PUBLICITÉ

200 fois merci !

6 septembre 2016 - Par Marie-Josée Turcotte, éditrice

2016 est une année dont je me souviendrai longtemps. Non seulement le magazine PRESTIGE a-t-il célébré ses 20 ans d’existence en mai dernier, mais en septembre, il fête sa 200e parution ! Cela peut paraître bien peu en comparaison de l’Aéroport de Québec, en vedette sur notre page couverture ce mois-ci, qui arbore fièrement cette année ses 75 ans d’existence. Mais 20 ans et 200 parutions dans le monde de l’édition, et qui plus est dans la vie d’un magazine indépendant, c’est ce qu’on peut appeler un exploit.

J’en profite donc pour vous remercier, chers lecteurs, pour votre assiduité et votre fidélité. Je sais que plusieurs d’entre vous attendez votre prochain magazine avec impatience chaque mois. Certains nous lisent même depuis les débuts ou presque, et plusieurs d’entre vous nous ont avoué conserver précieusement tous les numéros. Chaque fois que vous nous écrivez, que vous nous téléphonez ou que vous passez nous voir, nous écoutons attentivement vos suggestions et nous en tenons compte. Nous savons très bien qu’un magazine n’est rien sans ses lecteurs. Et si l’on se fie à vos commentaires, nous ne devrions pas craindre les prophètes de malheur qui prédisent un effondrement du marché des magazines imprimés au détriment du contenu accessible sur Internet.

20 ans et 200 parutions dans le monde de l’édition, et qui plus est dans la vie d’un magazine indépendant, c’est ce qu’on peut appeler un exploit.

Il est vrai que les habitudes des consommateurs évoluent. Nul ne peut contredire ce fait, et en tant qu’éditeur, il est de notre devoir de nous y adapter. Mais il est aussi vrai que certaines croyances – comme celle voulant que les médias sociaux aient pratiquement tué les médias traditionnels : radio, télévision et magazine – ne sont pas fondées. Notre tout nouveau chroniqueur, le publicitaire Louis Massicotte, déboulonne d’ailleurs cette « légende urbaine » en page 28 à l’aide de données crédibles à l’appui.

Une étude très récente effectuée par The Association of Magazine Media démontre par ailleurs que la publicité dépensée dans les magazines imprimés offre le retour le plus élevé sur l’investissement, soit 3,94 $ pour chaque dollar dépensé, l’affichage de brochures publicitaires dans les présentoirs arrivant tout juste derrière avec un retour de 2,63 $ sur chaque dollar. Cette donnée est particulièrement intéressante pour nous, puisqu’elle prouve deux choses : d’une part, que vous êtes attentifs aux publicités que nous vous présentons, et d’autre part, que nos annonceurs font une bonne affaire en continuant d’investir dans le magazine PRESTIGE.

Si notre magazine n’est rien sans ses lecteurs, il n’est rien non plus sans ses annonceurs. Alors merci à vous tous, 200 fois plutôt qu’une !

Bonne rentrée !

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X