PUBLICITÉ

20e de PRESTIGE - 20 ans de passion pour PRESTIGE

27 avril 2016 - Par Marie-Josée Turcotte

Voici les événements qui ont marqué l’histoire du magazine Prestige au cours des 20 dernières années. Une histoire qui est loin d’avoir écrit son dernier chapitre !

 

JPEG - 119.7 ko

"Pour lancer un magazine à Québec, en pleine récession économique, il fallait un certain culot. Plusieurs ont tenté de nous décourager. L’avenir nous aura donné raison d’avoir osé nous lancer dans cette aventure de “cité-magazine." - Denys Paul-Hus, cofondateur du magazine PRESTIGE.

L’histoire commence en mai 1996. En pleine période d’incertitude économique, Denys et Pierre Paul-Hus, père et fils, publient le premier numéro du magazine PRESTIGE.

Sa mission : mettre en valeur les gens, les entreprises, les institutions et les initiatives qui contribuent au rayonnement de la grande région de Québec. Une mission qui ne se démentira jamais. Dès le départ, le magazine est distribué gratuitement en 15 000 exemplaires dans des secteurs ciblés de Québec et de Lévis. Deux autres numéros verront le jour : en octobre puis en décembre 1996.

Denys et Pierre Paul-Hus en 1996


1997

PRESTIGE célèbre son premier anniversaire en mai 1997. Déjà, le magazine s’est taillé une place de choix auprès des gens de Québec et de Lévis, et les deux propriétaires multiplient leur présence dans tous les événements glamour en ville. Le magazine passe de trois à cinq parutions et le nombre d’exemplaires grimpe à 25 000.


1998

PRESTIGE prend son envol et publie désormais neuf numéros par année, distribués à 30 000 exemplaires à chaque parution. L’équipe s’agrandit et quelques-uns de ses membres feront un long bout de chemin dans l’histoire du magazine.

L’équipe du magazine PRESTIGE en 1998 :
Rangée arrière : Pierre Villa, directeur du développement ; Jean-Gilles Jutras, chroniqueur vin ; Jacques Thibault, photographe ; Pierre Champagne, collaborateur ; Joanna Mazur, graphiste ; Normand Hall, Éric Etter et Claude Mercier, collaborateurs ; Lydie Viault, conseillère publicitaire ; Jacques Arteau, chroniqueur automobile ; et Pierre Gingras, relationniste.
Rangée avant : Pierre Paul-Hus, directeur de la publication ; France Lavoie, coordonnatrice ; Denys Paul-Hus, éditeur ; Sonia Jean, secrétaire administrative ; et Yves Fleury, rédacteur en chef.

1999

À l’orée du 21e siècle, PRESTIGE atteint sa vitesse de croisière : 10 parutions annuelles distribuées à 35 000 exemplaires contribuent à joindre un nombre croissant de lecteurs.


2000

PRESTIGE lance son site Internet www.magazineprestige.com à l’automne 2000.

JPEG - 112.7 ko

"Tout le milieu médiatique, tous les experts en publicité levaient le nez sur PRESTIGE à ses débuts. Ce fut ma plus grande motivation à poursuivre." - Pierre Paul-Hus, cofondateur du magazine PRESTIGE © David Cannon


2001

Le magazine de Québec célèbre son cinquième anniversaire, ce qui est déjà un exploit en soi quand on est un magazine indépendant ! Le nombre de parutions annuelles grimpe à 11 et le tirage se situe maintenant à 40 000 exemplaires.

Pierre et Denys Paul-Hus en 2001 - Photo : Louis Arthur


2002

En octobre 2002, les bureaux du magazine PRESTIGE déménagent dans une ancienne banque, au cœur du quartier Montcalm, coin René-Lévesque Ouest et rue des Érables. C’est à cet endroit que les employés travaillent toujours avec, comme décor, l’immense coffre-fort qui ne manque pas de fasciner tous les visiteurs.

