à dégustation incassables faits en polymère ? Demandez les verres Govino dans une boutique spécialisée, ils sont formidables !

Bonnes vacances et bonnes dégustations !

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X