PUBLICITÉ

20e de PRESTIGE - Rétrospective 1996

2 mai 2016 - Par Marie-Josée Turcotte

Dans le monde du sport

L’année 1996 est victorieuse pour le jeune pilote automobile, Jacques Villeneuve, qui remporte plusieurs Grand Prix en formule 1.

Jacques Villeneuve chez Williams-Renault en 1996 / Source : Wikipédia | Photo : Rdikeman


Quoi de neuf à Québec ?

Si l’année 1995 fut marquée par deux événements qui ébranlèrent les gens de Québec, soit le départ des Nordiques vers le Colorado et la perte des Jeux olympiques 2002 au profit de Salt Lake City, l’année 1996 apporte un vent de renouveau. À plusieurs nouvelles structures implantées à Québec durant l’année précédente (dont la Commission de la capitale nationale du Québec et le Complexe naval) s’ajoute le nouveau Centre des congrès de Québec, qui succède au désuet Centre municipal des congrès. La ville de Québec s'inscrit enfin sur la carte des congrès internationaux. On n'a point vu de si grands bouleversements sur la colline Parlementaire depuis la Révolution tranquille. Le boulevard René-Lévesque est un vaste chantier de construction. Le « mur de la honte » est démoli et l'axe routier perd ses allures d'autoroute pour devenir un boulevard urbain bordé d'arbres. Toutes ces transformations s’effectuent sous l’ère du maire Jean-Paul L’Allier, homme politique d'expérience et intellectuel aguerri. C’est d’ailleurs sous sa gouverne que la Vieille Capitale deviendra officiellement la capitale nationale. Pendant ce temps, à Sainte-Foy, la mairesse Andrée P. Boucher inaugure son grand hôtel de ville.

Le mur de la honte tombe sous le pic des démolisseurs.


La culture en 1996

Le Carnaval de Québec prend un virage plus familial en 1996 en mettant fin au règne des reines et des duchesses. Un nouveau lieu de spectacle est aussi inauguré en 1996 : le Centre d'art La Chapelle. Sur la rue Saint-Joseph, le Théâtre Impérial devient un café-concert où est présentée la grande production Les Folie's de Paris. Un petit Moulin Rouge à Québec ! Enfin, dans le monde de la radio, Genex Communication acquiert CHOI-FM et en fait la RadioX, tandis que le quotidien Le Soleil célèbre son 100e anniversaire et que Radio-Québec prend officiellement le nom de Télé-Québec.

Le Centre d'art La Chapelle ouvre ses portes en 1996.


Les tragédies de 1996

En juillet 1996, c’est le déluge au Saguenay. Plusieurs villes, dont Chicoutimi et La Baie, se retrouvent sous les eaux. Les dégâts seront évalués à 600 millions de dollars. C’est en octobre 1996 qu’a lieu l’accident du funiculaire dans le Vieux-Québec. Un câble cède et une cabine, avec ses 16 passagers, fait une chute de 27 pieds. Des occupants sont gravement blessés. Une citoyenne de Londres et un citoyen de Granby décéderont des suites de leurs blessures.

Le déluge du Saguenay / Source : courrierdusaguenay.com


L'accident du funiculaire / Photo : GarrettRock | Source : Wikimedia


Le phénomène Internet prend de l’ampleur

Difficile, de nos jours, d’imaginer la vie sans Internet. Pourtant, en 1996, l’autoroute électronique n’en est encore qu’à ses premiers balbutiements et les gens branchés surfent sur le Web depuis seulement deux ans. Un premier café Internet ouvre ainsi ses portes au Palais Montcalm. C’est durant cette même année que deux jeunes de la région, les frères Martin et Éric Bouchard, créent le moteur de recherche Copernic qui fera autorité dans le domaine.


Dans le monde politique

En août, Jean-Louis Roux est nommé lieutenant-gouverneur du Québec, mais il devra démissionner en décembre après avoir avoué avoir porté un insigne nazi et participé à une manifestation nazie au début des années 1940. Il sera remplacé par… Lise Thibault. Au début d'octobre, les gens de Québec se rendent à l'hôtel du Parlement pour rendre un dernier hommage à l'ancien premier ministre, Robert Bourassa.

Robert Bourassa / Source : plq.org


 

PUBLICITÉ
X