Photo : David Cannon

Le fascinant coffre-fort de la salle de réunion


2003

Le magazine se refait une beauté, affiche un nouveau look et propose du contenu regroupé en sections distinctes : actualité politique et économique, automobile, habitation, mode-beauté, culture, restauration et événements. Un vent de fraîcheur souffle sur le « nouveau » PRESTIGE.


2006

PRESTIGE célèbre officiellement ses 10 ans d’existence !

Une grande fête est organisée au château Frontenac en présence de plus de 500 invités. Le magazine est dorénavant distribué à 41 000 exemplaires.

 


2008

En juillet-août 2008, PRESTIGE publie son plus gros numéro à vie : une édition de 188 pages consacrées au 400e anniversaire de Québec. Le magazine est désormais proposé en version virtuelle sur son site Web.

Denys et Pierre Paul-Hus lancent le magazine du 400e sur le magnifique trois-mâts Belem, qui était de passage à Québec à l’occasion des festivités. - Photo : Louis Arthur


2010

Pierre et Denys Paul-Hus acquièrent le magazine HRI, la référence des professionnels du secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des institutions. La famille s’agrandit, mais perd aussi un membre important : Rémy D’Anjou rend l’âme le 27 décembre 2010 !


2011

En février 2011, PRESTIGE prend son virage « affaires » et « plaisirs », en plus de changer de format. Le magazine est désormais plus large et sa facture visuelle est revampée complètement, tant pour la page couverture que pour l’intérieur.

En mai, le magazine célèbre ses 15 ans et augmente sa distribution à 45 000 exemplaires. 

Lors du lancement de la nouvelle mouture du magazine, au Fairmont Le Château Frontenac : Marie-Josée Turcotte, rédactrice en chef, entourée des cofondateurs, Pierre et Denys Paul-Hus.

Steve et Daniel Rochon, de Rochon Cuisines et salles de bains, découvrant la nouvelle mouture du magazine qui les met en vedette sur la page couverture de l'édition février 2011. Photos : Louis Arthur


2012

En octobre 2012, PRESTIGE propose deux éditions hors série. C’est le début d’une belle collaboration avec la Corporation Mobilis (autrefois la Corporation des concessionnaires automobiles de la régionale de Québec) qui choisit la marque PRESTIGE afin de présenter son magazine officiel du Salon International de l’Auto de Québec. À l’automne est aussi publiée la première édition hors série consacrée à la ville de Lévis.


2013

PRESTIGE fait une incursion dans le monde de la télévision en 2013 et produit neuf émissions d’une demi-heure pour le réseau TéléMag.

Pierre Paul-Hus en compagnie des coanimateurs de l’émission PRESTIGE Télévision, Taïna Lavoie et Sylvain Boisvert.

Tournage extérieur sur la terrasse du Capitole de Québec : Eva Gauthier, reporter ; Sylvain Boisvert et Taïna Lavoie, animateurs ; et Anne Marcotte, productrice.


C’est en septembre 2013 que PRESTIGE Groupe Média est créé, au moment où Pierre Paul-Hus rachète les parts d’entreprise de son père Denys et devient propriétaire unique. Le site Internet est également revampé de A à Z.

Un sondage effectué en 2013 par la firme Connexion-Axiome Marketing confirme la position de leader à Québec du magazine PRESTIGE, avec un taux de notoriété évalué à 40,4 %, soit nettement supérieur à celui de ses principaux concurrents. Il a été jugé intéressant par près de 75 % des répondants, qui ont aussi affirmé lire le magazine en partie ou en totalité dans une proportion de 90 %.

2014

En juin 2014, PRESTIGE Groupe Média publie une édition hors série à Montréal. Comme pour Québec, la publication est distribuée gratuitement à 45 000 exemplaires dans des secteurs ciblés de Montréal, Laval et la Rive-Nord.

Montréal


2015

En 2015, PRESTIGE est finaliste, pour la première fois, aux Fidéides de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) dans la catégorie Affaires et engagement social.

Lors des Fidéides 2015 : Véronique Pleau, coordonnatrice publicitaire ; Marie-Josée Turcotte, rédactrice en chef ; Pierre Paul-Hus, président de PRESTIGE groupe Média ; Nancy Haince, graphiste ; et France Bélanger, directrice des ventes.


