PUBLICITÉ

20e DE PRESTIGE - Histoire d’audace

2 mai 2016 - Par Pierre Paul-Hus

Au début, nous étions quatre « mousquetaires » : mon père et moi, ainsi que Pierre Champagne et Pierre Villa. L’idée de départ : publier un journal sur la restauration à Québec. Puis, Pierre Champagne, qui était déjà un chroniqueur réputé pour le quotidien Le Soleil, proposa : « Pourquoi pas un magazine haut de gamme ? » L’idée, aussitôt lancée, fut adoptée à l’unanimité, même si tout notre entourage, y compris les experts médiatiques, jugeait ce projet plutôt hasardeux. Rappelons-nous qu’en 1996, l’incertitude économique refroidissait les ardeurs de nombreux entrepreneurs.

Je dois bien admettre, avec le recul, qu’il fallait vraiment faire preuve d’audace (ou d’inconscience !) pour oser défier le « gros bon sens ». D’ailleurs, quelques mois plus tard, le quatuor d’affaires se transforma en duo ; mon père et moi nous retrouvâmes seuls à la barre du navire, qui quitta finalement le port en mai 1996. Pierre Champagne apporta cependant sa contribution à la rédaction, alors que Pierre Villa devint directeur du développement.

Si le magazine PRESTIGE avait été un cheval de course en 1996, bien peu de gens auraient misé sur lui à la ligne de départ. Eh bien aujourd’hui, il a fait 20 fois le tour de la piste et il a encore du souffle !

Nous voilà maintenant 20 années plus tard… Presque 200 numéros publiés et distribués gratuitement aux gens de Québec ! Est-ce que mon père et moi en retirons de la fierté ? Oh, que oui ! Si c’était à refaire, est-ce que nous referions la même chose ? Absolument ! Même en sachant que l’aventure est risquée et que la terre se transforme parfois en sable mouvant. C’est ça, se lancer en affaires ! Si le magazine PRESTIGE avait été un cheval de course en 1996, bien peu de gens auraient misé sur lui à la ligne de départ. Eh bien aujourd’hui, il a fait 20 fois le tour de la piste et il a encore du souffle !

Je retourne maintenant siéger à la Chambre des communes à Ottawa et je vous laisse en compagnie de ma charmante relève. Des femmes d’audace, elles aussi, qui n’ont pas peur de prendre des risques et de sortir des sentiers battus…

Bonne rétrospective des 20 dernières années !

L'ÉQUIPE DE LA RELÈVE
Rangée avant : France Bélanger, directrice des ventes, et Véronique Pleau, coordonnatrice publicitaire.
Rangée arrière : France Delamarre, technicienne comptable, Nancy Haince, graphiste, Marie-Josée Turcotte, éditrice, et Céline Garon, conseillère publicitaire.

 

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 13 au 17 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X