En mai 2015, le magazine prend une nouvelle direction artistique. Le photographe David Cannon et Atelier 480 deviennent les créateurs et les concepteurs officiels des pages couverture du magazine, apportant raffinement et élégance à l’image de marque.


En juin 2015, une deuxième édition hors série est consacrée à la ville de Lévis.

En octobre, Pierre Paul-Hus remporte ses élections et devient député fédéral de la circonscription de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles. Marie-Josée Turcotte le remplace à son poste d’éditeur.

Pierre Paul-Hus remporte ses élections.


Marie-Josée Turcotte devient éditrice. - Photo : David Cannon


2016

Pour une deuxième année d’affilée, PRESTIGE est retenu comme finaliste aux Fidéides de la CCIQ.

France Bélanger, directrice des ventes, et Marie-Josée Turcotte, éditrice du magazine PRESTIGE.


L’affichage extérieur se refait une beauté au printemps 2016.


Enfin, le magazine célèbre ses 20 ans le 28 avril 2016 au Complexe Capitale Hélicoptère.

 

Le CLUB des persévérants
Ils ou elles ont travaillé pour le magazine PRESTIGE durant plus de cinq ans :
Sonia Jean, secrétaire administrative, de mai 1996 à octobre 2002.
Rémy D’Anjou, conseiller publicitaire et collaborateur, de juillet 1998 à décembre 2010.
Roberto Waska, graphiste, d’avril 2000 à mars 2008.
Sylvie Corriveau, conseillère publicitaire, chroniqueuse mode, puis coordonnatrice des ventes, de novembre 2002 à mars 2015.
Lise Leblanc, conseillère publicitaire, d’octobre 2002 à décembre 2008.
Jean Frenette, rédacteur en chef, de mai 2002 à juillet-août 2008.
Renée Méthot, technicienne comptable, de février 2006 à avril 2012.
Marie-Josée Turcotte, rédactrice en chef, puis éditrice, de septembre 2008 à ce jour. 
France Bélanger, conseillère publicitaire, puis directrice des ventes, de février 2009 à ce jour.
Nancy Haince, graphiste, de juin 2010 à ce jour.

Le titre de l’employé le plus persévérant revient à Rémy D’Anjou, qui a gravité dans l’univers de PRESTIGE durant plus de 12 ans.

 

Le CLUB des fidèles
Ils ou elles ont collaboré au magazine PRESTIGE en tant que chroniqueurs ou rédacteurs pendant plus de 10 ans.
Pierre Champagne, journaliste, de mai 1996 à octobre 2013.
Jean-Gilles Jutras, œnologue, d’octobre 1996 à décembre 2010.
Jean-Marie Lebel, historien, de janvier 1998 à ce jour.
Louis Arthur, photographe, de décembre 1998 à octobre 2014.
Brigitte Trudel, rédactrice, de novembre 1999 à ce jour.
Patrice Bélanger, horticulteur, de novembre 2000 à ce jour.
Frédéric Masse, chroniqueur automobile, de février 2003 à ce jour.
Véronique Vézina, correctrice et réviseure, de décembre 2004 à mars 2016.
Gilles Levasseur, rédacteur, de décembre 2005 à ce jour.
Johanne Martin, rédactrice, de mai 2006 à ce jour.

Le record de longévité appartient à Pierre Champagne, qui fut d’ailleurs aux premières loges de la création du magazine PRESTIGE, en 1996.


Le record de l’assiduité revient à Jean-Marie Lebel. Si les gens de Québec adorent l’histoire, nous, nous adorons notre historien, qui détient le titre du chroniqueur le plus fidèle du magazine, son premier texte ayant été publié dans l’édition janvier 1998. Le sujet : Eugène-Étienne Taché, le père de l’hôtel du Parlement.


50e numéro

 

100e numéro

 

150e numéro

 

200e numéro

À venir en septembre 2016

 

 

 

 

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 25 avril 2018
Vendredi 27 avril 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X